Archives de Tag: François-Yves Besnard

-U- Dans les souvenirs d’un nonagénaire; l’univers des religieuses de l’abbaye de Fontevraud

􏰀 Une plume d’ethnologue

François-Yves Besnard nous semble presque un familier. Les Souvenirs d’un

nonagénaire appartiennent à bon nombre de bibliographies d’études régionales.

Ses écrits constituent une référence sur la vie quotidienne d’un bourgeois aisé de

la campagne de l’Anjou et du Maine, à la fin de l’Ancien Régime et pendant la

Révolution. C’est un écrit riche d’informations sur les sujets les plus variés. Tour

à tour, l’auteur évoque les mœurs, les us et coutumes des petites villes de l’Anjou,

les modes vestimentaires. Il décrit parfois pêle-mêle les bâtiments d’Angers, les

rues de Paris, l’habitat rural de Nouans, petite paroisse du Maine. Il s’attarde

sur le déroulement des études à la faculté de théologie et au séminaire d’Angers,

égratigne le groupe des « mystiqueux » et évoque l’univers des religieuses de l’ab-

baye de Fontevraud

P 18 et 19   du document auquel conduit le lien ci-après : 

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=0CCQQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.pur-editions.fr%2Fcouvertures%2F1302875425_doc.pdf&ei=cqzbU8ODMOen0AXXqYCYCA&usg=AFQjCNEgHArN821l9uTA3CP4JJH7relsMA&bvm=bv.72197243,d.d2k

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-H- Heureux qui, comme Ulysse, ait revenu passer ( une partie du reste ) de son âge à Fontevraud l’Abbaye.

Les Souvenirs d’un nonagénaire racontent la vie de François-Yves Besnard, une vie traversée par la Révolution. Ils sont échelonnés sur la longue durée, de 1752 à 1842.

Besnard est identifié à un régime dont les pratiques ne se lisent qu’à travers les coups d’état et les méthodes autoritaires et répressives. Républicain modéré, il est dépassé par des idées plus radicales. La fin du Directoire entraîne la disparition de Besnard de la sphère publique. Il se réfugie d’abord à Paris où il est employé au ministère de la Justice, à la commission des émigrés. Il regagne très vite son Anjou natal, s’installe à Fontevraud où il consacre toute son activité à la production d’arbres et arbustes d’ornement pendant vingt ans. Âgé de 70 ans, malade, il part pour Paris où il se consacre à la botanique et à la rédaction des Souvenirs d’un nonagénaire. Il meurt à l’âge canonique de 90 ans.

P 18  du document auquel conduit le lien ci-après 

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=0CCQQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.pur-editions.fr%2Fcouvertures%2F1302875425_doc.pdf&ei=cqzbU8ODMOen0AXXqYCYCA&usg=AFQjCNEgHArN821l9uTA3CP4JJH7relsMA&bvm=bv.72197243,d.d2k

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-S- Le salon de l’Abbesse de Fontevraud

Les Souvenirs d’un nonagénaire racontent la vie de François-Yves Besnard, une vie traversée par la Révolution. Ils sont échelonnés sur la longue durée, de 1752 à 1842.

Avec Besnard, nous sommes plongés au cœur des débats du moment ; le  développement économique de la ville d’Angers, l’interrogation sur les privilèges, mais aussi des sujets plus généraux comme le déficit de l’État, les réformes fiscales, la monarchie, les privilèges. De nouvelles conceptions émergent du bouillonnement d’idées des discussions enfiévrées de ces jeunes gens d’Angers. Elles sont inspirées par le foisonnement des publications qui rendent aisée la lecture des philosophes comme Rousseau, des encyclopédistes et des physiocrates. La presse, les pamphlets, les cercles de lecture vulgarisent toutes les questions en débat. Les jeunes gens, formés à l’esprit critique, n’ont de cesse de refaire le monde et ce bien avant « la régénération de 1789 ». L’appétit intellectuel du jeune Besnard, sa soif d’absolu, grandissent en même temps que se fortifie chez lui l’art de la conversation. Il devient un personnage incontournable, une sorte de caution intellectuelle dans les salons, celui du marquis de La Lorie à Segré, ou encore celui de l’abbesse de Fontevraud. La notion de condition est supplantée par celle de la communauté d’esprit.

P 12 du document auquel conduit le lien ci-après :

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=0CCQQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.pur-editions.fr%2Fcouvertures%2F1302875425_doc.pdf&ei=cqzbU8ODMOen0AXXqYCYCA&usg=AFQjCNEgHArN821l9uTA3CP4JJH7relsMA&bvm=bv.72197243,d.d2k

1 commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud