Archives de Tag: Epitaphe

-E- Epitaphe de PRIEURES du PRIEURE fontevriste de la CHAISE-DIEU du THEIL (27580)

bec_0373-6237_1881_num_42_1_T1_0256_0000

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1881_num_42_1_462345

Le lien ci-après  permet de voir  une  carte postale représentant l’hôtel du cheval noir dont il est  question dans la notice ci-dessus.  http://www.delcampe.fr/page/item/language,F,id_enchere,0069965939,var,27-BOURTH-Hotel-du-CHEVAL-NOIR.html

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 27

-E- EPITAPHE (extraits) PLACEE SUR LA TOMBE DE ROBERT d’ARBRISSEL

« En 1633, Louise de Bourbon, abbesse de  Fontevrault , fit placer les restes de Robert dans un superbe tombeau de marbre, sur lequel  on  lisait  l’épitaphe  qu’Hildebert,  évêque du Mans, avait faite en son honneur, et  dont  voici quelques vers :

‘Attrivit lorica latus, sitis arida faucea,                                                                    Dura fames stomachum, lumina cura vigil                                                      Indulsit raro requiem sibi, rarius eseam.                                                            Guttura pascebat gramine, corda Déo                                                                   Legibus est  subjecta caro dominae rationis;                                                              Et sapor unu ci, sed sapor ille Deus’  « .

p. 365  du Tome  Deuxième de la  Biographie  universelle  ancienne et moderne … rédigé par une  société de  gens de  lettres et de savants.      Paris .Chez Michaud frères . Rue des  bons-enfants N° 34.1811

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-F- PRIEURE DES FILLES-DIEU DE PARIS (75)

Les Filles-Dieu  (1495) au diocèse de Paris. Attesté au XVIIe siècle.

Prieuré de la Province fontevriste  de France

Cet ancien couvent  situé rue  Saint-Denis à Paris  avait été fondé en 1226 par Guillaume  III (? ) evêque  de Paris  « pour retirer  des pécheresses, qui pendant toute leur vie,  avaient abusé de leur  corps  et à la fin  étaient en mendicité ».

Charles VIII  ordonna par lettres patentes  du 27 décembre 1483 que cette maison, suite à de nombreux désordres, serait  occuée à l’avenir par des filles de Fontevraud.

En 1495,  il fut réformé et  compris dans l’ordre de Fontevrault à la suite  de l’intervention de Jean-Simon de Champigny évêque de Paris et que les Religieuses de Fontevrault, qui venaient des prieurés  fontevristes de la Magdeleine-lez-Orléans  et de Fontaine-lez-nones ou de Fontaine -en -France (près de Meaux), prirent possession du couvent désormais nommé « couvent des Filles-Dieu », elle prirent aussi à cette occasion le nom de Filles-Dieu

On rebâtit alors  la maison ainsi que l’église  qui fut décorée de sculptures  de François  Anguier. Toutes deux ont été démolies en 1798 et l’on construisit sur leur emplacement  une rue et un passage (du Caire)

Epitaphe  de Cantien Hué, Recteur de l’université de Paris,  Visiteur , encore en 1501, de l’ordre de Fontevraud mort le 4 avril 1502 et inhumé  dans une des chapelles  de l’église fontevriste des Filles -Dieu de Paris.

Epitaphe :

Ci –Gist 

Cantien Hûe, digne de mention

Du monde,  de la chair, du diable

Ayant  victoire, de louable

Et celeste  conversation ;

Lequel,an mil cinq cent et deux,

De Saint Ambroise, jour  et feste,

Sexagénairet vertueux

Rend l’esprit, eléve l’ateste*.

* NDLRB. Comprendre, c’est un de ses anciens élèves qui l’atteste. 

Poster un commentaire

Classé dans Département 75

-E- EPITAPHE DU ROI HENRI II PLANTAGENET INHUME DANS L’EGLISE SAINTE-MARIE DU GRAND MOUTIER

L’EPITAPHE,aujourd’hui disparue, du roi Henri II PLANTAGENET inhumé en l’ABBAYE ROYALE DE FONTEVRAUD.

L’épitaphe d’Henri II Plantagenêt, père de Richard Cœur de Lion et Jean sans terre, comte  d’Anjou, du Maine et de Touraine,duc de Normandie, roi d’Angleterre à Fontevraud.

Né le 5 mars 1133. Décédé à Chinon,  le 6 juillet 1189 après quelques jours de fièvre, il fut inhumé en l’abbaye de  Fontevraud par les archevêques de Trêves (Allemagne) et de Tours.

Origine de l’image , une des  sept qu’offre cet article:                                                                                                                                                          Bien vivre en Loudunais. L’abbaye royale de Fontevraud                                                                                         http://loudun.discuforum.info/t136-L-ABBAYE-ROYALE-DE-FONTEVRAUD.htm

Les gisants d’Henri II et d’Aliénor d’aquitaine

Le doyen de Londres, Raoul de Dicet et, aprés lui, de façon moins complête, Roger de Wendower et Matthieu Paris nous ont transmis le texte qui suit :

SUFFICIT HIC TUMULUS CUI NON SUFFECERAT ORBIS

Ce tombeau suffit , à qui le monde  n’avait pas suffit.

RES BREVIS EST AMPLA CUI FUIT AMPLA BREVIS

Ce lieu restreint est magnifique , pour celui à qui fut magnifique une vie brève.

REX HENRICUS ERAM, MIHI PLURIMA REGNA SUBEGI

J’étais le roi Henri, , j’ai soumis à mon pouvoir un très grand nombre de  royaumes,

MULTIPLICI MODO DUXQUE COMESQUE FUI

De bien des  manières,et je fus duc et  comte.

CUI SATIS AD VOTUM NON ESSENT OMNIA TERRAE

Lui à qui toutes les régions de la terre n’étaient pas  assez à son souhait

CLIMATA TERRA MODO SUFFICIT OCTO PEDUM

Une terre de seulement huit pieds suffit.

QUI LEGIS HAEC PENSA DISCRIMINA MORTIS ET IN ME

Toi qui lis,  médites ces  séparations de la mort , et en moi.

HUMANAE SPECULUM CONDITIONNUM HABE

Vois le miroir de la condition humaine.

QUOD POTES INSTANTER OPERARE BONUM , QUIA MUNDUS

Fais  dans l’instant le bien que tu peux, car le monde

TRANSIT  ET INCAUTOS MORS INOPINA RAPIT.

Passe, et la mort, survenant à l’improviste, enlève ceux qui ne sont pas sur leurs gardes.

Origine.

Cahiers de civilisation  médiévale. Xe-XII e siècles. Centre d’études  supérieures de  civilisation  médiévale.  Poitiers. Janvier-Mars 2007 p. 5 ss.

Jean de l’Habit

Poster un commentaire

Classé dans * Allemagne, Département 37, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud