Archives de Tag: Clairvaux

Divine surprise. « Pélérinage en France » présente l’abbaye de Fontevraud.

Abbaye de Fontevraud .Haut lieu de la culture française

Touristique. Fontevraud-l’Abbaye

Située tout près de Saumur, entre Angers et Tours, l’abbaye de Fontevraud surprend par sa conservation et les différentes utilisations qui en sont faite de sa fondation à nos jours.

76_fontevraud_recoupe_4

Fondée en 1101, son fondateur surprend autant qu’il fascine. Robert d’Arbrissel, missionnaire, y fixe sa communauté. Il en fait un lieu d’abstinence et de pauvreté où chacun : hommes, femmes, riches, pauvres, nobles et marginaux partagent une vie communautaire et rendent grâce à Dieu ensemble.

Protégé par le Pape Urbain II, la renommée de Robert grandit et fait venir de nombreuses vocations et dons. Ce qui lui permet la construction d’une cité monastique, avec quatre entités qui accueillent respectivement : les moniales, les frères, les femmes repentantes et les lépreux. En moins d’un siècle, une centaine de monastères rattachés à Fontevraud sont fondés en Angleterre et en Espagne.

La vie monastique de Fontevraud prend fin à la Révolution. Sa transformation en prison en 1804 sauve l’édifice. Elle accueille jusque 2000 et est réputée pour être la plus dure de France après Clairvaux.

A partir de 1963, date de fermeture de la prison, l’édifice déjà classé aux monuments historiques bénéficie de travaux de restauration uniques en France pour l’époque. Aujourd’hui, elle veut être un haut lieu de culture très ouvert, tout en respectant l’esprit initial de l’abbaye. Visites thématiques, école de cinéma, concerts, conférences et débats, restaurant et bar à vin, colloques littéraires et philosophiques faisant écho à la spiritualité du lieu, expositions, l’abbaye ne cesse de vivre.

http://www.lumen-terra.com/pelerinage-en-France/Touristique/Fontevraud-l’Abbaye/Abbaye_de_Fontevraud/#prettyPhoto

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans * Angleterre, * Espagne, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-L- DES LEGITIMISTES EMPRISONNES DANS UN QUARTIER POLITIQUE SPECIFIQUE DE l’ABBAYE-BAGNE DE FONTEVRAUD (1834).

La  circulaire de Thiers  du 7 août 1834  relative au traitement plus  favorable qu’il y a lieu de réserver aux prisonniers politiques par rapport aux prisonniers de droit commun a vocation à s’appliquer  à l’ensemble des prisons françaises… Toutefois en désignant expressément  deux d’entre elles dans sa  circulaire,  Fontevraud et Clairvaux, , Thiers en fait  non pas des prisons politiques  stricto sensu, mais des prisons  de droit  commun pourvus  des deux  quartiers politiques  les plus importants du royaume : la  première, Fontevraud  parcequ’elle est la prison attitrée des légitimistes, la seconde, Clairvaux,  parce qu’elle est celle qui accueille le plus de républicains..
C’est à compter de cette  circulaire, précisément ,  qu’il fut décidé d’y instituer   un quartier politique   mÊme si des légitimistes y avaient  déjà  été emprisonnés sans  distinction d’enfermement  auparavant.                                                                                                                                     ….

Laurent  Boscher. Histoire des prisonniers politiques , 1792-1848: le châtiment des vaincus p. 326, 327.                                                                                                                       Paris . L’Harmattan 2008.

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (d) Abbaye-Bagne de Fontevraud-L’Abbaye

-P- FONTEVRAULT, UNE PRISON QUI NE MERITAIT PAS QUATRE ETOILES…

La  période carcérale  (1804-1963)

Les moniales et  moines  chassés par la révolution  l’abbaye est sectionnée en 19 lots afin d’être vendue. Les lots ne trouvent pas  preneurs. Finalement,   un décret de Napoléon I er du 18  octobre 1804  transformera  l’abbaye en établissement de détention, ce qui la  sauvera d’ailleurs de la destruction. Dix ans de travaux s’en suivront.  Cinq étages seront logés  dans l’abbatiale, les cloîtres seront transformés en promenades et les cellules des moniales en cellules carcérales.

Visiter la prison de Fontevraud-l’Abbaye.
http://www.youtube.com/watchv=JM3jOohl6uA&feature=player_embedded

  Initialement prévue  pour recevoir 700 prisonniers, la centrale en abritait 1600 en 1942 ( dont  350 femmes et 100 enfants) et encore 1200  en 1943. Considérée  comme aussi dure que la centrale de Clairvaux, elle  enregistrait  une moyenne de deux décés par semaine

La sévérité de la  centrale inspirera à Jean  Genet  son «  Miracle de la rose »  bien  que les registres d’écrou n’y mentionnent pas sa présence.  Adolescent , il fut en revanche un des reclus de la colonie pénitentiaire de Mettray sise à peu de distance.

http://fr.wikipedia.org/…/Colonie_pénitentiaire_de_Mettray

De cette époque, il écrit :   » De toutes les centrales de France, Fontevrault est la plus troublante..  C’est (aussi) le sanctuaire  vers quoi montaient les rêves  de notre enfance ».

  Rebellion à la  Centrale de Fontevrault

      La scène, dont un des protagonistes est le syndicaliste Marcel Paul, se passe  postérieurement à l’été 1943  dans  cet endroit  qui s’arroge, selon ses participants même,  l’honneur d’être  la  « citadelle du silence ».

http://www.buchenwald-dora.fr/3temoignages/tem/082.htm

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (d) Abbaye-Bagne de Fontevraud-L’Abbaye