Archives de Tag: Bertrade de Monfort

Robert d’Arbrissel, entre philologie et histoire.

Robert d’Arbrissel († 25 février 1116) et Pierre Abélard (1079-1142) ont tous deux causé du scandale en raison de leur amitié pour deux religieuses remarquables : Hersende, fondatrice effective et magistra de Fontevraud († 30 novembre ca. 1113) et Héloïse (ca. 1095-1163), première abbesse du Paraclet . Robert et Abélard ont tous deux été accusés par Roscelin de Compiègne de transgresser les frontières entre sexes qui définissaient traditionnellement les rapports entre religieux. La magnifique édition, donnée par Jacques Dalarun et son équipe, de tous les textes connus liés à Robert est d’une telle exhaustivité qu’il peut sembler de prime abord qu’il n’y ait guère à ajouter . Mon but ici est de me concentrer, non tant sur la personnalité de Robert, que sur les critiques que lui adressa Roscelin de Compiègne (ca. 1050 – ca. 1125) et sur son impact sur Abélard. Jacques Dalarun a déjà soulevé la question des relations entre la règle d’Abélard pour le Paraclet et les premiers statuts de Fontevraud. J’aimerais prolonger ce point en suggérant que la prédication de Robert et sa réputation controversée peuvent nous aider à comprendre la critique nourrie que fait Abélard de l’hypocrisie religieuse. Je propose aussi de montrer que l’intervention de Roscelin contre Robert d’Arbrissel est liée à un conflit important entre Saint-Martin de Tours et Fontevraud, qui éclata en 1116/17, après la mort de Bertrade de Montfort, reine de France. Cette intervention a poussé Abélard à réagir avec passion contre son ancien maître dans les années 1117-1120.

…..

http://elec.enc.sorbonne.fr/arbrissel/mews

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 36, Département 37

-B- Bertrade de Montfort FONDATRICE DU PRIEURE DES HAUTES BRUYERES . Saint Remy L’Honoré (78690)

Bertrade de Montfort (née v. 1070  – morte le 14 février 1117) est successivement, par ses différents mariages, comtesse d’Anjou, et reine de France par mariage (1092) avec le roi Philippe Ier (né en 1052  – mort en 1108), Elle était fille de  Simon  Ier , seigneur de Monfort et d’Agnés d’Evreux .

Rentrée à Paris après qu’elle se soit  convertit  suite aux objurgations de Robert d’Arbrissel, Bertrade nouvelle élue de Dieu signifie au roi Philippe qu’elle se soumet à l’Église, quitte la cour et se rend aux confins de l’Anjou et de la Touraine, dans un village de huttes autour d’une source nommée la fontaine d’Evrault. Ce village, fondé par Robert d’Arbrissel pour accueillir des pénitents se developpa avec l’aide d’un fils de  Bertrade et d’une fille de son premier mari Foulques IV le Réchin , Ermengarde d’Anjou (1072-1146) et devient par la suite l’Abbaye de Fontevraud

La sentence d’excommunication est levée le 1 er décembre 1104  Bertrade s’éteint vers  1117  après avoir fondé le prieuré des Hautes-Bruyères, sur des terres que son frère  Amaury III lui avait cédé à Saint-Rémy l’Honoré.

https://www.paypal.com/fr/cgi-bin/webscr?cmd=_flow&SESSION=pKVzzu-hJX__aEf8pq8-MmHZBQxgGld3hHt7cYFlrc4eP5rEZZ0X1Pyz8Na&dispatch=50a222a57771920b6a3d7b606239e4d529b525e0b7e69bf0224adecfb0124e9b61f737ba21b0819882a9058c69cf92dc71e9280d88db39c4#pageState=login&pageDispatch=50a222a57771920b6a3d7b606239e4d529b525e0b7e69bf0224adecfb0124e9b61f737ba21b0819882a9058c69cf92dc71e9280d88db39c4&pageSession=pTfwi-rbbAK2a-mVd-KXHM47sD-d7v8pa-XLNQ0Zw5zrc9fESzZCKmsTCzq

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye, Département 78

-H – PRIEURE FONTEVRISTE DE HAUTE-BRUYERE. Saint Remy L’Honoré (78690)

Hautes-Bruyères (1115) au diocèse de Chartres. Commune de  Saint-Rémy-l’Honoré (78690). Attesté au XVIIe siècle.

Bertrade de Monfort, compagne du roi de France  y meurt, elle qui avait  contribué à sa fondation grâce à une donation d’une terre à l’ordre.

Tympan de la porte  d’entrée(Voir en A ci-dessous) sur lequel est gravée au trait une figure de Vierge Assise : classement au titre des monuments historiques  par arrêté du 25 janvier 1934

                     Prieuré des dames de Hautes Bruyères d’après un plan de 1691

http://www.saintremylhonore.fr/A_voir_A_visiter.php#I000135e9

A – l’entrée – elle demeure celle de la ferme actuelle. Au dessus sont gravés les armoiries du couvent

B – les écuries

C – la grange qui servait d’hôpital

D – Les bâtiments des Pères comportant cloître , dortoir, refectoire, chapelle privée

E – l’église construite en 1778 et détruite, comme la majeure parie du prieuré, en 1794 … soit  seulement 16 ans plus tard.

F – le cimetière en contrebas de l’église

G – la salle capitulaire – à cet emplacement, en 1798, sera construite une maison avec les pierres provenant du prieuré

H-Les deux cloîtres

A noter aussi , hors plan, un  » Ruisseau de la fontaine des Pères » alimentant  deux étangs dont les eaux actionnaient  deux moulins.

Histoire du prieuré

http://pcsr.free.fr/EgliseStRemy/Histoire2a.htm#

Archives du prieuré 

http://www.cg78.fr/Archives/guide-et-inventaires/serieH/guide/femmes/fontevr.htm

Origine de la photo de l’entrée  du prieuré ci-dessous:

http://www.panoramio.com/photo/15151804

Église Saint-Rémy confortée dans la seconde moitié du XIIe siècle par les religieuses du  prieuré Notre-Dame des Hautes-Bruyères, restaurée au XIXe siècle.  Desservie classiquement  par le Prieur du Prieuré d’Hommes de  Haute-Bruyère, qui était en même temps curé de la paroisse.

En 1793, plusieurs œuvres d’art furent transportées du prieuré des Hautes -Bruyères dans l’église paroissiale de Saint Rémy l’Honoré (4 grands tableaux, l’horloge, ..)

Le Prieuré Royal de Haute-Bruyère (78690  SAINT REMY L’ HONORE) de l’Ordre de Fontevrault par le Dr André-Nicolas RABOURDIN,

édité par la Société Archéologique de Rambouillet.

Retrouvez dans cette édition de 121 pages réédité en 2003 en 1000 exemplaires à partir d’une édition de 1948, toute l’histoire du prieuré de Haute-Bruyère depuis sa création à la Révolution.

Préface de Thomas de Luynes , prologue du Dr André-Nicolas RABOURDIN Président de la Société Archéologique de Rambouillet.

Sommaire du livre :

Chap. 1 : DESCRIPTION DES LIEUX ACTUELLEMENT

Origine des établissemlents religieux du XIIè siècle – La reine Bertrade – Circonstances de la fondation de Haute-Bruyère,

chap . 2 : OBITUAIRE

Sépultures des comtes de Montfort – Enterrement du coeur de François 1er ,

Chap. 3 : CARTULAIRE

Dons au cours des siècles – Inventaire au XVIIè siècle – Acquisitions et baux au XVIIIè siècle – Vente des meubles et démolitions du couvent à la Révolution,

Chap. 4 : LA VIE RELIGIEUSE HAUTE-BRUYERE

Le costume à la fondation – La réforme de 1460, le nouveau costume – La règle à Haute-Bruyère – Discipline fontevriste,

Chap. 5 : LA VIE POLITIQUE A HAUTE-BRUYERE

Le procès de l’abbesse en 1641 – Etat civil des religieuses, de la fondation à la Coutume de Montfort en 1556 – De la Coutume à la révolution – Liste des prieures,

Chap. 6 : LES SOUVENIRS DE HAUTE-BRUYERE

A Saint-Rémy l’Honoré, à Coignières, au Tremblay-sur-Mauldre et à Rambouillet.

Cet ouvrage est disponible en mairie de Saint-Rémy l’Honoré et en Bibliothèque municipoale aux heures d’ouverture, moyennant un prix modique.

http://www.google.fr/search?sourceid=chrome&ie=UTF-8&q=http%3A%2F%2F+saintremylhonore-actu.over-blog.com%2Farticle-5647325.html

Publié dans : livres d’ yvelines et d’yvelinois Par Jean-Luc le Samedi 24 février 2007

Poster un commentaire

Classé dans Département 78