Archives de Tag: Commune de Montsoreau (49730)

Joelle Ernoul relate l’histoire de la statue Notre-Dame de Bon Accueil de Fontevraud commandée par l’abbé Pohu, curé du bourg à Alfred Benon.

1954 : Voici l’historique de Notre-Dame de Bon Accueil de Fontevraud commandée par l’abbé Pohu à Alfred Benon (1887-1965) https://fr.wikipedia.org/wiki/Alfred_Benon,  http://archives.ville-saumur.fr/r/48/alfred-benon-1887-1965-/sculpteur saumurois qui a fréquenté les ateliers et a travaillé avec les plus grans sculpteurs du moment Rodin, Jules Desbois et Bourdelle. Elle est située sur le coteau à droite à la sortie de Fontevraud en allant sur Montsoreau

Joëlle ERNOUL

NDLRB;  Joelle Ernoul est la responsable d’un site de référence  à mise à jour continue consacré à l’étude des prieurés monastiques de l’ordre de Fontevraud. https://prieuresfontevristes.wordpress.com                                                                                                                                                                                                                            dont nous ne saurions trop vous conseiller la lecture.  vous passerez ainsi des heures passionnantes.

Notre-Dame de Bon-Accueil de Fontevraud

C.O., 24-25-12-1954 (A.M. Saumur, 62Z12_32)

https://www.ot-saumur.fr/15-11-FILM-DOCUMENTAIRE-SUR-LA-VIE-D-ALFRED-BENON-A-SAUMUR_a40330.html

https://www.ot-saumur.fr/15-11-FILM-DOCUMENTAIRE-SUR-LA-VIE-D-ALFRED-BENON-A-SAUMUR_a40330.html

« Une œuvre magnifique du sculpteur A. BENON : La statue de « Notre-Dame du Bon-Accueil » à Fontevrault

Le trésor des richesses artistiques et notamment de l’art religieux dont l’Anjou s’enorgueillit si justement, vient de  s’enrichir d’une œuvre magnifique : la statue de Notre-Dame du Bon Accueil ».

Les promoteurs de ce pieux hommage à la Vierge Marie, ont eu l’heureuse pensée de confier l’exécution à l’un des meilleurs sculpteurs angevins, Alfred Benon (de Saumur). La statue doit être érigée dimanche prochain 26 décembre 1954, , à l’entrée de Fontevrault, sur la route de Montsoreau.

En attendant qu’elle soit transportée vers l’emplacement qui lui est destiné, la Vierge a été exposée pendant quelques jours dans l’église de Fontevraud où les fidèles ont pu en admirer l’originalité de conception et la beauté sculpturale.

Telle sera dimanche prochain, l’opinion unanime de ceux qui auront la joie et la fierté d’assister à l’inauguration officielle de l’œuvre d’un artiste angevin dont toute la carrière est une longue série de succès retentissants ». (C.O. 24-25 décembre 1954), photo de Vierge

26-12-1954

En 1954, Alfred aura la commande d’une Vierge qui sera une de ses plus belles œuvres. C’est Mme Gallé, la petite fille de Lucie (cousine germaine d’Alfred), l’une des deux mariées Baudouin, qui fait savoir au sculpteur que le curé de Fontevrault voudrait placer une statue à l’entrée de la ville.

Paulette (belle-mère de Michelle), paroissienne de Fontevrault, met l’abbé Pohu en relation avec Alfred Benon et, dès le commencement de l’été, notre artiste entreprend une maquette. C’est une Vierge debout tenant son Fils devant elle et semblant en quelque sorte l’offrir comme un don. Après des conversations et discussions de détails sur la coiffure, les draperies, la statue est finalement acceptée par le prêtre qui commande son exécution en cimentholite.

Cette œuvre est d’une pureté extrême. Elle est mise sur le sommet d’un talus qui domine la route nationale, tout à fait à l’entrée du village, à gauche quand on vient de Montsoreau. La cérémonie a lieu le 26 décembre 1954.

 

C.O., 27-12-1954 (A.M. Saumur, 62Z12_030)

L’érection d’une statue de La « Vierge du Bon-Accueil » sur la route de Montsoreau a marqué la clôture de la Mission de la paroisse Saint-Michel de Fontevrault

« Le 5 décembre s’ouvrait à Saint-Michel de Fontevrault une grande Mission qui devait servir de clôture à l’Année Mariale.

Cette Mission est prêchée par l’abbé Paqueron de Fommervault, curé de Roiffé. M. l’abbé Pohu voulait que cette Mission soit marquée par l’érection sur la route de Montsoreau, d’une statue élevée à Notre-Dame de Bon Accueil.

Il s’adressa au sculpteur Alfred Benon et au cours des vacances dernières le maître réalisa l’œuvre à Saint-Martin-de-La-Place. Il l’acheva dans les ateliers de M. Angibault, marbrier à Saumur, et cette belle statue portant l’Enfant-Dieu, le retenant de la main gauche, et le soutenant de la main droite, fut exposée plusieurs semaines chez M. Angibault.

Le manteau de la Vierge largement ouvert à la forme de la porte de l’Hôtel de Ville de Saumur. L’ensemble est parfait et le socle sur lequel la statue a été posée à l’entrée de l’agglomération de Fontevrault domine la route de plusieurs mètres.

La grand-messe est célébrée le dimanche matin par M. le chanoine Levron, archiprêtre de Saumur, qui présidait les cérémonies de fin de Mission. La chorale mixte sous la direction de l’abbé Chamaillé, vicaire, se fait entendre dans de nombreux chants.

Les vêpres sont chantées à 15 H par le chanoine Levron, et une procession se forma. La pluie avait fait son apparition mais elle ne ralentit pas le zèle des fidèles qui furent nombreux. Derrière la Croix portée par un enfant de chœur, venaient les enfants, puis la statue de 350 Kg montée sur une remorque traînée par une Jeep du 1er Régiment de Dragons. Derrière venaient tous les fidèles et le clergé.

Il fallut s’unir à plusieurs pour hisser la statue sur son socle, pendant que l’assistance, sous la direction de Chamaillé, entonnait des cantiques à pleine voix ». (C.O, 27-12-1954), deux photos

N.R., lundi 27 décembre 1954 (A.M.Saumur 62Z12_033)

« NOTRE-DAME DU BON ACCEUIL » œuvre d’Alfred BENON a été érigée à l’entrée de Fontevrault

« Hier après-midi, la statue de « Notre-Dame du Bon Accueil » sculptée par l’artiste Alfred Benon, a été transportée en grande pompe sur son piédestal. Les enfants des écoles libres et une nombreuse assistance de fidèles accompagnèrent processionnellement la statue qui fut tractée par une jeep jusqu’à son lieu d’érection. Les militaires du Ier Dragons Portés offrirent leur aide pour installer la statue sur son socle. A 16 H 15, elle était définitivement en place. Des Chants et des prières accompagnèrent son apparition ».  Cette cérémonie est présidée par le chanoine Levron, archiprêtre de Saint-Pierre de Saumur. Plusieurs membres du clergé l’entouraient ainsi que l’abbé Pohu, curé de Fontevraud, qui a eu le goût de cette réalisation. Les enfants des écoles libres et une nombreuse assistance de fidèles accompagnèrent processionnellement la statue qui fut tractée par une jeep jusqu’à son lieu d’érection. A 16H 15 elle était en place. Des champs et des prières accompagnèrent son apparition. (N.R. 27/12/1954), Deux photos

Au cours de l’été 1961, Alfred Benon apprend que sa statue est mutilée. Il se rend à Fontevrault avec sa fille et son gendre. Il constate le désastre : la Vierge est indemne, mais le Jésus a eu la tête emportée sans doute par une grosse pierre. Mais miracle, la tête est tombée au pied de la statue, à peine ébréchée et pourra être replacée.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

La Ville de Saumur prend ses distances avec l’Abbaye de Fontevraud

La nébuleuse de gestion de l’Abbaye de Fontevraud entre la SOPRAF (Société publique régionale de l’abbaye de Fontevraud) et le Centre Culturel de l’Ouest est dans le collimateur de La Cour des Comptes. La ville de Saumur a décidé de ne pas renouveler sa participation : « c’est du rôle de l’agglo, pas de la ville » a expliqué le maire Jackie Goulet.

Avant la défaite de la gauche aux élections régionales, sous la houlette du directeur de l’époque David Martin, le projet de créer un pôle touristique fort entre le Château de Saumur, celui de Montsoreau et l’Abbaye de Fontevraud avait été lancé. La Région PS avait envisagé de soutenir fortement la mutation du Château de Saumur. Depuis, les choses ont changé. Les vainqueurs LR ont pris le temps de prendre leurs marques. Et surtout la Cour des Comptes a pointé du doigt avec vigueur la gestion des deux derniers directeurs. Tant et si bien qu’à la ville de Saumur ont avait senti le vent venir avant le contrôle des magistrats et le choix avait été fait de ne pas entrer dans le capital de la SOPRAF, malgré un vote du Conseil Municipal d’autoriser le maire à le faire. Aujourd’hui c’est l’autre élément clé de la gestion de Fontevraud, LE CCO, que la ville quitte. « Aujourd’hui, cette participation relève plus de l’Agglomération et sa société publique locale tourisme plus que de la seule ville de Saumur. C’est pourquoi nous nous retirons, même si actuellement, nous travaillons en collaboration avec l’Abbaye pour la réfection de tapisseries. Cela n’a rien à voir » a expliqué Jackie Goulet. Et quand on l’interroge sur les « affaires » de Fontevraud, celui-ci se veut laconique : « Je serais étonné que ça ne finisse pas au tribunal ».

Article du 29 juin 2019 I Catégorie : Politique

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=51107

1 commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Revitaliser le centre-bourg de Fontevraud l’Abbaye.

28 mars 2019 à Montsoreau : « Rêver les bourgs anciens », la conférence sur le centre-bourg de Fontevraud

Découvrez le projet architectural virtuel, mais réaliste, issu de l’étude de revitalisation du centre-bourg de Fontevraud-l’Abbaye lors d’une conférence intitulée « Rêver les bourgs anciens », le jeudi 28 mars 2019, à 20h, à la Maison du Parc de Montsoreau. Entrée gratuite et ouverte à tous.

Illustration de la revitalisation du centre-bourg de Fontevraud-l’Abbaye (crédit image : © Quarcs)

Pour le Parc Naturel Régional Loire-Anjou-Touraine, « notre patrimoine a de l’avenir ». Dans cette optique, le PNR organise une conférence le jeudi 28 mars prochain à 20h, à la Maison du Parc de Montsoreau, sur le thème : « Rêver les bourgs anciens ».

Fontevraud : « du rêve à la réalité »

C’est l’histoire bien connue des centres-bourgs, qui se vident, et qui peinent à être réhabilités et réinventés… Ce constat, de nombreux bourgs ruraux le déplorent aujourd’hui. Lancée par le Parc avec l’aide de la commune de Fontevraud, l’étude « revitalisation » ne s’appuie pas uniquement sur une analyse technique. Elle va plus loin et propose une analyse sociologique des besoins, des envies… Pendant plusieurs mois, une équipe a travaillé autour de l’ilot Triquier Sud. Architectes, sociologues et juristes ont rencontré les habitants, les acteurs économiques, les élus de la commune pour aboutir à un projet de revitalisation qui leur ressemble.

Florian Golay et Cécile Leonardi à l’animation

C’est le travail que Florian Golay, architecte et Cécile Leonardi, sociologue viendront présenter lors de cette conférence. Loin d’être uniquement imaginaire, le projet envisage de mixer des logements, un lieu d’hébergement pour travailleurs saisonniers et un local artisanal. « Le centre-bourg est souvent décrié et ne suscite plus d’envie : manque de place, d’espace vert, de parking » on le rend à nouveau séduisant en partant des désirs et aspirations des gens » précise Michel Mattei, chargé de mission urbanisme au Parc. Plus qu’un rêve, l’étude intègre le financement et le montage juridique pour rendre le projet réalisable.

Quand la petite histoire du patrimoine bâti rejoint la grande

Chaque année, le Parc Naturel Régional Loire-Anjou-Touraine explore un thème en lien avec ses missions. En 2019, le patrimoine bâti est à l’honneur ! Le territoire regorge en effet d’un bâti merveilleux, plus ou moins connu. Il est un élément essentiel du paysage et a largement contribué au classement du territoire en « Parc Naturel Régional » et à l’inscription du Val de Loire sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Jusqu’au lundi 11 novembre 2019, la Maison du Parc décline cette thématique sous plusieurs formes : visite sensorielle, conférence sur l’habitat en Anjou et en Touraine, atelier sculpture sur tuffeau… Sans oublier son exposition « Patrimoines révélés », visible jusqu’au dimanche 12 mai prochain (relire notre article), qui invite à (re)découvrir les patrimoines exceptionnels de l’Anjou !

Infos pratiques : Conférence du jeudi 28 mars 2019, à 20h, animée par Florian Golay, architecte, et Cécile Leonardi, sociologue. Entrée gratuite. Réservation conseillée par téléphone au 02 41 38 38 88. Retrouvez le programme complet sur le site Internet du Parc Naturel Régional (PNR) Loire-Anjou-Touraine (rubrique « Découvertes ») : www.parc-loire-anjou-touraine.fr.

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=49164

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye, Uncategorized