Archives de Tag: Iconographie

Le bourg de Fontevraud ( Entrée de l’Abbaye royale et Eglise ….) Prenez de la hauteur.

3020966-4302898

il y a tant de  choses à voir   sur  cette  vue  cavalière  du quartier de l’entrée  de l’Abbaye royale

* Le porche d’entrée de l’Abbaye royale ( largement  ouvert) au mileu et  au fond

* La  façade (côté entrée) avec le fenestrage  renaissance de l’église paroissiale  Saint Michel de Fontevraud

*  A  sa droite  en regardant le vtitrail de la façade, le presbytère  (anciennement ) de la paroisse

* En bas à gauche , coiffée  de son lanternon pyramidal,  la verticalité  de la lanterne des morts de la chapelle  funéraire  sainte Catherine.

http://www.ot-saumur.fr/Office-de-tourisme-du-Saumurois-a-FONTEVRAUD-L-ABBAYE_a14277.html

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

Roger de Gaignières (1642-1715)

Roger  de Gaignières ,  généalogiste, collectionnneur d’archives, de gravure,  de portraits, était un ami de l’Abbesse Gabrielle de Rochechouart de Mortemart. Il fit  don de ses  collections à la Bibliothêque du roi. Des aquarelles représentant l’Abbaye de Fontevrault en 1699 sont parvenues jusqu’à nous, apportant  une intéressante  vision  de  l’Abbaye de l’époque. Ainsi, il apparaît que les infirmeries de Saint Benoît n’étaient  alors pas  rattachées aux bâtiments  du Grand Moutier.

Pour  admirer  ce tableau : https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2012/04/04/g-gaignieres-immortalise-en-1699-labbaye-royale-de-fontevraud/

1 commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-P- Et quelques belles photos de Fontevraud de plus.

 

http://1-2-3-soleil.over-blog.com/1-album-326641.html

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Abbaye de Fontevraud Des lettres de noblesse high-tech pour la cité monastique de Fontevraud

Vous remarquerez plus spécialement  dans la belle vue aérienne  ci-dessous outre les bâtiments abbatiaux  que  vous connaissez  , le « luna-park « (?) défigurant le grand cloître !

article-1336-img_chapo-2
La célèbre abbaye des Pays de la Loire, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, inaugure un pôle énergétique innovant et prépare l’ouverture d’un hôtel 4* avec installations numériques. Un chef étoilé sera le chef d’orchestre de son restaurant gastronomique, comme de l’ensemble de la restauration du site médiéval.

Le pôle énergétique et le futur hôtel 4* font partie des infrastructures modernes qui font le lien entre passé et futur d’une cité monastique millénaire. © Sopraf

C’est un formidable bond dans le XXIe siècle que réalise l’abbaye de Fontevraud, entre Chinon et Saumur. Sans rien perdre de sa superbe et de son authenticité, la cité monastique se met à l’heure d’un développement durable novateur, et annonce l’ouverture en 2014 d’un hôtel haut de gamme équipé en haute technologie. Son restaurant gastronomique de 80 couverts sera dirigé par un chef « de renommée internationale » – dont le nom reste encore confidentiel – et son bar disposera de tables « numériques multitouch », véritables liens entre passé et présent de la cité monastique. « Elles feront naviguer les clients de manière ludique à travers les 1 000 ans de l’abbaye, mais aussi dans son offre culturelle actuelle », explique David Martin, directeur général délégué de la Sopraf, Spl gestionnaire du site.

Installé dans le prieuré Saint-Lazare au coeur de la cité, le futur hôtel se veut bien plus qu’un simple hébergement haut de gamme. « L‘objectif n’est pas de vendre du sommeil, mais d’offrir avant tout une expérience culturelle unique », précise David Martin. L’aventure « historique et contemporaine » sera également déclinée dans les chambres ou des télévisions numériques proposeront quatre chaînes avec des programmes « maison », réalisés en interne ou avec des partenaires spécialisés. « On y trouvera aussi bien des documentaires sur l’abbaye que des vidéos d’évènements et spectacles qui ont lieu ici, comme celui d’Arthur H venu jouer en avril ».

Une programmation variée
Car Fontevraud, qui a accueilli 200 000 visiteurs en 2012, ne se veut en aucun cas élitiste, et tient à rester ouvert à tout type de clientèle, jeune ou âgée, famille, amis ou couples, loisir ou d’affaires. A la découverte traditionnelle du site, s’ajoute une programmation riche, qui ira cet été, par exemple, du compositeur Goran Bregovitch à celui de Camille, jeune chanteuse populaire, en passant par de la musique sacrée ou l’installation artistique contemporaine de François Morellet et son oeuvre monumentale. « Énergie ! », l’un de ses évènements festifs 2013, devrait même accueillir plus de 4 000 spectateurs.

En diversifiant son offre, l’abbaye cherche à tendre vers une fréquentation régulière à l’année, et pas seulement les week-ends ou en période de vacances scolaires. Avec son hôtel, la cité monastique compte bien également inciter les visiteurs à prolonger leur visite au-delà de la simple journée. Le tout nouveau pôle énergétique, qui sera inauguré en mai, permettra au site d’assurer sa croissance dans le respect des principes de développement durable. En partie enterré et couvert d’une toiture végétalisée, ce bâtiment discret et innovant dispose de panneaux solaires et d’une chaufferie bois ultra-moderne qui couvriront l’ensemble des besoins énergétiques du site actuel et à venir. Une technologie du futur au service d’un site millénaire, « pour que l’histoire continue de s’écrire et qu’aujourd’hui fabrique le patrimoine de demain. »

 

Patrick Cros/Naja

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-V- L’Abbaye royale à vol d’oiseau

 images

http://www.lyc-plaineneauphle-trappes.ac-versailles.fr/spip.php?article148

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-G-Abbaye royale du 1er au 8 septembre 2012 . Dessins de Fabien Grolleau

rosefontevraud10-11

Retour de l’expérience Fontevraud, avec un carnet de croquis qui vaut ce qu’il vaut

http://fabien.grolleau.free.fr/fantome/?cat=1&paged=2

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-P- PORTE PONTIFICALE de l’ABBATIALE Sainte-Marie de Fontevrault

f1

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b69020489.r=Fontevraud++Porte+de+l’église+des+Religieuses.langFR

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-G- LE GRADUEL DE FONTEVRAUD CONSERVE à la Bibliothêque Francophone Multimédia de LIMOGES (87000)

Présentation du Graduel de Fontevrault, dit d’Aliénor de Bretagne

Le Graduel de Fontevrault (Ms. 2) est certainement la pièce la plus exceptionnelle conservée à la bibliothèque municipale de Limoges. Ce manuscrit copié dans la deuxième moitié du XIIIe siècle est un livre liturgique contenant pour une année les chants de la messe à l’intention des moines et des chanoines. (NDLRB. Rien pour les moniales  de l’abbaye royale? celà parait étrange s’agissant  de l’ordre monastique de Fontevraud)

Les particularités liturgiques du texte permettent de dire qu’il fut en usage à l’abbaye de Fontevrault (actuel Maine-et-Loire). Le graduel est dit d’Aliénor de Bretagne, seizième abbesse de Fontevrault (1302-1342) car son blason (NDLRB. Lire : armoiries)  se trouve reproduit sur les tranches du manuscrit mais on sait à présent qu’ il a été copié et enluminé vers 1250-1260 dans l’atelier parisien de Nicolas Lombard.
On ne connaît pas le destin du volume avant que celui-ci entre en possession de Pascal Hugonot, abbé de la Couture du Mans, qui en fit don en 1387 à l’église collégiale de Saint-Junien. Le graduel était encore à Saint-Junien au milieu du XVIIIe siècle, lorsqu’il fut étudié par l’abbé Joseph Nadaud. C’est certainement à la Révolution française, lors de la saisie des biens religieux par l’Etat, qu’il a été déposé à Limoges.

Le Graduel d’Aliénor est doublement remarquable : par son iconographie riche et originale et par son contenu musical (c’est une source exceptionnelle pour l’étude de la pratique du chant grégorien aux XIIIe et XIVe siècles).

http://www.bm-limoges.fr/documents/graduel/fonds.html

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 72, Département 75, Département 87

G-CONFERENCEA FONTEVRAUD SUR L’ABBESSE Gabrielle de ROCHECHOUART.

Gabrielle de Rochechouart est la figure centrale du nouvel espace d’interprétation à l’Abbaye. Pour l’ouverture de cet espace, l’historienne Elisabeth Verry propose une rencontre avec une femme influente et cultivée.

Elle est la figure centrale du nouvel espace d’interprétation aménagé dans le Jardin du Liban. Celui-ci vient compléter le parcours muséographique qui propose un voyage dans l’histoire de Fontevraud, de Jean Genet à Robert d’Arbrissel en passant par Aliénor d’Aquitaine.

Pour l’ouverture de cet espace, l’historienne Elisabeth Verry propose, sous la forme d’une conférence, une rencontre avec une femme influente et cultivée qui dirigea l’ordre fontevriste pendant plus de 30 ans.

Marie-Madeleine-Gabrielle de Rochechouart (1645-1704)

Louis XIV la surnommait « la perle des abbesses » et il lui porta jusqu’à sa mort une fidèle et sincère affection. Fille du duc de Rochechouart-Mortemart et sœur de la future favorite du roi, Mme de Montespan, Marie-Madeleine-Gabrielle fut admise à 11 ans à l’Abbaye-aux-Bois, elle y manifesta de vives qualités intellectuelles qui la portent vers l’étude des langues et de la philosophie.

Elle prit le voile en 1664 et prononça ses vœux l’année suivante.En 1670, le roi la nomme à la tête de l’ordre de Fontevraud, charge qu’elle assume jusqu’à sa mort en 1704.

Sous le gouvernement de Gabrielle de Rochechouart, l’Abbaye devient un foyer de rayonnement spirituel et culturel. Elle s’entoure d’une cour fidèle, est en contact avec de nombreux écrivains, fait représenter « Esther » de Racine.

Mais elle ne néglige pas pour autant les intérêts de l’ordre et veille scrupuleusement au respect de la règle. Cette femme attachante, tournée vers son devoir, suscita par son esprit, sa simplicité et son savoir l’admiration de ses contemporains.

Elisabeth Verry, archiviste et paléographe, conservateur général du patrimoine, dirige . Enseignante à l’université d’Angers, elle a une connaissance approfondie de l’Abbaye et de son histoire. Elle a écrit les textes du nouvel espace muséographique consacré à Gabrielle de Rochechouart et réalisé par Harmatan Scénographie.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-C- DESSIN DONNANT UNE VUE DU PRIEURE DE COLLINANCES (60890) THURY-EN-VALOIS

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6902238m

Poster un commentaire

Classé dans Département 60