Archives de Tag: Armoiries de l’Abbesse Marie de Bretagne

BRETAGNE ( Marie de ). 25 éme Abbesse et Réformatrice de l’Ordre.

Dite la première réformatrice de l’Ordre, Marie de Bretagne fut la 25 éme abbesse de Fontevraud de 1457 à 1477. Ses Armoiries sont « d’hermine au lambel d’azur semé de fleurs de lys d’or. Née de Richard, comte d’Étampes, seigneur de Clisson (fils de Jean V, duc de Bretagne) et de Marguerite d’Orléans, Elle Était cousine de Louis XII et soeur du duc de Bretagne François II.

vers 1438 à Pierrre Mariée de Rieux, Maréchal de France, Elle devint veuve au cours de la même année, à quatorze ans. Elle rejoignit Alors sa mère à l’abbaye de Longchamps where Elle se fit remarquer par sa grande piété, fils par Dévouement en vers les Pauvres et les lépreux Qu’elle soignait elle-même; Son oncle Arthur III désireux de la faire abbesse de Fontevraud, le départ de obtint l’Abbesse Marie de Montmorency grâce à l’intervention de l’évêque de Condom, Guillaume d’Étampes, et aux bulles papales.

Devenue Abbesse à Trente trois ans, Marie confronté à la ruine des prieurés, et au relâchement des Principes amorça en 1459 sa reforme qui était une retour à la stricte observance de la règle. Mais le visage aux Résistances et après le difficile Chapître général de 1461, Elle se retira  Quelques religieuses au prieuré de la Madeleine d ‘Orléans ou elle lle inaugura en 1475 sa reforme, assistée d’une commission de l’ONU Nommée par le Pape Sixte IV.

Le 13 mars 1476, le Pape promulgua une  bulle déclarant Les Nouveaux statuts obligatoires verser visite l’Ordre à partir de l ‘année suivante.

232x158_3956_photo_image-9

Marie mourut le 19 octobre 1477, DANS LES fonctions, et FUT Inhumée les Réclamations des du Malgré Moniales de l’Abbaye de Fontevraud à la Madeleine d’Orléans where Elle Avait found refuge.

Le Mouvement de reforme AINSI AMORCE s’étendit sur Deux siècles et redonna à l’Ordre et spiritualité Prospérité.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 45

-A- ARMOIRIES DE L’ABBESSE MARIE DE BRETAGNE, 25 e Abbesse de l’Ordre de Fontevrault (1457-1477) retrouvées à LA MADELEINE D’ORLEANS lors de la fouille de 1998 sur un sarcophage en plomb

http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Sites-archeologiques/p-2784-Rue-du-Faubourg-Madeleine-le-Prieure-de-la-Madelei.htm?&previsu=1&dateprevisu=2010-10-27+17%3A12%3A03

«Un petit cercueil de plomb déjà coupé aux trois-quarts a été retrouvé la semaine dernière dans les déblais d’une ‘perturbation’, une zone de terrain bouleversée par des travaux antérieurs effectués lors de l’installation d’un supermarché,» explique Stéphane Lévêque de l’Afan (association pour les fouilles archéologiques nationales), qui dirige les fouilles préventives du prieuré de la Madeleine, près d’Orléans.

La  25 éme abbesse de l’Ordre de Fontevrault au XVe qui  avait demandé  à être  enterrée en ce prieuré  (le premier  prieuré fontevriste à avoir été bâti après l’abbaye de Fontevrault). Ses restes  furent «réinhumés au XVIIe dans un cercueil de plomb».

Ont été découverts «son écusson*, bel objet en forme de losange, ainsi que des fragments du crâne et des bouts de tissu»

http://www.liberation.fr/sciences/0101274350-une-histoire-tombe-de-plomb

* Dont la  forme losangique est caractéristique  des écus des  filles , comprendre les  femmes non marièes.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized