Archives de Tag: Antoinette d’Orléans-Longueville

De quelques rapports entre l’ordre de Fontevraud et le voeu de Louis XIII consacrant la France au Coeur immaculé de Marie.

P. GRATIEN, DE PARIS – FRÈRE MINEUR CAPUCIN
LES BÉNÉDICTINES DU CALVAIRE, LE PÈRE JOSEPH DU TREMBLAY ET LE VŒU DE LOUIS XIII

http://catholicapedia.net/Documents/cahier-saint-charlemagne/documents/C211_Histoire-Voeu-de-Louis-XIII_12p.pdf

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

-J- Où l’on voit à l’oeuvre le père Joseph.

 

A la mort d’Éléonore de Bourbon, en 1611, le père Joseph, poursuivant son dessein, résolut d’élever Antoinette d’Orléans au rang d’abbesse. On en écrivit, à la cour. Le roi et la reine-régente marie de Médicis déléguèrent Richelieu a l’effet de signifier à leur cousine l’ordre d’assumer la direction suprême de Fontevrault. Mais celle-ci, de son côté, avait pris ses précautions. Par un nouveau caprice, elle s’entêtait à quitter un couvent que son despotisme( NDLRB . ???)  avait troublé. Elle avait obtenu, dès 1609, du pape Paul V, l’autorisation de décliner la charge d’abbesse et de désigner elle-même le lieu de sa retraite. Le chapitre dut choisir une autre sœur, et l’élection, présidée par l’évêque de Luçon ( NDLRB. Armand du Plessis, futur cardianl de Richelieu), éleva Mme de Lavedan-Bourbon à la dignité abbatiale.

Quant à Mme d’Orléans, elle se retira à Lencloitre, prieuré de Fontevrault. Elle devait bientôt le quitter encore et fonder à Poitiers même, sous l’œil de l’évêque de Luçon et sous la direction persévérante du père Joseph, cet ordre des Filles du Calvaire qui restaura, en plein XVIIe siècle, les minutieuses prescriptions et l’austérité rebutante de la règle de saint Benoit.

 

Page 581 de l’ouvrage auquel conduit le lien suivant :http://fr.wikisource.org/wiki/Page:Revue_des_Deux_Mondes_-_1889_-_tome_94.djvu/585

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 86

Reliquaire du coeur d’Antoinette d’Orléans-Longueville; Visitandine, Fontevriste, Fondatrice des

Dans un coin de l’exposition sur les cabinets de curiosité  se dresse un reliquaire-cœur contenant le cœur ridé et flétri d’Antoinette d’Orléans-Longueville (1618) qui appartenait à la congrégation des bénédictines du Calvaire. Une femme qui eut sans doute un cœur d’or.( NDLRB. Vous ne croyez pas si bien dire…)

http://laplumedeloiseaulyre.wordpress.com/2013/11/23/une-histoire-des-cabinets-de-curiosites/

Reliquaire contenant le coeur d’Antoinette d’Orléans-Longueville ( 1572-1618),

 Inventaire général du patrimoine culturel

technique orfèvrerie

désignation        reliquaire (médaillon reliquaire)

localisation         Poitou-Charentes ; Vienne

aire d’étude       Saint-Julien-l’Ars

édifice       Collection particulière

dénomination     reliquaire

matériaux          laiton : argenté ; carton : doré ; textile (rouge) ; fil métal : doré ; pâte de verre (rose)

structure   plan (ovale)

description         Reliquaire portatif de forme ovale à deux volets fermant l’un sur l’autre et articulé par une charnière ; médaillon en laiton argenté contenant des paperolles en carton et fils dorés sur fond de tissu rouge et fils dorés ; décor en pâte de verre rose

dimensions        l = 14,5 ; la = 10,5 ; en position ouverte : la = 20.5

inscription          armoiries

précision inscription     au revers cachets en cire rouge authentifiant les reliques et armoiries de Monseigneur de Bouille, évêque de Poitiers (1817 1842), et devise : A VERO BELLO CHRISTI

auteur(s) auteur inconnu

siècle        1ère moitié 19e siècle

historique          Reliquaire portant le cachet de monseigneur Jean-Baptiste de Bouillé, évêque de Poitiers de 1817 à 1842

propriété   propriété privée

type d’étude      inventaire topographique

nom rédacteur(s)         Allard Thierry

copyright   © Inventaire général

enquête    1995

date versement           1996/08/23

référence IM86000125

Contact service producteur

dossier en ligne

service producteur       Conseil régional de Poitou-Charentes – Service chargé de l’inventaire

102, Grand’Rue – BP 553 86020 Poitiers Cedex – 05.49.36.30.30

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/palissy_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_98=LOCA&VALUE_98=Poitou-Charentes%20&NUMBER=147&GRP=29&REQ=((Poitou-Charentes)%20%3ALOCA%20)&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=1&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=200&MAX3=200&DOM=Tous

 

 

2 Commentaires

Classé dans Département 86

-E-Gabrielle de l’Esponnière (1572-Religieuse fontevriste 1591-1617- puis Calvairienne 1641.

Gabrielle de  l’Espronnière (en religion Mère Gabrielle de Saint-Benoît), religieuse Calvairienne. Née en 1572 au château de l’ Espronnière (ancien manoir de la famille, situé entre Trémentines et Vezins, dans le Maine-et-Loir), elle sentit de bonne heure le désir d’aller abriter son innocence à l’ombre d’un cloître. Elle entra donc dans l’abbaye de Fontevrault (diocèse d’Angers) et, à dix-huit ans (1591), elle fit profession dans cet Ordre illustre.

Antoinette d’Orléans, fille du  duc de Longueville, et veuve du marquis de Belle-lsle, ayant fondé (1621) à Angers la Congrégation bénédictine de Notre-Dame du Calvaire, la Mère Gabrielle de Saint-Benoit en fut élue première supérieure générale. Bientôt, ayant obtenu d’être délivrée de ces honneurs, elle fut choisie pour prieure du couvent de Vendôme. Elle s’endormit en paix dans le monastère de la Trinité de Poitiers, après cinquante ans de vie religieuse, dont elle avait passé vingt-six dans l’Ordre de Fontevrault et vingt-quatre dans la Congrégation du Calvaire  . Rappelée à Dieu en 1641.

Les petits Bollandistes. 21 juillet

http://archive.org/stream/lespetitsbolland15gu/lespetitsbolland15gu_djvu.txt

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-P- Portrait d’Antoinette d’Orléans-Longueville, un temps fontevriste, et FONDATRICE des FILLES DU CALVAIRE.

images-1

Antoinette d’Orléans,(1572-1618). marquise de Belle-Isle, (NDLRB. Antoinette d’Orléans-Longueville , en religion Antoinette de Sainte Scholastique) en habit de Fille du Calvaire, ordre  qu’elle fonda le 25 octobre 1617 à Poitiers

https://www.altesses.eu/max.php?image=50d447b52b

Et aussi:                                                                                          http://books.google.fr/books?id=leiE5dN8tAAC&pg=PA160&lpg=PA160&dq=fontevrault+carri%C3%A8re&source=bl&ots=ktlIs8ny9e&sig=hU0-wVe_lQ_NArcrKJXV2_1o7lg&hl=fr&sa=X&ei=8EBuUZOFBamK0AWQ8IGYAQ&ved=0CD4Q6AEwAzgU#v=onepage&q=fontevrault%20carri%C3%A8re&f=false

 

2 Commentaires

Classé dans Département 86

-L- LE PRIEURE FONTEVRISTE de LENCLOÎTRE (86140) au XVII e siècle.

Le XVIIe siècle

Le couvent de Lencloître connait une période particulièrement brillante au XVIIe siècle, sous la direction réformatrice d’Antoinette d’Orléans (*) Ayant quitté Fontevrault pour Lencloître, et avant de fonder à Poitiers, la Congrégation des Filles du Calvaire, elle redresse à la fois la domination des abbesses qui s’exerçait trop fortement sur le couvent des hommes, et le fléchissement des qualités monastiques. Elle se voit confirmer par le Pape Paul V dans ses fonctions de coadjutrice, avec le Père Joseph du Temblay qui commence ses instructions et construit un noviciat. Les bâtiments sont remis en état et trente postulants hommes sont admis.

En 1612, les bourgeois de Lencloître lui demandent d’intercéder auprès du Roi Louis XIII pour que se tiennent dans la bourgade quatre foires annuelles. Elles seront fixées par l’édit royal au « premier lundi » de Carême, aux fêtes de la Saint Jean, de Saint Roch, Saint Simon et saint-Jude. En échange, les moniales percevront :

2 deniers sur chaque mouton ou agneau vendu                                                                 5 deniers sur chaque banc de boucher                                                                                        3 deniers sur « tous autres bestiaux qui se vendaient »

C’est seulement à partir de 1780, que la répartition annuelle des foires changera, passant de 4 à 9. C’est au XIXème siècle, qu’elles passeront à 12 et qu’elles se tiendront le premier Lundi de chaque mois.

Poster un commentaire

Classé dans Département 86

-P- LE GRAND ORDRE DE FONTEVRAUD ETAIT RICHE DE 53 PRIEURES EN 1604.

Aprés que cette Princesse (NDLRB. Antoinette d’Orléans-Longueville , en religion Antoinette de Sainte Scholastique ) eut passé 7 ans en ce désert délicieux (NDLRB. Au couvent des feuillantines de Toulouse) , où reluisante en toutes les vertus Religieuses, elle exerçoit la charge de Prieure, avec un contentement indicible de toutes ses soeurs: Dieu inspira le Pape Clement VIII (1536-1592-1605. qui avoit appris de bonne part comme Antoinette de Sainte Scholastique avoit fait un signalé progrez en la vie spirituelle dans cette Maison des Meres Feuillantines de Tolose: il luy commanda de quitter ce Monastere, afin de prendre l’Administration de la célèbre Abbaye de Fontevraud sur les limites de ces trois Provinces, l’Anjou, le Poictou et la Touraine, aprés le decez de Leonor de Bourbon Abbesse, tante unique du Roy Henry le Grand. A quoy elle eut beaucoup de peine à se résoudre, faisant de continuelles remonstrances à sa Sainteté, pour luy faire sçavoir qu’elle n’estoit pas capable de commander; aussi nous verrons en cette vie, qu’elle ne voulut jamais prendre la qualité d’Abbesse ny de Coadjutrice, tous les sept années qu’elle y a demeuré, jusques au decez d’Eleonor qui mourut l’an 1611.

Cette devote Princesse ayant donc esté tirée à toute force par le commandement du Vicaire de Dieu en terre, de son Monastere de Tolose, pour estre mise comme une lampe ardente sur un haut chandelier, et pour faire voir la lumiere de ses bons exemples, dans le grand Ordre de Fonte-Evraud peuplé maintenant de 53 Monasteres. Congregation sainte, qui dépend immediatement du Saint Siege, et s’est jadis répandue en Angleterre, en Espagne et au Levant, et a esté gouvernée en ces derniers siecles par plusieurs Princesses de la Maison de France, à sçavoir Isabelle de Valois, Marie de Bretagne, Anne d’Orleans ou de Valois soeur du Roy Louis XII. Renée, Louise, et Eleonor de Bourbon, une autre de Bourbon Lavedan, et Jeanne Baptiste legitimée de France, qui tient aujourd’huy la Crosse de cette Abbaye là et gouverne cet Ordre sacré, lequel s’est maintenu dans l’observance reguliere durant les guerres civiles.

http://www.siefar.org/dictionnaire/fr/Antoinette_d’Orléans-Longueville/Hilarion_de_Coste

L’on  notera avec intérêt le membre de phrase ci-dessus  suivant   » Congregation sainte, …  jadis répandue en Angleterre, en Espagne et au Levant » d’où il parait possible d’inférer que l’Ordre monastique de Fontevraud  fut aussi implanté  en « terre sainte » même  si je ne  dispose d’aucune autre source au moment où j’écris ces lignes.

Poster un commentaire

Classé dans * Levant, Département 31, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-C- LES BENEDICTINES DE NOTRE-DAME-DU-CALVAIRE, FILLES « illégitimes » DE L’ORDRE DE FONTEVRAUD. Pié-Foulard, 79370 PRAILLES

 Issues d’une réforme de l’abbaye royale de Fontevrault (dans le sud de l’Anjou), nous avons été fondées le 25 octobre 1617 à Poitierspar Madame Antoinette d’Orléans-Longueville (1572-1618). La congrégation naissante (Bénédictines de Notre-Dame du Calvaire) sera marquée par un esprit de simplicité et de pauvreté de vie. La supérieure n’est plus une abbesse mais une prieure élue. Les communautés sont unies entre elles par des liens étroits de charité.

monastereprailles2

Notre communauté a vécu à Poitiers jusqu’en 1962, date à laquelle nous avons déménagé à Saint-Julien-l’Ars (Vienne). En octobre 1999, nous sommes passées du département de la Vienne au sud du département des Deux-Sèvres. Nous sommes implantées à Prailles, dans un ancien logis huguenot, en Pays Mellois, terre marquée par les guerres de religion.

En 2002, des sœurs de la communauté de Kerbénéat (Finistère) nous ont rejointes.

http://www.diocese-poitiers.com.fr/page-daccueil/la-vie-consacree/la-vie-monastique/monastere-de-lannonciation-de-prailles

Monastère de l’Annonciation                                                                                                                                                                                                              Pié-Foulard, 79370 Prailles

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye, Département 79, Département 86

-C- LORSQUE L’ABBESSE Jeanne Baptiste de BOURBON RAPPELLE AUX CALVAIRIENNES DE VENDÔME(41100) qu’elles sortaient originellement de Fontevrault

LE CALVAIRE .La  congrégation de Notre-Dame du Calvaire  fut  fondée par  madame Antoinette d’Orléans,  par le Père Joseph du Tremblay, capucin , confident du cardinal de Richelieu, , et  supérieur des missions  de son ordre au Levant. Les premières religieuses  furent  tirées de Fontevrault, dont était  abbesse Eléonore de Bourbon, tante unique du roi, soeur  d’Antoine , roi de Navarre, et de Louis Ier, prince de Condé.

…….

En 163 et  le 6 octobre 1664, Jeanne-Baptiste de Bourbon, soeur de César de Vendôme,abbesse  de Fontevrault, visita les religieuses du calvaire de Vendôme , et leur rappela  qu’elles sortaient originellement  de son ordre.

Vendome et le Vendomois, ou tableau statistique, historique et biographique du Duché, aujourd’hui  arrondissement de Vendôme (1823)

Par Philibert-Jerome Gaucher de Passa p. 41

Poster un commentaire

Classé dans Département 41

-C- (juillet 2011) PELERINAGE DES BENEDICTINES DE NOTRE-DAME DU CALVAIRE SUR LES PAS DE MERE ANTOINETTE D’ORLEANS-LONGUEVILLE

25-26 juillet 2011 Pélerinage à Lencloître

Pour la célébration des 400 ans d’arrivée le 26 juillet 1611 au prieuré de Lencloître de Mère Antoinette, la fondatrice de notre congrégation, nous nous sommes retrouvées avec nos soeurs de Bouzy la Forêt pour deux jours de ‘pèlerinage aux sources’ joyeux et fraternels.

Le 25 juillet nous avions rendez-vous à l’abbaye de Fontevrault. La visite des quatre monastères qui se trouvent dans l’enceinte de clôture, nous a fait mesurer la richesse de cette cité monastique fondée au XIIème siècle par Robert d’Arbrissel ! Nous avons mieux saisi le désir de rupture de Mère Antoinette avec cette abbaye royale.

…Pour lire la suite…
http://www.benedictines-prailles.fr/communaute.php?r=album&no=130&w=1680-1050

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized