Archives de Tag: Jugement dernier

Le Jugement dernier exposé dans l’Abbaye royale de Fontevraud

Cet ensemble sculpté en haut-relief mesure 1,30 m sur 60 cm et 35 cm de profondeur. Il est installé dans la chapelle des morts, au centre de l’aile orientale de la cour Saint-Benoît.

NDLRB . L’oeuvre d’art est maintenant présentée dans le Trésor, ancienne salle de Communauté de l’Abbaye.
Il s’agit d’un Jugement dernier, avec son cortège de saints et de damnés, de part et d’autre d’un Christ en gloire. Cet ensemble monumental a dû être abrité sous un porche à l’entrée de l’abbatiale. En fait, seul un cinquième de l’oeuvre est exposé.

La partie reconstituée témoigne d’une grande virtuosité. Le savoir-faire du sculpteur éclate dans des morceaux de bravoure : les jambes de plusieurs personnages ont été complètement détachées du bloc de tuffeau blanc.

Des encoches pratiquées sur l’épaule de deux bienheureux indiquent que les bras correspondants ont été sculptés à part puis ajustés. Des traces de polychromie subsistent : noir et or, rouge et ocre.

La qualité de ce Jugement dernier est unique : c’est une passionnante découverte à mettre au catalogue des grandes ouvres sculptées du Moyen Âge, à la frontière de l’art roman et du gothique.

Dans un premier temps, on a daté l’oeuvre du début du XIIIe siècle. Mais un texte mentionne le Jugement dernier de Fontevraud à une date antérieure : dans la biographie de Saint Hugues de Lincoln, on relate le passage à Fontevraud du saint et de Jean-Sans-Terre, au lendemain de la mort de Richard Coeur-de-Lion, en 1199. A l’entrée de l’abbatiale, le saint homme fait observer au monarque la présence de rois parmi les réprouvés et le sermonne sur ses fautes passées. Mais Jean désigne d’autres rois humbles et doux, joyeusement conduits aux cieux par des anges et déclare qu’il suivra leur exemple. S’il s’agit bien de la même oeuvre, le Jugement dernier de Fontevraud serait donc antérieur à 1199.

http://www.genealogie.com/v4/forums/recherches-genealogiques-revoyons-nos-departements-en-attendant-t1128561-p27.html

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-T- 29 novembre 2012. Ouverture de la salle du trésor en l’Abbaye royale (Photo).

Jeudi 29 novembre 2012,  l’abbaye royale de Fontevraud a ouvert sa salle du trésor  destinée  à accueillir un certain  nombre de  pièces de  grande  qualité, dont le jugement dernier, encore en sa possession :

A8xlQ0dCEAAEgyJ

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-T- Travaux sur objets archéologiques : « LE JUGEMENT DERNIER DE FONTEVRAUD » »

Traitement d’objets sortis de fouilles :

Reconstitution d’ensemble sculptés à partir de fragments épars.

Dépose et repose des zones fragilisées

Le lien ci-dessous  vous permettra d’arriver sur une page  présentant  un exemple de travaux de  l’entreprise Queiln ( Restauration de  monuments historiques et de patrimoine ancien)

Siège social – 2 rue Jacques Daguerre 92565 Rueil- Malmaison                                                                                                 Tél. 01 47 10 08 00 – Fax. 01 47 51 22 22 –                                                                                                                                            Email : quelin.siege@quelin.fr

En bas de la page, vous trouverez deux images cliquables  légendant « avant , « après » les travaux effectués sur le jugement dernier :                                                                                                                                              http://www.quelin.fr/MOULAGE.html

Et toujours :

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2011/07/20/j-jugement-dernier/

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2011/11/10/a-j-autour-du-jugement-dernier-conference-sur-cette-scuplture-a-fontevraud-le-samedi-19-novembre-a15h/

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2011/07/20/c-chauffoir-du-grand-moutier/

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2011/06/19/i-les-infirmeries-de-saint-benoit-oeuvre-de-l%E2%80%99abbesse-eleonore-de-bourbon/

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-J- AUTOUR DU JUGEMENT DERNIER. Conférence sur cette scuplture à Fontevraud le samedi 19 novembre à15H.

Conférence : Autour du jugement dernier : Samedi 19 novembre  2011 à  15H.

La restauration des fragments du Jugement dernier de Fontevraud, datant de l’époque d’Aliénor d’Aquitaine, s’achève. En attendant sa mise en place dans la future salle du Trésor de  l’Abbaye, l’historien Jean-Claude Bonne nous invite le 19 novembre à découvrir ce chef d’œuvre de l’art roman.

L’historien Jean-Claude Bonne donnera une conférence sur les fragments du Jugement dernier de Fontevraud, à l’occasion de la fin de travaux de restauration.

Jean-Claude Bonne est Directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) où il enseigne l’histoire et la théorie de l’art médiéval. Né en 1937, il est philosophe et historien de l’art.

Accessible dans le cadre du droit d’entrée / Gratuit pour les porteurs du Pass Fontevraud

La conférence « Autour du Jugement dernier » est une approche détaillée et un échange sur l’état des connaissances sur cette œuvre restauré par Valérie Medhipour

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-J- JUGEMENT DERNIER (Abbaye royale)

A compter  de Juin 2011, ce qui reste (1/5 éme de l’oeuvre originale)  de  la  sculpture  nommée « Jugement  dernier » datant  du XII e siècle, un temps installée dans la chapelle des morts, au centre de l’aile orientale de la cour Saint-Benoît. a rejoint la salle dite du trésor, ancien  chauffoir du Grand Moùtier.

Cette oeuvre a été  restaurée  par Valérie  Mehdipour , restauratrice  à Tours,  spécialisée  dans les sculptures anciennes.

Le Jugement dernier.
Cet ensemble monumental sculpté en haut-relief qui mesure 1,30 m sur 60 cm et 35 cm de profondeur a probablement été abrité sous un porche à l’entrée de l’abbatiale.

S’agissant  de sa  datation,  le  blog  vivre  au Moyen-Age référencé  ci-dessous rapporte la savoureuse anecdote suivante:

Dans la biographie de Saint Hugues de Lincoln (1140-1200)   il est  rapporté  le passage à Fontevraud du saint et de Jean-Sans-Terre, au lendemain de la mort de Richard Cœur-de-Lion, en 1199.       A l’entrée de l’abbatiale, le saint homme fait observer au monarque la présence de rois parmi les réprouvés et le sermonne sur ses fautes passées. Mais Jean désigne d’autres rois humbles et doux, joyeusement conduits aux cieux par des anges et déclare qu’il suivra leur exemple. S’il s’agit bien de la même œuvre, le Jugement dernier de Fontevraud serait donc antérieur à 1199.

http://vivre-au-moyen-age.over-blog.com/article-22327402.html

Voir aussi:

Revue 303. N° 67 . 4  trimestre 200.

Un Jugement dernier à Fontevraud

Pressouyre (Léon), Prigent (Daniel), « Un Jugement dernier à Fontevraud » ; p. 146-151, 15 ill.

La découverte en 1984, dans l’enceinte de l’abbaye, d’une sculpture monumentale du XIIe siècle.


Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-C- CHAUFFOIR DU GRAND-MOÜTIER

L’ancien chauffoir  de l’abbaye royale est  située  tout à côté de la salle capitulaire.

A l’origine  seule salle chauffée de l’abbaye, il  était utilisé par les religieuses pour effectuer des travaux manuels et  ce sans avoir les droits engourdis. ordonnés par la Règle comme l’écriture ou la borderie.

Sous l’époque carcérale, le chauffoir fut transformé en cuisine.

Le chauffoir porte aujourd’hui le nom de salle du Trésor.  A compter  de Juin 2011,  il accueille la  sculpture  nommée « Jugement  dernier » datant  du XII e siècle.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-I- LES INFIRMERIES DE SAINT-BENOIT OEUVRE DE L’ABBESSE ELEONORE DE BOURBON

C’est à la 29 éme  Abbbesse , Éléonore de Bourbon (1575-1611), tante du roi Henri IV, que l’on doit le bâtiment des infirmeries de l’abbaye royale   qu’elle fit  bâtir de neuf.

Les infirmeries , édifiées au XII e siècle, et  qui constituaient   la cour principale de l’Abbaye ont éte reconstruites  par  l’Abbesse Eléonore autour d’une cour rectangulaire derrière le dortoir en contre-bas du cloître du Grand-Moutier , un escalier y donne accés.

Au centre de leur  galerie orientale, se trouve la chapelle des morts. Ce lieu abritait des fragments d’un « Jugement dernier » monumental du XIIème siècle avant son transfert dans la  » Salle nommée aujourd’hui  » du Trésor »et  qui serait plus correctement dénommée « Chauffoir » comme jadis.

Au nord de la cour s’élève la chapelle Saint-Benoît qui date de la seconde partie du XIIème siècle et qui illustre l’art gothique Plantagenêt

Sur cette photo prise des  pelouses surplombant le prieuré Saint- Lazare  et en contre-haut del’abbaye ,  les infirmeries sont logées dans le grand  bâtiment  situé au premier plan entre  les deux bâtiments  quadrangulaires  lègérement hors oeuvre.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized