Archives de Tag: Congrégation Clunisienne

-R- L’ORDRE MONASTIQUE DE FONTEVRAUD… Une réaction à la puissance clunisienne?

Après le règne de Charlemagne, à l’occasion d’un grand remuement de peuples dans toute l’Europe, l’Occident et plus particulièrement le Royaume Franc, vont être victimes de deux siècles d’invasions et de pillage. Vers l’an 950, ces invasions cessent, le pays se stabilise. Les communautés monastiques longtemps malmenées par les bandes armées qui déferlaient de toutes parts sur la dépouille de l’Empire romain, peuvent se fixer et prospérer.

Au lendemain de l’an mil, Raoul Glaber, moine clunisien, décrit ainsi la transformation du Royaume : « On vit dans presque toute la terre, mais surtout en Italie et en Gaule, réédifier les bâtiments des églises. On eût dit que le monde lui-même se secouait pour dépouiller sa vétusté et revêtait un blanc manteau d’églises ».

Rapidement, les moines triomphent et les abbés prennent le pas sur les évêques, car les monastères établis à la campagne sont mieux adaptés aux exigences d’une société essentiellement rurale que ne le sont les évêchés.

Les congrégations sont nombreuses, mais l’énorme succès de l’une d’entre elles, va représenter le fait le plus important de l’histoire occidentale du XII° siècle : Cluny. Avec 1400 abbayes, plus de 12000 moines et une totale indépendance vis à vis du pouvoir temporel, Cluny est l’Ordre monastique le plus puissant du Moyen-Age.

Cette contestation sera d’abord à l’origine de la création de nouveaux ordres : les Cisterciens, les Chartreux, l’Ordre de Fontevrault, plus tard des deux grands ordres mendiants : Dominicain et  Franciscain. Mais au-delà elle sera à l’origine d’une profonde renaissance religieuse et monastique qui va entraîner une renaissance générale du monde occidental.

Murat-le-Quatre  à travers les âges (63140) http://www.mabourboule.com/mabourboule/Murat_la_periode_feodale.html

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 63

-C- COLLOQUE: ROBERT D’ARBRISSEL ET LA VIE RELIGIEUSE DANS L’OUEST DE LA FRANCE

Rédacteur en chef.  Jacques Dalarun.

Robert d’Arbrissel  et la vie religieuse dans l’Ouest de la France (2004)

Auteur Pierre Toubert                                                                                 Collection : Disciplina monastica                                                            Editeurs: Turnhout Brepols Publishers

 Résumé

Ce colloque a joué d’un double registre thématique: tandis qu’une part des communications était centrée sur la singularité de Fontevraud au moment de sa fondation, les autres élargissaient le champ de vision aux dimensions d’une chrétienté alors en plein bouillonnement réformateur. Le cas de Fontevraud doit également être saisi en perspective des évolutions de l’institution monastique dans la longue durée: à partir de la seconde moitié du viiie siècle, la Regula Benedicti règne quasiment sans partage sur le monachisme franc; dès le xe siècle, cet ordre «carolingienottonien», au moment même où il s’organise en puissants réseaux tel Cluny, est l’objet d’une contestation exprimée par un retour vers l’expérience érémitique. La fondation de Robert d’Arbrissel s’inscrit dans cette logique. Elle s’en détache aussi par la place qui y est donnée aux femmes, sa monumentalité, sa liaison au plus haut pouvoir politique et sa résistance initiale au mouvement général de cléricalisation du monachisme.

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud