Archives de Tag: http://www.limousin-medieval.com/

Les lettrés Henri II et Aliènor d’Aquitaine écoutant l’histoire de Lancelot du lac.

Aliénor et Henri II Plantagenêt écoutent l’histoire de Lancelot du Lac (Aliénor et Henri II sont également connus pour avoir aidé à la promotion de la matière troubadouresque et de la matière de Bretagne, notamment), Paris, BNF, ms. fr. 123, fol. 229.]

A retrouver sur http://www.limousin-medieval.com/alienor-aquitaine

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Plantagenêts

Deux belles images du Blog Limousin médiéval à propos de Richard Coeur de Lion.

63e1d8_e8ffe2dd50094472848c50290980ef58.jpg_srz_p_328_383_75_22_0.50_1.20_0

Fils d’Henri II d’Angleterre et d’Aliénor d’Aquitaine, Richard est élevé dans le duché d’Aquitaine à la cour de sa mère, ce qui lui vaut dans sa jeunesse le surnom de Poitevin. Il devient comte de Poitiers et duc d’Aquitaine à onze ans. Après la mort subite de son frère aîné le roi Henri le Jeune en 1183, il devient héritier de la couronne d’Angleterre, mais aussi de l’Anjou, de la Normandie et du Maine (voir l’article Richard Cœur de Lion, ascendance sur trois degrés).

Pendant son règne qui dure une dizaine d’années, il ne séjourne que quelques mois dans le royaume d’Angleterre. Il utilise toutes ses ressources pour partir à la troisième croisade, puis pour défendre ses territoires français contre le roi de France, Philippe Auguste, auquel il s’était pourtant auparavant allié contre son propre père. Ces territoires, pour lesquels il a prêté allégeance au roi Philippe, constituent la plus grande partie de son héritage Plantagenêt.

Le 26 mars 1199, Richard assiège le château de Châlus Chabrol possession du vicomteAdémar V de Limoges, dit Boson. Il est atteint par un carreau d’arbalète tiré par un chevalier de petite noblesse limousine, Pierre Basile. La flèche est retirée mais la gangrène gagne le corps du roi. Richard meurt le 6 avril 1199, onze jours après sa blessure.

….

63e1d8_ab183806b0b04e3eba9981557560fbd4.jpg_srz_p_353_286_75_22_0.50_1.20_0

http://www.limousin-medieval.com/#!richard-coeur-de-lion/cuto

2 Commentaires

Classé dans Département 87

Ecoutez le graduel dit de Fontevraud (BFM Limoges) grâce à Limousin médiéval.

63e1d8_31310a935c554aa3af6186cadf54e17d.jpg_srz_p_361_232_75_22_0.50_1.20_0

Le Graduel de Fontevrault est certainement la pièce la plus exceptionnelle conservée à la bibliothèque municipale de Limoges.

Ce manuscrit copié dans la deuxième moitié du XIIIe siècle est un livre liturgique contenant pour une année les chants de la messe à l’intention des moines et des chanoines. Les particularités liturgiques du texte permettent de dire qu’il fut en usage à l’abbaye de Fontevrault (actuel Maine-et-Loire).

http://www.limousin-medieval.com/#!graduel-fontevraud/c20xb

Poster un commentaire

Classé dans Département 87

Etude synthétique d’un ordre antérieur à celui de Fontevraud fondé en 1101: l’ordre de Grandmond fondé vers 1076

63e1d8_8583980c6b5a4dc09e81141331ed2050.jpg_srz_p_298_274_75_22_0.50_1.20_0

Si il ne reste plus rien de la grande abbaye de Grandmont dans les monts d’Ambazac, à proximité de Limoges, la naissance de cet ordre unique en Limousin nous laisse de nombreux témoignages.

L’Ordre de Grandmont s’inscrit dans le renouveau du monachisme aux XIe et XIIe siècles. Une élite spirituelle rejetait à cette époque la vie monastique installée dans le confort matériel et recherchait la solitude pour la prière et la contemplation, à l’exemple des ermites des premiers temps de la chrétienté, en créant une communauté charismatique dans les bois au nom de l’Évangile. Contrairement aux Chartreux qui vivaient un érémitisme solitaire, ils conçurent un érémitisme communautaire, repas pris en commun et dortoir commun aux frères et aux convers.

A la mort d’ Etienne de Muret  le 8 février 1124, ses disciples furent chassés du Bois de Muret par les bénédictins d’Ambazac, qui avait donné la jouissance du lieu sa vie durant à St Étienne, mais non à sa communauté. La communauté dut s’installer à 16 km plus au Nord sur un plateau granitique situé au lieu-dit Grandmont, paroisse de St Sylvestre. C’est à Grandmont que l’Ordre fut fondé, d’où son nom. Grâce aux libéralités du roi d’Angleterre, Henri II Plantagenêt, alors maître du Limousin par son mariage avec Aliénor d’Aquitaine, la communauté de Grandmont fit construire un prieuré dont l’église fut consacrée en 1166.


La règle de l’Ordre de Grandmont a été rédigée vers 1140-1150 par Étienne de Liciac, le 4ème prieur, en suivant les enseignements d’Étienne de Muret rapportés par Hugues de Lacerta, son disciple préféré. Cette règle comprend 65 articles et se base sur l’ÉVANGILE.

….

63e1d8_a69cf9ed5e6748c5af799d4fca93cd7e.jpg_srz_p_366_301_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srzDénombrement des maisons et des effectifs de clercs. À la fin du XIIIème siècle l’ordre de Grandmont était organisé dans le royaume en 9 provinces ou nations:

– province de France: 15 maisons ou « Celles » avec 87 clercs

– province de Bourgogne: 18 maisons avec 105 clercs

– province de Normandie: 15 maisons avec 92 clercs

– province d’Anjou: 16 maisons + 2 léproseries avec 100 clercs

– province de Poitou: 20 maisons avec 99 clercs

– province de Saintonge: 16 maisons avec 98 clercs

– province de Gascogne: 16 maisons avec 92 clercs

– province de Provence: 13 maisons avec 66 clercs

– province d’Auvergne: 15 maisons avec 68 clercs + chef d’ordre à Grandmont avec 40 clercs.

En outre on comptait 2 maisons en Navarre avec 11 clercs et 3 maisons en Angleterre avec 24 clercs, soit un total de 149 maisons de Grandmont, avec 882 clercs.

http://www.limousin-medieval.com/#!grandmont/c1oyy

et aussi :

http://www.detours-en-limousin.com/Grandmont-et-son-abbaye

Poster un commentaire

Classé dans Département 87