Archives de Tag: https://fr.wikipedia.org/

Joelle Ernoul relate l’histoire de la statue Notre-Dame de Bon Accueil de Fontevraud commandée par l’abbé Pohu, curé du bourg à Alfred Benon.

1954 : Voici l’historique de Notre-Dame de Bon Accueil de Fontevraud commandée par l’abbé Pohu à Alfred Benon (1887-1965) https://fr.wikipedia.org/wiki/Alfred_Benon,  http://archives.ville-saumur.fr/r/48/alfred-benon-1887-1965-/sculpteur saumurois qui a fréquenté les ateliers et a travaillé avec les plus grans sculpteurs du moment Rodin, Jules Desbois et Bourdelle. Elle est située sur le coteau à droite à la sortie de Fontevraud en allant sur Montsoreau

Joëlle ERNOUL

NDLRB;  Joelle Ernoul est la responsable d’un site de référence  à mise à jour continue consacré à l’étude des prieurés monastiques de l’ordre de Fontevraud. https://prieuresfontevristes.wordpress.com                                                                                                                                                                                                                            dont nous ne saurions trop vous conseiller la lecture.  vous passerez ainsi des heures passionnantes.

Notre-Dame de Bon-Accueil de Fontevraud

C.O., 24-25-12-1954 (A.M. Saumur, 62Z12_32)

https://www.ot-saumur.fr/15-11-FILM-DOCUMENTAIRE-SUR-LA-VIE-D-ALFRED-BENON-A-SAUMUR_a40330.html

https://www.ot-saumur.fr/15-11-FILM-DOCUMENTAIRE-SUR-LA-VIE-D-ALFRED-BENON-A-SAUMUR_a40330.html

« Une œuvre magnifique du sculpteur A. BENON : La statue de « Notre-Dame du Bon-Accueil » à Fontevrault

Le trésor des richesses artistiques et notamment de l’art religieux dont l’Anjou s’enorgueillit si justement, vient de  s’enrichir d’une œuvre magnifique : la statue de Notre-Dame du Bon Accueil ».

Les promoteurs de ce pieux hommage à la Vierge Marie, ont eu l’heureuse pensée de confier l’exécution à l’un des meilleurs sculpteurs angevins, Alfred Benon (de Saumur). La statue doit être érigée dimanche prochain 26 décembre 1954, , à l’entrée de Fontevrault, sur la route de Montsoreau.

En attendant qu’elle soit transportée vers l’emplacement qui lui est destiné, la Vierge a été exposée pendant quelques jours dans l’église de Fontevraud où les fidèles ont pu en admirer l’originalité de conception et la beauté sculpturale.

Telle sera dimanche prochain, l’opinion unanime de ceux qui auront la joie et la fierté d’assister à l’inauguration officielle de l’œuvre d’un artiste angevin dont toute la carrière est une longue série de succès retentissants ». (C.O. 24-25 décembre 1954), photo de Vierge

26-12-1954

En 1954, Alfred aura la commande d’une Vierge qui sera une de ses plus belles œuvres. C’est Mme Gallé, la petite fille de Lucie (cousine germaine d’Alfred), l’une des deux mariées Baudouin, qui fait savoir au sculpteur que le curé de Fontevrault voudrait placer une statue à l’entrée de la ville.

Paulette (belle-mère de Michelle), paroissienne de Fontevrault, met l’abbé Pohu en relation avec Alfred Benon et, dès le commencement de l’été, notre artiste entreprend une maquette. C’est une Vierge debout tenant son Fils devant elle et semblant en quelque sorte l’offrir comme un don. Après des conversations et discussions de détails sur la coiffure, les draperies, la statue est finalement acceptée par le prêtre qui commande son exécution en cimentholite.

Cette œuvre est d’une pureté extrême. Elle est mise sur le sommet d’un talus qui domine la route nationale, tout à fait à l’entrée du village, à gauche quand on vient de Montsoreau. La cérémonie a lieu le 26 décembre 1954.

 

C.O., 27-12-1954 (A.M. Saumur, 62Z12_030)

L’érection d’une statue de La « Vierge du Bon-Accueil » sur la route de Montsoreau a marqué la clôture de la Mission de la paroisse Saint-Michel de Fontevrault

« Le 5 décembre s’ouvrait à Saint-Michel de Fontevrault une grande Mission qui devait servir de clôture à l’Année Mariale.

Cette Mission est prêchée par l’abbé Paqueron de Fommervault, curé de Roiffé. M. l’abbé Pohu voulait que cette Mission soit marquée par l’érection sur la route de Montsoreau, d’une statue élevée à Notre-Dame de Bon Accueil.

Il s’adressa au sculpteur Alfred Benon et au cours des vacances dernières le maître réalisa l’œuvre à Saint-Martin-de-La-Place. Il l’acheva dans les ateliers de M. Angibault, marbrier à Saumur, et cette belle statue portant l’Enfant-Dieu, le retenant de la main gauche, et le soutenant de la main droite, fut exposée plusieurs semaines chez M. Angibault.

Le manteau de la Vierge largement ouvert à la forme de la porte de l’Hôtel de Ville de Saumur. L’ensemble est parfait et le socle sur lequel la statue a été posée à l’entrée de l’agglomération de Fontevrault domine la route de plusieurs mètres.

La grand-messe est célébrée le dimanche matin par M. le chanoine Levron, archiprêtre de Saumur, qui présidait les cérémonies de fin de Mission. La chorale mixte sous la direction de l’abbé Chamaillé, vicaire, se fait entendre dans de nombreux chants.

Les vêpres sont chantées à 15 H par le chanoine Levron, et une procession se forma. La pluie avait fait son apparition mais elle ne ralentit pas le zèle des fidèles qui furent nombreux. Derrière la Croix portée par un enfant de chœur, venaient les enfants, puis la statue de 350 Kg montée sur une remorque traînée par une Jeep du 1er Régiment de Dragons. Derrière venaient tous les fidèles et le clergé.

Il fallut s’unir à plusieurs pour hisser la statue sur son socle, pendant que l’assistance, sous la direction de Chamaillé, entonnait des cantiques à pleine voix ». (C.O, 27-12-1954), deux photos

N.R., lundi 27 décembre 1954 (A.M.Saumur 62Z12_033)

« NOTRE-DAME DU BON ACCEUIL » œuvre d’Alfred BENON a été érigée à l’entrée de Fontevrault

« Hier après-midi, la statue de « Notre-Dame du Bon Accueil » sculptée par l’artiste Alfred Benon, a été transportée en grande pompe sur son piédestal. Les enfants des écoles libres et une nombreuse assistance de fidèles accompagnèrent processionnellement la statue qui fut tractée par une jeep jusqu’à son lieu d’érection. Les militaires du Ier Dragons Portés offrirent leur aide pour installer la statue sur son socle. A 16 H 15, elle était définitivement en place. Des Chants et des prières accompagnèrent son apparition ».  Cette cérémonie est présidée par le chanoine Levron, archiprêtre de Saint-Pierre de Saumur. Plusieurs membres du clergé l’entouraient ainsi que l’abbé Pohu, curé de Fontevraud, qui a eu le goût de cette réalisation. Les enfants des écoles libres et une nombreuse assistance de fidèles accompagnèrent processionnellement la statue qui fut tractée par une jeep jusqu’à son lieu d’érection. A 16H 15 elle était en place. Des champs et des prières accompagnèrent son apparition. (N.R. 27/12/1954), Deux photos

Au cours de l’été 1961, Alfred Benon apprend que sa statue est mutilée. Il se rend à Fontevrault avec sa fille et son gendre. Il constate le désastre : la Vierge est indemne, mais le Jésus a eu la tête emportée sans doute par une grosse pierre. Mais miracle, la tête est tombée au pied de la statue, à peine ébréchée et pourra être replacée.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

Une plaisanterie de mauvais goût sur l’Ordre de Fontevraud

Partir en vacances avec un Monsieur je-sais-tout : comment vous protéger

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

Sceaux du Chartrier du Prieuré de Foissy. Commune de Saint Parres–aux-Tertres (10410). Sous-série 27 H

 

Inventaire sigillographique du chartrier du prieuré de Foissy

RÉFÉRENCE

FR AD  010 /27 H

INTITULÉ

Inventaire sigillographique

DATES

Vers 1125-1751

NIVEAU DE DESCRIPTION

Série organique

IMPORTANCE MATÉRIELLE ET SUPPORT

Importance matérielle

48 empreintes de sceau et  28 empreintes de contre-sceau

Matière/ empreintes de cire

NOM DU PRODUCTEUR

Foissy, prieuré de (série organique)

NOTICE INSTITUTIONNELLE

Le  prieuré de Foissy  ( lat. Fusciacus) a été fondé dans l’ordre de Fontevrault entre 1125 et 1134 par Thibaud II comte de Blois et de Champagne à  l’emplacement d’un ancien ermitage ( Aube, Commune de de Saint Parres-aux-Tertres,  hameau de Baire) comme en témoigne une charte de 1165 du comte Henri I er le libéral conirmant les donations de son père

Une bulle du pape Eugène  III du 16  décembre 1145 confirme les donations et lui reconnait une e1istence officielle. Le chartrier conserve les actes des comtes de Brienne , des  seigneurs de Chappes, de Villehardouin  de Ramerupt et de Colaverdey qui participèrent à la constitution du temporel

Comme toutes les maisons de l’ordre de Fontevrault, le prieuré était double et possédait donc église et bâtiments claustraux pour les hommes et pour les femmes. Les premiers finirent par disparaître entre 1481 et 1486  aprés la réforme du monastère. les religieuses étaient une  ciquantaine au XVI e et XVII e siècle et encore 21 à la veille de la Révolution.   Le monastère, situé au bord de la Seine,  fut détruit par un incendie le 18  octobre 1541  et il fallut attendre avril 1548 pour que les religieuses puissent prendre possession de leur nouvelle église et des nouveaux bâtiments.

HISTORIQUE DE LA CONSERVATION ET MODALITÉS D’ENTRÉE
Le  chartrier du prieuré de Foissy est entré aux Archives départementales à l’occasion des saisies révolutionnaires.
PRÉSENTATION DU CONTENU

Les archives du monastère furent en grande partie détruites lors de l’incendie de 1541. Le  nombre total d’empreintes conservées est de 48 réparties entre 31 sceaux  laïcs et 17 sceaux ecclésiastiques

https://www.academia.edu/20115387/Inventaire_sigillographique_du_chartrier_du_prieuré_de_Foissy_Archives_départementales_de_lAube_sous-série_27_H_

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 10

La page  »abbaye » de Wikipédia publie la vue d’une aile du cloître du Grand Moutier.

Poster un commentaire

Classé dans Abbaye royale de Fontevraud, Uncategorized

Des liens entre l’Abbaye royale de Fontevraud et celle de Maubuisson (95310)

Abbaye royale de  Maubuisson (95310-Saint-Ouen l’Aumône) dite autrefois Notre-Dame-la-Royale. https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Maubuisson

Abbaye royale de Fontevraud (49590. Fontevraud l’abbaye)

 

Charlotte Ier de Bourbon -Soissons.   Abbesse de Maubuisson de 1623 à 1626. Elle avairt été élevée à Fontevraud qu’elle ne  quitta  que pour rejoindre Maubuisson comme Abbesse en 1622.

Charlottte III de  Colbert-Croissy . Abbesse de Maubuisson de 1719 à 1765. Dés que Mme de Chateaumorand eut démissionné, la princesse douairière de Condé demanda l’abbaye pour  sa petite-fille, Gabrielle-Eléonore de Condé, qui religieuse à Fontevraud, refusa d’être abbesse à Maubuisson.

https://www.tombes-sepultures.com/crbst_1393.html

 

Poster un commentaire

Classé dans Abbesses de l'Ordre

Le 2e régiment de dragons de Fontevraud au défilé du 14 Juillet à Paris

Pour la deuxième fois consécutive, le régiment du 2ème Dragons basé à Fontevraud défilera sur les Champs Elysées le 14 Juillet.

Le 2RD lors d’une répétition sur les Champs Elysées

Cette année, 109 défilants descendront à pied sur les Champs-Elysées. Toute la semaine, l’unité s’est entrainée à Versailles Satory. Jeudi 12 avait lieu la répétition générale en présence des autorités, dont le Gouverneur Militaire de Paris et le Général Goupil. Cette année, le thème du défilé est la « fraternité d’armes ». Le 2e RD trouve parfaitement sa place dans ce thème puisque sa vocation est de venir en appui des forces des unités de l’armée de terres et des autres armées comme des services de secours civil. Il est le spécialiste des engagements en milieux contaminés par toutes sortes de toxiques industriels ou de guerre. Il est engagé sur l’ensemble des théâtres d’opérations notamment pour des missions de désinfection, de protection de la force et d’analyse de produits. Il était à la tête du détachement interarmées de lutte contre EBOLA en 2014. Il participe à la protection du territoire national dans l’opération Sentinelle et a été engagé à Saint-Martin après le passage d’IRMA.

Article du 13 juillet 2018 I Catégorie : Vie de la cité

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=44232

Et aussi :

https://www.recrutement.terre.defense.gouv.fr/regiments/2e-regiment-de-dragons

https://fr.wikipedia.org/wiki/2e_r%C3%A9giment_de_dragons

https://www.defense.gouv.fr/terre/thematiques-terre/14-juillet-2017/defile-motorise/2e-regiment-de-dragons/2e-rd/14-juillet-2017

 

2 Commentaires

Classé dans Département 49 (c) hors commune de Fontevraud-L'Abbaye

Madame de Montespan à Fontevraud-L’Abbaye : une histoire architecturale

Conférence prolongée par une visite (traversée du village via le Clos-Bourbon), par Florian Stadler, Conservateur du Patrimoine et chercheur au sein du Service régional de l’inventaire des Pays de la Loire. Samedi 30 juin 2018.à 15H.

Lors de ses visites pour aller voir sa sœur l’abbesse Marie-Madeleine Gabrielle de Rochechouart de Mortemart, Madame de Montespan conçut le projet d’établir une fondation caritative dans le bourg de Fontevraud. Cet hôpital de la Saint-Famille fut assez vite transféré à Oiron (Deux-Sèvres), mais des bâtiments en subsistent, comme d’autres traces du passage de la Montespan.

Cycle Athénaïs et Gabrielle de Fontevraud à Oiron

Nommée en 1670 par Louis XIV, Gabrielle de Rochechouart est l’une des abbesses les plus marquantes de l’Histoire de Fontevraud. À quelques kilomètres, dans le Château d’Oiron, une figure féminine majeure du XVIIe siècle a également laissé son empreinte : Athénaïs de Montespan. Le château d’Oiron (79100) *  et l’Abbaye Royale de Fontevraud vous proposent de découvrir l’histoire de ces deux soeurs lors de conférences et de visites thématiques qui se font écho.

Poster un commentaire

Classé dans Département 79