Archives de Tag: https://www.ouest-france.fr/

Maine-et-Loire. L’abbaye de Fontevraud renoue avec son passé carcéral.

Maine-et-Loire. L’abbaye de Fontevraud renoue avec son passé carcéral.  Une nouvelle exposition permanente a ouvert ses portes à l’abbaye royale de Fontevraud, près de Saumur, en Anjou. Le passé carcéral du site, longtemps occulté, est ici mis en valeur.

Camille Lermite et Romain Roget ont tous les deux participé à la réalisation de l’exposition sur le passé carcéral de Fontevraud.
            Camille Lermite et Romain Roget ont tous les deux participé à la réalisation de l’exposition sur le passé carcéral de Fontevraud. | OUEST-FRANCE

Afficher le diaporama

L’abbaye de Fontevraud, dans le Maine-et-Loire, est peut-être une richesse architecturale incroyable mais il ne faut pas oublier son passé plus sombre. C’est ici l’idée derrière les nouvelles salles d’exposition de l’espace carcéral dont la scénographie est signée Laurent Gendre.

L’histoire commence en 1804 quand Napoléon signe un premier décret pour la transformation de l’abbaye en centre pénitentiaire. En 1814, la prison ouvre et le restera pendant 150 ans avec la réputation d’être l’une des maisons carcérales les plus dures de France. À ses moments de grande affluence, plus de 2 000 personnes y seront emprisonnées.

Une maquette de l’abbaye

« À la fermeture de la prison, dans les années 1960, ce patrimoine de Fontevraud a été mis de côté. Dans les années 2000, on a commencé à le remettre en valeur. Nous avons eu envie de redonner à voir cette période » , explique Romain Roget, l’un des chargés de projet. Pour ce faire, l’équipe de l’abbaye a mobilisé témoignages et archives visuelles. L’exposition permanente est composée de deux salles.

L’exposition permanente « Fontevraud, une centrale pénitentiaire »  présentée dans un des  Pavillons
de l’infirmerie Saint-Benoît  met en avant le passé carcéral de l’abbaye. | OUEST-FRANCE

Dans la première, l’histoire de la prison est abordée du côté des prisonniers et des gardes. La pièce maîtresse est une impressionnante maquette de l’abbaye réalisée autrefois par un prisonnier. Elle est accompagnée d’un écran proposant une représentation 3D du site qui permet de comparer les lieux du temps de la prison et de nos jours.

                             Un écran tactile permet de visualiser la prison. | OUEST FRANCE

Pour Romain Roget, « il est parfois difficile de visualiser la prison sur le site. » Ce dispositif a pour but d’aider les visiteurs à y voir plus clair. La deuxième salle, quant à elle, propose des témoignages d’anciens gardiens de la prison et d’un prisonnier.

« Nous avons voulu montrer la véracité de l’époque sans tomber dans le pathos » , explique Camille Lermite, également chargée de projet. La petite exposition claire et pédagogique se veut comme une synthèse de cette période de l’histoire de l’abbaye. De quoi se rendre compte de la pluralité historique du site.

L’exposition présente une maquette de l’abbaye-prison. | OUEST FRANCEhttps://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/maine-et-loire-l-abbaye-de-fontevraud-renoue-avec-son-passe-carceral-6472288

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (d) Abbaye-Bagne de Fontevraud-L’Abbaye

Abbaye de Fontevraud : Un été 2018 d’histoire(s).

Abbaye de Fontevraud : Un été d’histoire(s). Demandez le programme !

La programmation estivale de l’Abbaye royale de Fontevraud invite à la rencontre des grands personnages de l’histoire au travers de l’animation théâtrale de la Cie Diapason, d’un escape game, du nouvel espace carcéral ou encore du parcours de créations contemporaines. Tout un éventail de propositions accessibles pendant la visite pour satisfaire toutes les curiosités.

Animation théâtrale : « Jeux de dames » – CIE DIAPASON


Animation théâtrale : « Jeux de dames » – CIE DIAPASON

L’une est au roi, l’autre est à Dieu ! Mais qui sont les deux femmes qui se rencontrent ici un jour d’été de 1686 ? Deux soeurs qui ont maille à partir avec le monde des hommes, au coeur du Grand Siècle. Si Athénaïs de Montespan défend sa position de favorite à la cour du Roi Soleil, Gabrielle de Rochechouart défend, elle, l’autorité des femmes abbesses sur le domaine de Fontevraud. Comédie, musique, escrime artistique et danse ponctuent ce spectacle, signé Laurent TIXIER.
Pratique : Du 14 juillet au 15 août : DU DIMANCHE AU JEUDI : 11h15, 15h30 & 17h. – Gratuit, inclus dans le droit d’entrée

Escape game : Le sceptre de Richard

Enfermée dans une pièce par groupe de 4 à 7 personnes, l’équipe doit retrouver des objets, résoudre des énigmes de logique, décrypter des codes et déjouer les pièges pour retrouver le fameux sceptre de Richard Coeur de Lion disparu depuis 900 ans.
Pratique : Jusqu’au 28 août 11h – 14h – 15h30 – 17h, du mercredi au dimanche / réservation : www.fontevraud.fr – Durée 1h · Groupes de 4 à 7 personnes > à partir de 12 ans / accompagnement obligatoire par un adulte pour les -16 ans. Tarifs : Plein : 24€ par personne / Réduit : 18€ (étudiants, demandeurs d’emploi, Cézam) / Forfait Famille : 75€ (2 adultes et 3 enfants maximum) – Le droit d’entrée à l’Abbaye royale de Fontevraud est inclus.

Nouvel espace carcéral : Nouvelle exposition permanente

Comment une abbaye prestigieuse devint en quelques années une des prisons les plus dures de France ? Comment gardiens et prisonniers ont vécu pendant 150 ans ? Quelles traces en reste-t-il aujourd’hui ? Fontevraud propose de mieux comprendre cette période de son histoire à travers images d’archives, maquettes, objets d’époque et témoignages.
Pratique : Ouverture le 20 juillet 2019 – Gratuit, inclus dans le droit d’entrée.

Patrimoine et création : La chambre des cloches

Cette première exposition sur l’art campanaire à Fontevraud est une installation artistique scénographiée par deux artistes nantais : Nicolas BARREAU et Jules CHARBONNET, avec la double complicité d’un campaniste et d’un conservateur des antiquités et objets d’art. Cet été, la nouvelle cloche de Fontevraud, nommée Aliénor *, coulée dans une des plus grandes fonderies de France, est présentée dans le parcours campanaire avant de rejoindre le clocher cet automne.
Pratique : Gratuit, inclus dans le droit d’entrée.

* https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/angers-49000/abbaye-de-fontevraud-une-nouvelle-cloche-baptisee-alienor-6319217

Parcours arts & créations contemporaines

François MORELLET, Claude LÉVÊQUE, François RÉAU, Les Frères CHAPUISAT, Delphine VAUTE, Cédric GUILLERMO, Camille TECHER… Oeuvres permanentes ou passagères accompagnent le public au fil de ses cheminements dans l’abbaye et ses jardins :
– FRANÇOIS RÉAU : « MIRABILIA » : Choeur de l’abbatiale & iBar
– CLAUDE LÉVÊQUE : « MORT EN ÉTÉ » : Grand dortoir
– FRANÇOIS MORELLET : « CLIN D’OEIL À ST-BENOÎT » : Chapelle Saint-Benoît
– CÉDRIC GUILLERMO : « A DADA ! » : Pelouse du chevet
– LES FRÈRES CHAPUISAT : « TABULA RASA » : Bois de l’hôtel
– DELPHINE VAUTE : « CAUDALIE SAUVAGE » : Terrasse Gourmande – Orangerie
– CAMILLE TECHER : « ARKHÉ » : Cour de l’Écrou

Toutes les infos sur http://www.fontevraud.fr/

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=51287

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Départ de David Martin qui dirigeait l’abbaye de Fontevraud depuis neuf ans (Echo tardif du du 20 juillet 2016)

Fontevraud perd son inspirateur

  • David Martin quitte la direction de l'abbaye de Fontevraud pour s'installer à Angers.
    David Martin quitte la direction de l’abbaye de Fontevraud pour s’installer à Angers. |

Arnaud WAJDZIK.

Son directeur David Martin, qui aura contribué au rayonnement de l’abbaye depuis neuf ans, la quittera fin septembre 2016.

« À Fontevraud, on continue à construire l’histoire », avait l’habitude de dire David Martin. Celui qui a dirigé l’abbaye de Fontevraud pendant neuf longues années va quitter les lieux fin septembre. Après avoir contribué, sous l’impulsion de Jacques Auxiette, ex-président socialiste de la Région Pays de la Loire, à donner une âme à cet édifice.

C’est en 1101 qu’est fondée l’abbaye royale de Fontevraud, près de Saumur, par un prédicateur visionnaire : Robert d’Arbrissel. Celui-là même qui fit de l’abbaye, en son temps, un laboratoire du vivre ensemble. Ce site de 13 ha, qui fut un temps une prison, est aujourd’hui l’une des plus grandes cités monastiques d’Europe.

C’est justement l’esprit de Robert d’Arbrissel qui a inspiré David Martin tout au long des années. Sous sa direction, un pôle énergétique – sa « plus grande fierté » – a vu le jour, permettant à l’abbaye d’être autonome en énergie. Des conférences, spectacles, résidences s’y déroulent toute l’année. Il y a deux ans, Fontevraud a également ouvert un hôtel-restaurant qui, aujourd’hui, affiche un excellent taux de remplissage.

David Martin, qui va désormais s’installer à Angers pour créer son entreprise de conseil, avait prévenu : « Nous ne voulons pas que labbaye de Fontevraud soit perçue comme un musée ou un lieu figé dans le temps. Labbaye est vivante. » Et elle le restera encore longtemps.

Le nom du successeur de David Martin n’a pas encore été dévoilé.

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/fontevraud-perd-son-inspirateur-4381402

 

Notre héro du climat, David Martin, qui , en lançant le programme « Fontevraud, cité durable », l’abbaye fondée en 1101, est devenue le premier monument historique à être chauffé à 100 % grâce à l’énergie renouvelable. Son pôle énergétique, judicieusement dissimulé, fait même l’objet de visites guidées !

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud