Archives de Tag: Grand-dortoir

-D- Catherine de Médicis aide au financement du grand dortoir de l’abbaye royale.

Catherine de Médicis, Reine  de France, femme de Henri II, fut reçue à l’Abbaye de Fontevraud en  1567.  Elle fit une donation de 10 000 livres  à la 28 éme  Abbesse Louise de Bourbon afin de permettre  de terminer  les  constructions et travaux en cours en notamment d’achever le Grand dortoir  commencé sous l’abbartiat précédent, celui de l’Abbesse Renée de Bourbon.

NDLRB.  Trés exceptionnellement , je n’ai pas mentionné sur le coup la référence de l’analyse  ci-dessus et je ne la retrouve pas. Si un chercheur plus attentif  pouvait me la communiquer, je lui en aurais une grande reconnaissance.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-D- DORTOIRS DU GRAND MOUTIER

Le Grand-Moûtier possédait trois dortoirs : le bas-dortoir ( prolongé par un des niveaux du noviciat) en entresol, qui débouche sur le palier inférieur de l’escalier Renaissance, le grand  dortoir ( agrandi également d’un niveau du novicat) aménagé à l’Est. Le haut dortoir, long  de 70 mêtres,juste au dessus du réfectoire avec sa superbe voûte en carène de bateau renversé.  haut  dortoir aménageable aussi en salle de réunion,  de concert…
Un important  escalier droit renaissance (XVIe) à caissons sculptés et d’une seule volée, comptant trente-cinq marches, conduit aux  grand  et haut dortoirs. Sa  construction peut être rattachée  aux  constructions des abbesses-princesses de Bourbon, entre 1504 et 1610.

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-E- ETES 2010, 2011, 2012. MANGER, MARCHER, DORMIR A L’ABBAYE DE FONTEVRAUD

Se nourrir. Marcher. Dormir : ces trois activités sont essentielles dans  la vie quotidienne de toute communauté. Les rituels du repas, de la  déambulation, du coucher ont notablement varié entre le moment où l’Abbaye avait une vocation religieuse et les 150 années qui la virent transformée en prison. Il n’en demeure pas moins que ces questions sont déterminantes dans l’organisation de la vie monacale, de la vie pénitentiaire et de nos sociétés contemporaines en général.  

Au cours des trois étés 2010-2011-2012, l’Abbaye de Fontevraud propose à ses visiteurs d’explorer ces fonctions.                                                                                                                                                                                   La lecture de chaque thème se faisant dans des espaces significatifs :                                                                     2010 : le repas et son partage, autour de la cuisine romane et du réfectoire                                                     2011 : la marche et sa dimension réflexive, à partir du cloître du Grand Moûtier                                        2012 : le sommeil et le songe, dans le grand dortoir

Dossier de presse . Abbaye de Fontevraud

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-D- LES DORTOIRS (Bas-dortoir, Grand-dortoir, Haut-dortoir)

L’escalier Renaissance et les trois dortoirs.
Un bel escalier monumental du XVIe siècle,d’une seule  volée,  couvert d’une voûte en berceau à caissons sculptés, escalier  qui appartient à la campagne de restauration menée par les abbesses-princesses de Bourbon/ Renée de Bourbon ( 1491-1534), Louise de Bourbon ( 1534-1575), Eléonore de Bourbon ( 1575-1611) entre 1504 et 1610/commande  l’accès aux dortoirs.

Chacun des trois dortoirs  qui suit  possédait un lustre en son milieu, conformément à la Règle de l’Ordre. La Règle imposait également l’alternance d’une cellule d’une jeune religieuse avec celles de plus anciennes.
….
– Bas-dortoir, en entresol, qui débouche sur le palier inférieur de l’escalier Renaissance,

……

– Grand dortoir, aménagé à l’est, selon la disposition monastique habituelle

….

–  Haut-dortoir, au dessus du reféctoire,  et sa superbe voûte en carène de bateau renversé.

Les 230 cellules, réparties sur les trois niveaux, sont meublées d’un lit composé de deux matelas, de rideaux, d’une table et d’une commode, ainsi que de deux chaises.

http://vivre-au-moyen-age.over-blog.com/article-22327402.html

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized