Archives de Tag: Gautier de Montsoreau

-M- Gautier de Montsoreau (1070-1129) fondateur -par ses dons- de l’abbaye de Fontevraud.

Fils de Guillaume de Montsoreau et  beau-fils d’Hersende de Montsoreau, Gautier * était un des rares  barons angevins resté  fidèle à Foulques IV.

* Gautier I (°1070 + >1129) x Grecie de Montreuil-Bellay                         http://thierryhelene.bianco.free.fr/drupal/?q=node/88

Tout le site de Fontevraud relevait  de son autorité.  Il détenait le droit de vigerie ( droit consistant en une  prestation due par les boulangers et  les cabaretiers qui vendent du pain et du vin ) celui de percevoir des coutûmes, droit auxquels il renonça lors de la création de l’Ordre de Fontevraud, auquel il céda deux terres dont l’une était en forêt de Born, forêt marquant la frontière entre l’Anjou, la Touraine et le Poitou. mais dont l’autre, la terre des Loges, se situait au nord de la Loire dans les bois s’étendant entre Vernantes (49390) et Bourgueil (37140).

Publicités

1 commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-D- LE DON FONDATEUR de Gautier de MONTSOREAU à Robert d’ARBRISSEL.

Au début du XIème siècle, Montsoreau était un point stratégique militaire et un octroi sur le fleuve. C’est à cette époque que la Seigneurie de Montsoreau est apparue, au moment où la féodalité se développe en Touraine et en Anjou. A cette époque l’éperon rocheux de Montsoreau supportait une ancienne forteresse, le castrum de Monte Sorello, mentionné dans un document de 1089.

Cette forteresse appartenait alors à Guillaume de Montsoreau, époux de Hersende de Champagne, dont il eut un fils, Gautier. Fort pieux, celui-ci donna en 1101 à Robert d’Arbrissel des terres pour y édifier l’abbaye de Fontevraud, appelée à devenir le symbole de la puissance des Plantagenêt.

Les Seigneurs de Montsoreau sont alors des vassaux des Comtes d’Anjou et ils parviennent à étendre leur influence en particulier vers Chinon et le Chinonais.

http://www.37-online.net/chateaux/montsoreau.php

Poster un commentaire

Classé dans Département 37, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-G-Gautier de MONTSOREAU , BIENFAITEUR initial DE l’ORDRE DE FONTEVRAUD.

Au début du XIème siècle, Montsoreau était un point stratégique militaire et un octroi sur le fleuve. C’est à cette époque que la Seigneurie de Montsoreau est apparue, au moment où la féodalité se développe en Touraine et en Anjou. A cette époque l’éperon rocheux de Montsoreau supportait une ancienne forteresse, le castrum de Monte Sorello, mentionné dans un document de 1089.

Cette forteresse appartenait alors à Guillaume de Montsoreau, époux de Hersende de Champagne*, dont il eut un fils, Gautier. Fort pieux, celui-ci donna en 1101 à Robert d’Arbrissel des terres pour y édifier l’abbaye de Fontevraud, appelée à devenir le symbole de la puissance des Plantagenêts.

* Première Grande Prieure de l’Ordre de  Fontevraud (1060/1103-1104/ Décembre (?) 1114)

Les Seigneurs de Montsoreau sont alors des vassaux des Comtes d’Anjou et ils parviennent à étendre leur influence en particulier vers Chinon et le Chinonais.

http://www.37-online.net/chateaux/montsoreau.php

En 1098, Robert d’Arbrissel projette d’édifier à Fontevrault une abbaye destinée aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Le sire de Montsoreau et quelques autres seigneurs facilitent l’opération par de multiples dons.

http://thierryhelene.bianco.free.fr/drupal/?q=node/88

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-E-ESPACES FUNERAIRES SIS DANS LE DEAMBULATOIRE, LES CHAPELLES RAYONNANTES ET LE TRANSEPT DE L’ABBATIALE SAINTE-MARIE -DE-FONTEVRAUD

Inhumations et  édifices religieux au Moyen Âge entre Loire et Seine.                                                       Actes publiés sous la direction d’Armelle ALDUC-LEBAGOUSSE                                                          CRHAM. Caen 2004

L’INHUMATION EN MILIEU MONASTIQUE : L’EXEMPLE DE L’ANJOU

Daniel PRIGENT  du Service archéologique départemental de Maine-et-Loire.

2.2. Déambulatoire et chapelles rayonnantes.                                                                                                     Tombe de  Giraud de Brie, religieux de l’Ordre de Fontevraud cité à quatre reprises  dans le cartualaire  entre 1109 (ou 1112-113) et 1118.Le second personnage Rainier , de l’entourage proche de l’évêque de Poitiers , Pierre II ; est inhumé prés  de son maître ( Cf. analyses précédentes) . Ce lieu semble reservé essentiellement , voire exclusivement aux  clercs. c’est ainsi que le  prieur de Saint-Lazare,  Jean Boucheron (+ 1489)  est enterré entre les degrés du maître-autel et la porte du  choeur, vraisemblablement  dans la parie Nord du déambulatoire.

2.3. Transept                                                                                                                                                               Les tombes, à l’exception de deux d’entre elles, sont réparties  dans le bras Nord et la croisée du transept. Dans le bras sud , tombe de l ‘Abbesse de Sainte Croix de Poitiers, Marie Berland,  décédé à Fontevraud en 1533  et enterrée  devant  l’autel de sainte  Radegonde. Le bras sud reservé aux moniales  est isolé du choeur litturgique par une grille; Il en était déjà ainsi avant les aménagements  du début du XV e siècle  qui ont fixé l’organisation de l’espace jusqu’à la Révolution.                                                                                                                                                                                   Au nombre  des autres personnes enterrées:                                                                                                             – Gaucher de Sainte -Marthe (+1551), seigneur du Villedan et  du Chapeau dont le monument  funêbre en cuivre fut élevé en face de la grande grille  par l’Abbesse Louise de Bourbon. A l’occasion des aménagements qu’elle fit réaliser , Jeanne -Baptiste de Bourbon fit enlever sa tombe ainsi que celle de Gautier de Montsoreau, dont elle laissa pourtant  au même lieu la magnifique statue de bronze.  la tombe de Jean de  Moncigny (+ 1467) seigneur de Chantelou et  frére de Marie de Bretagne était située en face le crucifix de la chaire. Jeanne, sa mère, religieuse à Fontevraud, fut inhumée trois ans plus tard prés du tombeau de son fils. Pierre de Chemillé, fils de Pétronille,   la  première abbesse de Fontevraud, se trouvait un peu plus prés du maître-auteL.

Format de fichier: PDF/Adobe Acrobat

Merci d ‘activer le lien ci-dessous  qui renvoie  aux pages  164 & 165.             http://books.google.fr/books?id=dJO9A97cBggC&pg=PA162&lpg=PA162&dq=%22L’examen+des+documents+relatifs+aux+tombeaux+de+Pierre+II%22&source=bl&ots=K0Rz5XLovJ&sig=_5d2awyDeWtHPARiUEGVSc2SdCs&hl=fr&sa=X&ei=uAjvTqDRF8OChQe_i_WjCA&ved=0CCQQ6AEwAQ#v=onepage&q=%22L’examen%20des%20documents%20relatifs%20aux%20tombeaux%20de%20Pierre%20II%22&f=false

2 Commentaires

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye