Archives de Tag: Guillaume des Roches

-E- Comment Aliénor d’AQUITAINE échappa à l’encerclement dans le donjon de la MOTTE FEODALE de MIREBEAU (86110)

   Reste du soubassement  de  la motte féodale du château de MirebeauP1060077

« Mais Aliénor  retirée  dans le château de Mirebeau dont  faisait le  siège Arthur refusa de capituler. ; elle trouva même le moyen  de faire avertir  son fils  jean –sans-terre de sa position, ; du danger qu’elle courait , et des conséquences qu’entrainait  sa  captivité. Jean, pour cette  fois, sortit  de son apathie accoutumée. Il partit de nuit , afin d’êviter d’être  aperçu par les troupes qui venaient rejoindre arttur et il arriva devant Mirebeau  avec des forces supérizeures, quand ont on le croyait encore  en Normandie. Ainsi le jeune duc de bretgne , Arthur,  qui assiégeait  sa  grand-mère se trouva lui même assiégé par  son oncle.

….

Guillaume des Roches , persuadé  (NDLRB. Bien à tort hélas) qu’il travaillait  à ramener la famille royle  d’Angleterre  à des sentiments de paix et  de  concorde, parvint à s’aboucher  avec quelques  habitans de la vill de Mirebeau, qui l’introduisirent dans la place, lui et ses troupes au milieu dela nuit. Les partisans d’Arthur furent surpris dans leur premier  sommeil et  faits prisonniers. La reine Aliénor était libre. ceci se passait le 1 er août 1202

p. 238 de l’Histoire des rois et des ducs de Bretagne, Volume 2 par Prudence-Guillaume de baron Roujoux ; 1839

http://books.google.fr/books?id=UnJSAAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false

Poster un commentaire

Classé dans Département 86

-L- LOUIS IX (Saint Louis) ACCORDE PAR TESTAMENT UNE DONATION A l’ABBAYE DE FONTEVRAUD

Les seigneurs locaux (Saumurois)  ont très tôt abandonné Jean sans Terre et se sont en majorité ralliés à Philippe Auguste, à la suite de Guillaume des Roches*. Ils ont fait le bon choix : la victoire française n’a pas entraîné la curée qui avait caractérisé la conquête du Saumurois en 1026.

* Guillaume des Roches (1165 ou 1170 / 1222)  http://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_des_Roches

Les abbayes sont plus lentes à se rallier. En 1235 encore, les Annales de Saint-Florent présentent Louis IX comme une brute, qui ravage la campagne et brûle les villages sur la frontière de la Bretagne. Toutefois, Saint-Florent obtient du pouvoir royal l’abandon des  » mauvaises coutumes « . Fontevraud, l’abbaye de la reine Aliénor, est encore mieux traitée : elle obtient confirmation des importantes faveurs accordées par les Plantagenêts, y compris des rentes constituées par Jean sans Terre, et Saint Louis( Louis IX)  lui accorde une donation sur l’un de ses testaments.

http://saumur-jadis.pagesperso-orange.fr/recit/ch5/r5d4fran.htm

 

Voir aussi : https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2013/08/30/7625/

1 commentaire

Classé dans Département 49 (c) hors commune de Fontevraud-L'Abbaye