Archives de Tag: Jardins de l’Abbaye royale

Les jardins de l’Abbaye Royale de Fontevraud dans le Maine-et-Loire.

Jardin pédagogique de l’Abbaye de Fontevraud

En 1101, Robert d’Abrissel, personnage hors du commun, fonde l’abbaye de Fontevraud aux confins de l’Anjou, du Poitou et de la Touraine. Il a pour volonté de créer en ces lieux une « Cité Idéale ».

Dès ses origines, l’abbaye de Fontevraud est liée à la royauté, Anglaise avec Aliénor d’Aquitaine et sa famille, puis française, de nombreuses abbesses étant proches du cercle royal.

Cloître de l’Abbaye Royale de Fontevraud

L’abbaye de Fontevraud, ses édifices, comme ses jardins, sont en chantier quasi permanent depuis sa fondation, au gré des modes et des changements d’affectation du site, devenu prison au XIXe siècle.

Aujourd’hui, le domaine de l’abbaye s’étend sur 14 hectares dont une dizaine est vouée à la nature. Depuis 2015, le site a entrepris une recréation d’espaces verts dans le cloître et les jardins, avec des parterres fleuris, 4 potagers biologiques, ou encore un labyrinthe de charmes.

De nouveaux projets sont en cours, avec notamment la création d’un théâtre de verdure sur une colline offrant une vue exceptionnelle sur le chevet roman de l’église abbatiale.

https://www.jaimemonpatrimoine.fr/article/IDweekend/6-jardins-du-val-de-loire-explorer-2

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Nouveaux atours pour les jardins de l’Abbaye de Fontevraud ?

L’art des jardins N° 35. Printemps 2017 P. 17.

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-V- Vue romantique des cuisines romanes de Fontevraud

LdF07-5d573

Les cuisines romanes de Fontevraud vues du jardin du Liban

http://www.carmel.asso.fr/Fontevraud.html

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-J- Jardins du Cloître du Grand-Moûtier par Gabor Mester de Parajd, Architecte en chef des Monuments historiques

Jardins du cloîtreLa lettre de Fontevraud  . N° 2 Eté/Automne  2002 p. 9

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-C- Des lieux de culture des plantes alimentaires ou médicinales de l’Abbaye royale

Précisons que la culture des plantes médicinales ne suffisait pas à couvrir les besoins de la communauté, qui soignait ses propres moines, mais aussi une foule de nécessiteux. De plus, les plantes cultivées ont une moindre valeur thérapeutique que la cueillette des plantes in-situ (là où elles poussent naturellement) et qui se pratiquait régulièrement.

A ce sujet, il est intéressant d’entendre  Michel Cambornac  à propos de l’abbaye de Fontevraud, dont il a recomposé les jardins. L’horticulteur-historien s’étonne des disproportions entre la superficie des jardins et les centaines de moniales qui occupaient l’abbaye au plus fort de son activité et il suppose que nombre de plantes alimentaires ou médicinales étaient cultivées ou cueillies à l’extérieur du monastère, ce en quoi il doit avoir raison, et l’étude des domaines de l’abbaye nous le confirmera.

http://www.encyclopedie-universelle.com/abbaye%20-%20jardin%20des%20simples.html

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-D- LA DATAR rend hommage à Olivier GUICHARD, son fondateur, dont le BUSTE orne les JARDINS DE l’ABBAYE de FONTEVRAUD

Olivier Guichard,  homme politique français né le 27 juillet  1920  à Néac (Gironde) ,  mort le 20 janvier 2004   à Paris , fondateur  notamment  de la DATAR, aujourd’hui  Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale , DATAR  qu’il dirigea du 14 février 1963 au 23 octobre 1968.

Bibliographie                                                                                                                                                                                               Olivier Guichard, père  fondateur de la DATAR in Lettre « Territoires en mouvement » N° 11 p. 13

  Retrouvez la photo de ce  buste dans la mise en ligne ci-dessous :

L’ empreinte d’Olivier Guichard a profondément marqué l’histoire de la France et de la Région des Pays de la Loire. Jacques Auxiette , actuel –printemps 2013-président  du Conseil régional des pays de Loire) a  souhaité qu’un hommage lui soit rendu grâce à l’œuvre de Jean Cardot installée à l’abbaye royale de Fontevraud qu’il a contribué à sauver. 

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2011/07/17/g-jacques-auxiette-rend-hommage-a-olivier-guichard-a-l’abbaye-royale-de-fontevraud/

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 75

-P- PROMENADES DE L’HISTOIRE en octobre 2012. VISITES CONFERENCES EN L’ABBAYE ROYALE.

NDLRB. Nous avons trop souvent regretté que les animations prenant place au sein de l’Abbaye  royale soient sans rapport – aucun- avec  que  ce  qui a fait  sa spécificité et sa grandeur  ainsi que   celle de l’Ordre issue  d’elle, à  savoir sa  vocation monastique, pour ne pas nous réjouir du thème des trois  visites-conférences ci-dessous .

Les visites conférences de l’automne

Venez cheminer dans Fontevraud et son histoire en compagnie d’un historien ou d’un archéologue, d’un historien de l’art ou d’un spécialiste de la restauration des monuments historiques en participant aux « Promenades de l’Histoire » de l’automne 2012 à l’Abbaye.

« La règle et l’architecture » avec Michel Melot

Samedi 13 octobre à 11h

L’architecture est l’art d’imaginer, de concevoir et de réaliser des édifices, parfois avec une pensée philosophique et/ou religieuse. Michel Melot, archiviste et historien d’art français, propose un décryptage du plan et de l’architecture de l’Abbaye en suivant la Règle de la Réforme de Fontevraud au XVIIe siècle.

« Plantes et jardins au Moyen âge » avec Michel Cambornac

Samedi 20 octobre à 11 h

Michel Cambornac, ethnobotanistes, vous emmène dans les jardins de Fontevraud pour se pencher sur les rapports des hommes avec le monde végétal, source d’aliments et de plantes médicinales. Il vous expliquera comment la reconstitution des jardins s’est faite d’après le Capitulaire de Villis (ou de Charlemagne), le Physica d’Hildegarde de Bingen et le plan du monastère de St Gall en Suisse.

« L’administration pénitentiaire depuis la Révolution française »
avec Jack Garçon et Jean-François Alonzo.

Samedi 27 octobre à 11 h

Cette promenade de l’histoire abordera l’évolution de l’administration pénitentiaire et de la justice pénale depuis la Révolution française. Elle se déroulera en deux temps : conférence en salle puis déambulation dans les espaces pénitentiaires encore visibles (cages à poules, cachots…).

Avantage Pass Fontevraud

Les 10 premiers inscrits bénéficient de la gratuité des promenades.

http://www.abbayedefontevraud.com/visite/visites-conference/les-promenades-de-l-histoire?utm_source=Promenades-histoire-automne-2012&utm_medium=email&utm_campaign=Promenades-histoire-automne-2012

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-J- UN NOUVEAU JARDIN EN L’ABBAYE ROYALE DE FONTEVRAUD POUR LE PRINTEMPS 2009

Texte de base du projet

CONTEXTE
Depuis vingt ans, l’intervention sur les jardins de l’Abbaye de Fontevraud a consisté en la reconstitution de jardins médiévaux. Désormais, tout en poursuivant ce travail historique, l’Abbaye a décidé d’ouvrir le traitement de ses jardins à d’autres perspectives, d’autres thématiques, d’autres évènements.
Le service pédagogique de l’abbaye de Fontevraud a demandé à la section arts appliqués du lycée Léonard de Vinci de Montaigu (Vendée) de concevoir un jardin pour le printemps 2009.
                                                                                 Les jeunes spécialistes au travail

http://unjardinenlabbaye.blogspot.fr/2009/06/derniere-intervention-labbaye.html

Fort de cette proposition, nous avons construit un projet pédagogique d’envergure qui permettra :

  • de structurer sur trois années notre enseignement
  • de travailler concrêtement entres différents établissements et de vivre une réelle transversalité des différents enseignements
  • d’approfondir les notions environnementales, techniques et symboliques du jardin et de la plante
  • de prendre le temps de l’expérimentation et de la production.
  • de confronter les différents élèves à la réalité d’une mise en œuvre professionnelle.

ÉTAT D’ESPRIT
Notre projet accompagne concrêtement le nouveau référentiel des études d’Arts Appliqués qui replace les aspects technologiques au moins au même niveau que les aspects conceptuels.
Lors de ce projet, nous rencontrerons des artisans, nous travaillerons des matières premières de base, terre, paille, ferraille…, nous travaillerons la relation et la différenciation entre technologies, techniques et matériaux.
De nombreux courants artistiques du XXe siècles, de l’arte povera au land art, se sont préoccupés des matériaux simples, voir des matériaux de rebut. Interrogations ou réactions au consumérisme excessif et à l’exploitation industrielle des espaces et ressources naturelles, ces expériences artistiques sont désormais synchrones avec l’inquiétude grandissante de l’ensemble des citoyens vis à vis des dégradations causées à notre environnement et à notre santé.
Dans le cadre de ce projet, nous montrerons que les Arts appliqués ont leur rôle à jouer pour améliorer la situation, dans le domaine du choix des matériaux et donc de leur connaissance (toxicité, conditions de production, recyclage, …) et aussi dans le domaine de la mise en œuvre (choix permanents entre matériaux naturels et industriels ou chimiques, économie solidaire, liens accrus entre producteurs et utilisateurs, …)
Notre projet de jardin permettra d’alerter les élèves, futurs concepteurs professionnels dans tous les domaines du design, sur ces questions.

UN TRAVAIL CONNECTÉ AVEC LE MONDE
Gilles Clément, jardinier, paysagiste, « jardiniste », ne manque pas une occasion de rappeler que ce qui importe le plus, c’est la pérennité des plantations.
Nous allons inscrire la conception de notre jardin en connexion avec une manifestation mise en place pour les cinq prochaines années par l’Abbaye de Fontevraud, avec le photographe Pierre de Vallambreuse.
Pierre de vallambreuse inscrit son travail de photographe dans la lignée de l’engagement de Levi-Strauss pour la survie des peuples autochtones. Membre de l’association « Anthropologie et photographie » (avec Edgar Morin et Jean Malaurie), Pierre de Vallambreuse a constitué, en vingt ans de voyages, un fond photographique unique sur 27 peuples autochtones.
Pierre de Vallambreuse met en place un projet sur cinq années (« Les hommes-racines ») qui consistera à exposer ses photographies dans plusieurs sites nationaux, dont l’Abbaye de Fontevraud, pour faire connaître la précieuse diversité des écosystèmes dans lesquels vivent les peuples autochtones et œuvrer à leur sur-vivance.
Créer un parcours et orienter le regard des visiteurs, alerter sur la fragilité des ecosystèmes et la nécessité de la conservation des plantes menacées d’extinction, relier les préoccupations de préservation du patrimoine architectural de nos sociétés avec l’urgence de la mise en œuvre d’un respect intégral de sociétés autochnones en grand danger, voilà les dimensions supérieures d’un projet pédagogique dans « l’esprit des lieux ».

NDLRB. Et comme la Providence  fait  bien les choses, il y avait, jadis, un prieuré fontevriste à Montaigu

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye, Département 85

-J- JARDINS CONTEMPORAINS POUR L’ABBAYE DE FONTEVRAUD-2005.

JARDINS DE L’ABBAYE ROYALE DE FONTEVRAUD

Réalisation de jardins contemporains pour l’Abbaye Royale de Fontevraud, projet sélectionné à la Biennale de Paysage de Barcelone 2006

LIEU : Fontevraud-l’Abbaye, France

DATE : livraison 2005

MAÎTRISE D’OUVRAGE : Centre culturel de l’Ouest

MAÎTRISE D’OEUVRE : AWP, Makoto Fukuda, Rita Almada Negreiros

SURFACE : 7 000 m2

COÛT : 15 000 €

http://www.platforms.fr/spip.php?article58

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-J- JARDINS DE L’ABBAYE DE FONTEVRAUD

Une abbaye se compose de différents jardins tous destinés à répondre aux besoins de la vie religieuse depuis le potager à l’indispensable lieu de promenade et de méditation. Classée Monument historique, l’abbaye de Fontevraud a été rénovée et ses jardins réhabilités.

Au centre du domaine monastique, la restauration du jardin du cloître a été une priorité. Créé par l’architecte en chef des Monuments historiques Bernard Vitry, ce jardin dessine quatre parterres divisés en 42 carrés de gazon soigneusement délimités par des bordures de buis. Fidèle à l’esprit du XVIe siècle, ce jardin clos est propice à la méditation.

Près des cuisines, le jardin potager accueille quatre catégories de légumes utilisés au Moyen Age. Dans les plates-bandes entourées de plessis en osier le visiteur peut reconnaître les herbes ou plantes à feuilles, les racines, les légumineuses et les plantes condimentaires. Non loin, sauge, fenouil dépuratif, armoise et autres plantes médicinales sont étiquetées et regroupées dans les parcelles bordées de buis de l’Herbalium. Enfin, consacré à la culture des fleurs pour la décoration des autels de l’abbaye, le jardin bouquetier se colore de lys, de roses et de nombreuses fleurs porteuses d’une signification symbolique et religieuse.

En  2004, deux jardins ont été aménagés en hommage à Aliénor d’Aquitaine : le Jardin des regards et le Jardin de méditation conçu par Michel Carbonac, diplômé de l’Ecole nationale d’horticulteur de Versailles et ethnobotaniste des laboratoires Yves Rocher .

Ces jardins regroupent  des Plantes potagères, plantes médicinales, plantes ornementales

Sylvia Vergnon.

http://www.1001fleurs.com/visites/pays-de-la-loire/maine-et-loire/les-jardins-de-fontevraud_374.html

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized