Archives de Tag: Chapelle de l’infirmerie saint Benoît

-I- L’infirmerie monastique, ensemble hospitalier à vocation autonome.

D’autre part, Benoît ne nous parle malheureusement pas de l’organisation de son infirmerie, mais on peut imaginer que, comme à Vivarium, des moines se sont spécialisés dans la médecine. Cassiodore nous parle en effet plusieurs fois de ce sujet dans ses Institutiones, de l’existence de médecins mais, surtout, pour encourager les études médicales : voir le chapitre de la culture médicale. Il faudra cependant attendre le plan de Saint-Gall pour nous éclairer sur la structure de l’infirmerie monastique du moyen-âge. C’est le modèle que ce document sera appelé à devenir pour les communautés monastiques d’Occident qui doit retenir notre attention et, d’évidence, ce modèle nous parle de l’infirmerie comme d’un ensemble hospitalier dont l’auteur du modèle recherche l’autonomie. Suivant ce modèle le plus idéalement possible (mais pas du tout à la lettre), les grandes abbayes se doteront de véritables quartiers autonomes possédant leur église, leur cloître, leurs cuisines etc., véritables monastères en réduction, ce qui sera valable aussi pour le noviciat. On trouve de telles structures à Cluny, Fontevraud, Saint-Denis, Saint-Riquier, etc.

http://www.encyclopedie-universelle.com/abbaye-medecine-soins.html

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

– E- ESPACES FUNERAIRES SIS EN L’ABBAYE ROYALE DE FONTEVRAUD

Inhumations et édifices religieux au Moyen Âge entre Loire et Seine.

Actes publiés sous la direction d’Armelle ALDUC-LEBAGOUSSE

CRHAM. Caen 2004

L’INHUMATION EN MILIEUMONASTIQUE:

L’EXEMPLE DE L’ANJOU

Daniel PRIGENT   du Service archéologique départemental de Maine-et-Loire.

Résumé:

L’étude archéologique menée sur le site de Fontevraud (Maine-et- Loire) a permis d’étudier plusieurs espaces funéraires, et aussi parfois d’engager la comparaison avec d’autres monastères angevins.

L’église abbatiale est un lieu d’inhumation privilégié où se différencient plusieurs espaces.

La salle du chapitre a également une vocation funéraire, mais la densité des sépultures varie, comme le montre la comparaison entre plusieurs sites, dont l’abbaye Saint-Aubin d’Angers ou la celle grandmontaine de la Haye-aux-Bonshommes à Avrillé.

Le cloître du prieuré Saint-Lazare de Fontevraud, intégralement fouillé, n’a livré aucune sépulture. Les interventions ponctuelles pratiquées dans le préau et les galeries du Grand-Moûtier confirment une faible prédilection pour l’inhumation dans le carré claustral, ce qui ne semble pas être le cas dans d’autres monastères.

D’autres lieux d’inhumation ont été reconnus à l’intérieur de la clôture. fontevriste: chapelle de l’infirmerie, parvis et secteur s’étendant le long des murs de l’église, cimetière monastique… On peut ainsi distinguer au XIIe  siècle le cimetière de la communauté, au nord-est de l’église, de celui des laïcs, au sud du chevet, mais qui occupe également, hors clôture, le nord de l’église abbatiale.

[PDF]

Inhumations et édifices religieux en Loire et Seine

Format de fichier: PDF/Adobe Acrobat

Inhumations et édifices religieux au Moyen Âge entre Loire et Seine. Actes …

       Merci d’activer le lien ci-dessous  puis  d’aller à la page 159 du document  ainsi obtenu:

http://books.google.fr/books?id=dJO9A97cBggC&pg=PA223&lpg=PA223&dq=%22Inhumations+et+%C3%A9di%EF%AC%81ces+religieux+au+Moyen+%C3%82ge+entre+Loire+et+Seine.%22&source=bl&ots=K0PE5PKqrM&sig=lu-kmrPQH2cG07hpyhzhB_PgkJE&hl=fr&ei=MusITsnfI4mSOrXlvcsN&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CBkQ6AEwAA#v=onepage&q&f=false

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye