Archives de Tag: Buanderie

-B- Buanderie de la colonie agricole de Saint Hilaire de Roiffé (86120) plus que celle de Mettray (37390) ?

18_23

Dans la forêt, en sortant vers Loudun : la « colonie » de Mettray appelée parfois « maison de redressement » dont voici la buanderie, où les enfants faisaient leur lessive sous l’œil attentif des gardiens et avec l’assistance bienveillante des religieuses.

NDLRB. Selon toute vraisemblance, l’étabissement ainsi décrit n’est pas Mettray  qui est  situé  au N/O de Tours mais  bien plutôt la  colonie agricole de Saint Hilaire de Roiffé (86120)

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=21468

RAPPEL.  Les premiers colons, au nombre de huit et issus de la centrale pénitentiaire de Fontevraud, arrivent à Mettray le 22 janvier 1840. Au fronton du portail d’entrée, ils découvrent cette maxime : « Mieux vaut prévenir que réprimer »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Colonie_pénitentiaire_de_Mettray

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 37, Département 86

-F- FONTAINES de l’ABBAYE ROYALE

Robert d’Arbrissel fonda l’Abbaye  de Fontevraud  sur le versant d’un coteau au pied duquel  coulait la  fontaine  dite dite d’Evraud (Fons Ebraldi). Au bord de cette  fontaine, Robert  fit  construire un oratoire.

Au XVe, la  fontaine prit le nom de maître Robert ou de  saint Robert. Elle s’écoulait  sous un canal  de deux pieds de large et  vouté  avec trottoirs latéraux.

Bien plus tard,  elle alimenta  la machine à vapeur de la forge prés de laquelle elle se trouvait, ainsi que la buanderie. Cette source  pouvait  fournir de l’eau à 2 000 personnes. Une autre source  dite de saint Maimboeuf alimentait également l’Abbaye.

CIMG2763

L’angle  sud-ouest  du cloître  était agrémenté d’une autre  fontaine  élevée  devant le réfectoire afin que les religieuses  puissent   s’y laver les mains avant  de   pénètrer  dans le dit réfectoire. la  vasque de celle-ci supportait  cinq  figures de  bronze  représentant le  baptême du Christ . Aujourd’hui disparue, elle fut remplacé par la  vasque actuelle  guillochée d’arcs, de style Renaissance provenant  certainement des jardins. On doit cette  fontaine,  où coulait l’eau de l’Evrault à l’Abbesse  Louise  de Bourbon.

Ainsi les  fontaines  étaient  indispensables à la mise en oeuvre de la régle et  tous les monastéres en possédaient  donc en principe  plusieurs.

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud