Archives de Tag: Chalus

-A- Armoiries successives du roi Richard Coeur de Lion… Du lion aux léopards.

Armoiries successives  du roi Richard Coeur de Lion

Richard of Cornwall Arms.svg Richard, comte de Poitierde 1168 à 1189, Richard porte le blason de sa mère, Aliénor d’Aquitaine : d’argent au lion de gueules armé, lampassé et couronné d’or à la bordure besantée du même. Il portait encore ce blason en 1191 lors de la croisade, d’où le blasonnement des rois de Chypre et des sires de Joinville. Il est possible, mais non attesté, qu’il ait conservé ses armes de Poitiers en ajoutant une couronne pour marquer son accession au trône, puis qu’il ait cédé ces armes au royaume de Chypre qu’il créa et vendit à Guy de Lusignan.
Richard I of England Arms.svg Blason de Richard Cœur de Lion, de 1189 à 1198. , Comme roi d’Angleterre, il adopte les armes figurant ci-contre : « de gueules aux deux lions affrontés d’or ».
England COA.svg Blason de Richard Cœur de Lion, à partir de 1198. À la fin de sa vie, Richard  portait   » de gueules aux trois léopards d’or » qui sera le blason des rois d’Angleterre et des ducs d’Aquitaine de 1198 à 1340. Ce blason qui était le sien lorsqu’il se présenta à Châlus (87) où il devait trouver la mort sera repris par Jean sans Terre (1166 † 1216), Henri III (1207 † 1272), Édouard Ier (1237 † 1307), Édouard II (1284 † 1327) et Édouard III (1312 † 1377)

 Le 3 mars 2013.

http://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2013/03/03/bulletin-climatique-du-week-end-23-mars-2013-de-la-republique-francaise/

(Voir In fine)

Poster un commentaire

Classé dans * Angleterre, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 87

-R- LE ROCHER DIT DE RICHARD COEUR DE LION A CHALUS (87230).

A Châlus même, une confusion s’installa au fil des siècles du fait de la présence de deux châteaux-forts médiévaux dans la même cité : Châlus Chabrol et Châlus Maulmont, également appelé  » le fort ». Cette confusion n’apparaît pas dans les chroniques médiévales, qui mentionnent « Châlus » ou « Châlus Chabrol », mais ne mentionne jamais « Châlus Maulmont ». Elle semble s’installer à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, et doit vraisemblablement être rattachée au développement des cartes postales et du voyage touristique. La confusion entre Châlus Chabrol et Châlus Maulmont perdure jusqu’à la fin des années 1950. Elle fut vraisemblablement consolidée par l’existence, au pied de Châlus Maulmont, dans les prés de Maumont (ou Maulmont) d’un rocher, dit  » rocher de Richard Cœur de Lion ».

Malgré les cartes postales, la revue du syndicat d’initiatives de Châlus et les objets-souvenirs du début du siècle qui présentent la tour de Maulmont comme étant le site duquel est parti le carreau d’arbalète, c’est à Châlus Chabrol que Richard Cœur de Lion trouva la mort. Châlus Maulmont ne sera d’ailleurs construit par Géraud de Maulmont qu’au siècle suivant, de 1275 à 1280. Ce qui n’empêche pas bon nombre de commentateurs de faire encore, volontairement ou non, la confusion.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mort_de_Richard_Cœur_de_Lion

Poster un commentaire

Classé dans Département 87

-G- UN SECOND GISANT DE RICHARD COEUR DE LION DANS LA CHAPELLE CASTRALE EN RUINE A CHALUS (87230)

Le   lien ci -dessous , vous donnera une  autre  vision du gisant  du roi; gisant  de nos jours longé par une allée, allée  qui aurait pu avoir un autre tracé… que celles  de ces deux photos prises le 5 août 2012 ,  vision  témoignant d’une mise en scène alors  plus spectaculaire  de  ce  gisant moderne http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Gisant_en_mémoire_de_Richard_Coeur_de_Lion_à_Châlus.jpg

Ruine de la Chapelle castrale                                                            Gisant  royal  moderne

Poster un commentaire

Classé dans Département 87

-T- DONATION FAITE PAR ALIENOR d’AQUITAINE A l’ABBAYE DE TURPENAY ( Actuel Saint Benoît la Forêt-37500).

http://www.le-limousin-medieval.com/article-route-plantagenets-quand-richard-coeur-de-lion-fut-transfere-a-fontevraud-104331164.html

Après l’événement de Châlus en Limousin où un carreau d’arbalète lui fut fatal, le corps de Richard Cœur de Lion fut transporté en Anjou. On sait que sa mère Aliénor était venue assister à ses derniers instants, ainsi qu’elle l’écrit elle-même dans un acte authentifié. Il s’agit d’ une charte de donation rédigée le 21 avril 1199 par Aliénor en faveur de l’abbaye Notre-Dame de Turpenay,  : “… parce que notre très cher abbé de Turpenay a assisté avec nous à la maladie et à la mort de notre très cher fils »1.

…..

1 Charte d’Aliénor d’Aquitaine rédigée à Fontevraud le 21 avril 1199, publiée par Antoine Perrier dans le bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin, Tome 87, 1958, page 5

Découvrez le Limousin médiéval, ses châteaux, ses chevaliers, ses églises romanes, ses chemins de Compostellehttp://www.le-limousin-medieval.com/

Poster un commentaire

Classé dans Département 37, Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye, Département 87

-C- ARMOIRIES (modernes) DE CHALUS (87230) Où FUT MORTELLEMENT BLESSE RICHARD COEUR-DE-LION.

Armoiries allusives de Châlus (87230)

    Les armes de Châlus sont constituées d’un jeu de neuf quilles en or et d’une arbalète. Les quilles font allusion au trésor de Châlus composé, selon la légende, de neuf statues en or, représentant le proconsul Lucius Capreolus et sa famille.     L’arbalète est celle du chevalier Pierre Basile avec laquelle il blessa mortellement Richard Cœur de Lion (1157-1199) lors du siège de Châlus Chabrol en 1199.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Blason_ville_fr_Ch%C3%A2lus_(Haute-Vienne).svg

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized