Archives de Tag: Hospice de la Sainte Famille

Ermitage et Hospice donnés par la marquise de Montespan aux pauvres et aux malades de Fontevraud.

L’hospice de Madame de Montespan

A la fin de sa vie, madame de Montespan se rapproche de sa sœur abbesse, Gabrielle de Rochechouard.

Elle fait construire un ermitage près d’une chapelle existante, on voit encore le portail muré et sur l’arceau duquel on peut encore lire actuellement avenue du 11 novembre :

« Le jour de St Bernard 1687, Madame de Montespan estant ici, a fait commencer ce bastiment et le mesme jour de St Bernard 1689, estant venue voir sa sœur, elle a fait présent de cet ermitage à la communauté et l’a accompagné d’une loterie. »

En même temps, elle projette de construire un hospice près de son ermitage qui prend le nom de la Sainte Famille.

Il ne reste que deux  pièces au rez- de- chaussées et deux pièces au premier étage.

Madame de Montespan achète en 1700 le château d’Oiron et délaisse l’hospice de Fontevraud à partir de 1703.

http://www.fontevraud-abbaye.fr/histoire.html

les bâtiments de l’ancien hospice de Madame de Montespan)  servent d’écuries pour les équipages  (princiers) et  les nécessiteux y sont abrités (1740) .

 

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2011/10/06/f-fannerie-ou-ecurie-de-labbaye-royale/

1 commentaire

Classé dans Abbesses de l'Ordre

-H- L’HOSPICE DE LA SAINTE FAMILLE A FONTEVRAUD

La marquise de Montespan  avait fondé à Fontevrault dès 1691 un hospice de la Sainte Famille pour cent indigents, administré par onze Sœurs de Charité.  La marquise s’établissait  ainsi à proximité de sa sœur, Marie-Madeleine Gabrielle de Rochechouart de Mortemart,   32 e abbesse de Fontevrault (1670-1704).

Il ne reste  de  cette institution qu’une inscription sur une arcade,  réutilisée  sur une maison particulière.

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2013/06/22/h-lhopital-de-la-montespan-a-fontevraud-labbaye/

Dix ans plus tard elle le transférait à Oiron (79100) . Elle  installa le nouvel hospice dans les bâtiments édifiés à cette fin, en face mais  un peu retrait  de l’actuel  Champ de Foire ( route de Loudun) pour un coût de 40 000 livres. Elle signa le 3 juillet 1704 un nouvel acte de fondation ; celle-ci fut confirmée en mai de l’année suivante par lettres patentes du roi.  Ces archives ont été conservées dont le règlement de l’établissement fixé par la marquise, qui précisait les conditions d’admission, l’emploi du temps, l’enseignement à donner aux enfants et le texte des prières à réciter.

Roger de Gaignières (1644-1715) , qui séjournait à Fontevrault en 1699 en même temps que la marquise, fit dessiner par Louis Boudan , dessinateur et graveur, quelques années plus tard une Veüe de l’hospital d’Oyron.

Veüe de l’hospital d’Oyron, bâti et // fondé par Madame de Montespan // en poictou a 2 lieues de Thouars, et a 3. de // Loudun : [dessin] / [Louis Boudan?]

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6902437w

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye