Archives de Tag: Label CERF ( Centre d’Etudes et de Recherches Fontevristes)

Antoine Font guide médiateur- animateur touristique à l’Abbaye royale de Fontevraud communique.

  • Nos remerciements  vont à Antoine Font, guide médiateur – animateur touristique à l’Abbaye royale de Fontevraud qui a bien voulu mettre en ligne  sur sa page Facebook                                         https://www.facebook.com/tony.font.5?pnref=lhc.unseen                                                                                                            Et aussi :                                                                                                                                                                           http://www.my-microsite.com/antoine-font/  https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2016/01/06/antoine-font-guide-mediateur-aupres-de-labbaye-presente-son-dvd-sur-labbaye-de-fontevraud-1h17/

     Une série de vidéos  récemment produites par la Maison-Mère de l’ordre monastique de Fontevraud                                 http://www.fontevraud.fr/Visiter-Fontevraud/1000-ans-d-histoire-en-4-minutes

Vidéos  qui nous paraissent marquer la mise en oeuvre d’une nouvelle politique  de médiatisation continuement marquée  du souhait  de mieux  faire connaître le patrimoine légué par les siècles au plus grand ensemble monastique   subsistant en Europe.

Label CERF ( Centre d’Etudes et de Recherches Fontevristes)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble, Prieurés Fontevristes

Table ronde consacrée à Robert d’Arbrissel en l’Abbaye royale à l’occasion du 9 éme centenaire de son rappel à Dieu.

Michel-Melot_M_agenda_cat
ROBERT D’ARBRISSEL / VAINCRE LE TUMULTE DU MONDE
À l’occasion des 900 ans du décès de Robert d’Arbrissel, fondateur de l’Abbaye Royale et de l’Ordre de Fontevraud, l’historien Michel Melot anime une table ronde consacrée à la vie du religieux et à ses engagements.

En présence de Jean-Hervé Foulon et Hervé Oudart spécialistes de Robert d’Arbrissel.

LE 12 MARS 2016 /

HORAIRES : 15H00 – 17H00
TARIF : INCLUS DANS LE DROIT D’ENTRÉE DE L’ABBAYE
PUBLIC : ADULTE
LANGUE : FRANÇAIS

Label CERF  ( Centre d’Etudes et de Recherches Fontevristes)

Nous avions  bien fait  de profiter des célébrations  des 900 ans de la  fondation de l’Abbaye de Fontevraud, voir  ci-dessous.

La  commémoration des 900 ans du décès de Robert d’Arbrissel fondateur de l’Abbaye Royale et de l’Ordre de Fontevraud s’annonce décidemment plus  confidentielle que celle rtappelée ci-dessus.

Peut -être l’APF  (Association des Prieurés Fontevristes) relaiera-t-elle de façon encore  plus convaincante le défi des 900 ans du rappel à Dieu du Biennheureux Robert d’Arbrissel, un des rares  fondateurs d’ordre et  quel ordre à ne pas avoir été canonisé ?

Fondation de l’abbaye de Fontevraud

Vers 1101

fontevraud2

Porte romane du réfectoire des moniales récemment mise à jour lors des travaux de restauration (second tiers du XIIe siècle) Collection du service archéologique départemental de Maine-et-Loire © Service archéologique de Maine-et-Loire

http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/action-culturelle/celebrations-nationales/recueil-20001/vie-politique-et-institutions/fondation-de-l-abbaye-de-fontevraud

Poster un commentaire

Classé dans Association des Prieurés Fontevristes (APF), Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

21 novembre 2015. FONTEVRAUD AVANT-POSTE DE LA CONTRE-RÉFORME

Label CERF  ( Centre d’Etudes et de Recherches Fontevristes)

21 novembre 2015. FONTEVRAUD AVANT-POSTE DE LA CONTRE-RÉFORME

Après avoir échangé sur les origines de la puissance fontevriste et le rôle de l’ordre dans la Réforme, Michel MELOT s’attarde avec Gérald CHAIX sur la place de Fontevraud dans la Contre-Réforme, période marquée par le renouveau spirituel et les violences politiques.

FONTEVRAUD / UNE EXCEPTION DANS L’HISTOIRE MONASTIQUE

Comment l’Ordre de Fontevraud, de petite envergure comparé aux autres, a-t-il survécu et conservé son indépendance pendant que beaucoup d’autres disparaissaient ? Son prestige et la position sociale de ses abbesses lui ont sans doute permis de jouer un rôle politique non négligeable du Moyen Âge à la Renaissance. Cependant, ni sa richesse, ni sa vocation à recueillir des femmes de haut rang ne lui sont spécifiques.

MICHEL MELOT / UN CYCLE DE CONFÉRENCES POUR COMPRENDRE

Michel MELOT propose un cycle de conférences consacrées à des périodes charnières de l’histoire de France où l’Ordre de Fontevraud joua un rôle politique important. Il sera notamment question de la Réforme et des guerres de religion ainsi que de la Contre-réforme, aux 16e et 17e siècles.

TROISIÈME TABLE RONDE / FONTEVRAUD AVANT-POSTE DE LA CONTRE-RÉFORME

Pour cette troisième conférence, Gérald CHAIX, spécialiste de l’histoire religieuse de la Renaissance, président de l’Institut européen des sciences de la religion, répond sur le rôle de Fontevraud dans la Contre-réforme à la fin du 16ème et au début du 17ème siècle. Il sera notamment question de la situation stratégique de l’abbaye, de ses rapports avec Catherine de Médicis, puis avec Richelieu.

http://www.fontevraud.fr/Planifier-sa-journee/Evenement/Fontevraud-avant-poste-de-la-Contre-Reforme

 

Poster un commentaire

Classé dans Abbesses de l'Ordre, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

17 octobre 2015. FONTEVRAUD ET LES RÉFORMATEURS: QUELLE RÉFORME ?

Label CERF  ( Centre d’Etudes et de Recherches Fontevristes)

17 octobre 2015. FONTEVRAUD ET LES RÉFORMATEURS: QUELLE RÉFORME ?

Après avoir échangé avec Martin AURELL sur les origines de la puissance fontevriste, Michel MELOT s’attarde sur le rôle politique de l’Ordre de Fontevraud lors de la Réforme à la fin du 15e siècle, une période critique de l’histoire de France.

FONTEVRAUD / UNE EXCEPTION DANS L’HISTOIRE MONASTIQUE

Comment l’Ordre de Fontevraud, de petite envergure comparé aux autres, a-t-il survécu et conservé son indépendance pendant que beaucoup d’autres disparaissaient ? Son prestige et la position sociale de ses abbesses lui ont sans doute permis de jouer un rôle politique non négligeable du Moyen Âge à la Renaissance. Cependant, ni sa richesse, ni sa vocation à recueillir des femmes de haut rang ne lui sont spécifiques.

MICHEL MELOT / UN CYCLE DE CONFÉRENCES POUR COMPRENDRE

Michel MELOT propose un cycle de conférences consacrées à des périodes charnières de l’histoire de France où l’Ordre de Fontevraud joua un rôle politique important. Il sera notamment question de la Réforme et des guerres de religion ainsi que de la Contre-réforme, aux 16e et 17e siècles.

DEUXIÈME TABLE RONDE / FONTEVRAUD ET LES RÉFORMATEURS : QUELLE RÉFORME ?

Le 17 octobre, Kathleen WILSON-CHEVALIER, professeur à l’Université américaine de Paris, spécialiste des mouvements réformateurs à l’époque de Louis XII et de François 1er et Annalena MÜLLER, professeur à l’université de Bâle et auteure d’une thèse sur Fontevraud, répondent aux questions de Michel MELOT sur la place de Fontevraud dans la Réforme en France à la fin du 15e siècle.

http://www.fontevraud.fr/Planifier-sa-journee/Evenement/Fontevraud-et-les-reformateurs-quelle-Reforme

Poster un commentaire

Classé dans Abbesses de l'Ordre, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

Colloque en l’Abbaye royale de Fontevraud les 25/26 Septembre 2015. Fontevraud et ses prieurés.

Melot-2_SL_produitevenement

Vue des peintures de la salle capitulaire du Grand-Moûtier de l’Abbaye royale de Fontevraud

TRES IMPORTANT :

le 5 septembre 2013, nous avions posté  sur  ce  blog les lignes suivantes:

« Nous renouvelons donc notre appel pour  que soit  fondé – à demeure- en l’abbaye, ou dans le  bourg, un des éléments  composant  le  Centre d’Etudes et de Recherches Fontevristes ( CERF).

Pour  ce  qui le  concerne, ce blog consacré  au Dictionnaire de l’ordre monastique de Fontevraud  se considère  comme une autre  des institutions  composant  ce CERF ».

                                                                                                           Jean de l’Habit.

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2013/09/05/a-labbaye-de-fontevraud-genere-le-classement-parmi-les-sites-du-maine-et-loire-de-174-cent-soixante-quatorze-hectares/ 

           Un peu plus de deux ans après cet appel, se tiendront en l’abbaye royale des journées d’études  qui ont toute leur place  dans les travaux  que  ce  CERF aurait  pu initier . Nous n’en tirons aucune  vanité, nous réjouissant  seulement  que nos travaux de médiatisation – conduits grâce à ce blog depuis le 14 mai 2011- joint  à ceux  d’une  réelle  qualité  scientifique  conduit par l’ APF  ( Association des Prieurés Fontevristes) sous la direction de M. F. Chombart de Lauwe aient  pu aboutit à de tels  résultats.

*   *   *

Label CERF  ( Centre d’Etudes et de Recherches Fontevristes)

Dans quelles conditions historiques naît l’ordre de Fontevraud ? Quelle importance ont ses prieurés ? Comment s’articule le réseau fontevriste ? Des travaux historiques et archéologiques récents permettent de porter un nouveau regard sur cet ordre qui, à partir de l’Anjou, essaima de la Grande-Bretagne à l’Espagne. L’Abbaye Royale de Fontevraud et le Centre d’études supérieures de civilisation médiévale (université de Poitiers-CNRS ) vous proposent deux jours exceptionnels de réflexion et d’échanges scientifiques pour prendre connaissance des dernières découvertes et hypothèses afin de comprendre la singularité de Fontevraud.

Ouvert au public / Sur inscription uniquement / Gratuit (exempté de droit d’entrée)

En parallèle du colloque, L’Abbaye Royale de Fontevraud propose un concert unique dans l’abbatiale associant la création d’une œuvre commandée au compositeur contemporain Philippe HERSANT et l’interprétation du Graduel de Fontevraud par l’ensemble vocal De Caelis.

FONTEVRAUD ET SES PRIEURÉS / L’ARBRE QUI MASQUE LA FORÊT
Dès le haut Moyen Âge, les maisons religieuses tissent entre elles toutes sortes de liens qui vont de l’amitié spirituelle à la dépendance juridique. Au 12e siècle, certains de ces réseaux se consolident en ordres. Au 13e siècle, les ordres mendiants renversent la logique : l’ordre prédomine tandis que les couvents ne constituent qu’une subdivision locale. Dans ce mouvement de resserrement des réseaux entamé au 12e siècle, Fontevraud apparaît comme une des créations les plus immédiatement centralisées.                                                                                                                                                                 Robert D’ARBRISSEL confie en effet à Pétronille DE CHEMILLÉ la direction de « l’Église de Fontevraud et tous les lieux dépendant de cette même Église ». Cette organisation se distingue par exemple de celle de Cîteaux, où le lien d’abbaye mère à abbaye fille laisse encore à chaque maison une part d’autonomie. Dès lors, Fontevraud masque ses prieurés, comme l’arbre cache la forêt. Il est temps de les mettre en lumière.
FONTEVRAUD / NAISSANCE – PRIEURÉS – RÉSEAU
Le colloque s’articule autour de trois sessions :
– La première s’attarde sur le contexte dans lequel naît Fontevraud. Elle aborde notamment les expériences antérieures et les acteurs incontournables de la politique monastique des 11 et 12ème siècles.
– La seconde présente une sélection de sites qui ont récemment fait l’objet de travaux historiques ou archéologiques.
– Enfin, la troisième propose d’analyser des réseaux contemporains de Fontevraud afin de mettre en perspective le phénomène fontevriste.
PROGRAMME / INTERVENANTS

Vendredi 25 septembre 2015

9h30 : accueil des participants

Session 1 : Fontevraud et ses sources

10h00 : Robert FAVREAU, Le Grand cartulaire de Fontevraud
10h30 : Elisabeth VERRY, Les riches archives de Fontevraud et de ses prieurés
11h00 : pause
11h30 : Patrick BOUVART, Les prieurés de Fontevraud
12h : Daniel PRIGENT, L’archéologie à Fontevraud : l’exemple du prieuré de Saint-Lazare.

Session 2 : Fontevraud et ses prieurés

14h30 : Stéphane AUGRY, Le Clos de la Madeleine à Fontevraud : étude préalable d’archéologie
15h00 : Philippe BLANCHARD, Les fouilles du prieuré de la Madeleine à Orléans
15h30 : Patrick BOUVART, Le prieuré de Montazais
16h00 : pause
16h30 : Sébastien SIREAU, Cinquante ans de recherches autour du prieuré de Moreaucourt
17h00 : Christophe CLOQUIER, Les possessions de l’eau du prieuré fontevriste de Moreaucourt (Somme) du XIIe au XVIIIe siècle
17h30 : Didier DELHOUME, Le site de Tusson (fouilles, restauration, devenir du site)

Samedi 26 septembre 2015

Session 3 : Le monde de Fontevraud

10h00 : Cécile TREFFORT, Avant Fontevraud : les réseaux monastiques en Poitou
11h00 : pause
11h30 : Claude ANDRAULT-SCHMITT, Fontevraud et l’architecture des ordres « au désert »
12h00 : Bénédicte FILLION-BRAGUET, La sculpture dans les prieurés de Villesalem et Lencloître.

13h30 : Nicholas VINCENT, Why did Fontevraud Prosper in the Plantagenet World?
14h30 : Alexis GRÉLOIS, La formation du réseau fontevriste : séparations et affiliations
15h00 : Charles GARCIA, Un prieuré fontevriste frustré dans l’Espagne du XIIe siècle : Gema del Vino
17h00 : visite de l’abbaye pour les conférenciers
18h00 : concert « Le livre d’Aliénor » dans l’église abbatiale par l’ensemble De Caelis – interprétation du « Graduel de Fontevraud » et d’une création de Philippe HERSANT
Avec :

Claude ANDRAULT-SCHMITT, professeure en histoire de l’art du Moyen Âge, Université de Poitiers (CESCM)
Stéphane AUGRY, archéologue à l’INRAP (Institut national de recherche en archéologie préventive)
Philippe BLANCHARD, archéologue à l’INRAP (Institut national de recherche en archéologie préventive)
Patrick BOUVART, archéologue à l’agence d’investigation archéologique HADES (membre associé au CESCM)
Christophe CLOQUIER, conservateur de la Bibliothèque centrale du Service de santé des armées (membre associé au LAMOP)
Didier DELHOUME, conservateur du patrimoine, DRAC Poitou-Charentes, Service régional de l’archéologie (CESCM)
Robert FAVREAU, professeur honoraire en histoire du Moyen Âge, Université de Poitiers (CESCM)
Bénédicte FILLION-BRAGUET, docteur en Histoire de l’art (membre associé au CESCM)
Charles GARCIA, maître de conférence habilité à diriger des recherche, Université de Poitiers (CESCM)
Alexis GRÉLOIS, maître de conférence en histoire du Moyen Âge à l’Université de Rouen
Daniel PRIGENT, directeur du Service archéologique départemental de Maine-et-Loire
Sébastien SIREAU, assistant de conservation du patrimoine de la Communauté de communes du Val de Nièvre
Cécile TREFFORT, professeure en histoire du Moyen Âge, Université de Poitiers (CESCM)
Elisabeth VERRY, directrice des Archives départementales de Maine-et-Loire à Angers
Nicholas VINCENT, professeur en histoire du Moyen Âge, University of East Anglia
Colloque organisé par le Centre d’études supérieures de civilisation médiévale (UMR 7302, Université de Poitiers – CNRS – Ministère de la culture et de la communication), en partenariat avec le Centre culturel de l’Ouest (Abbaye de Fontevraud)

http://www.fontevraud.fr/Planifier-sa-journee/Evenement/Colloque-Fontevraud-et-ses-prieures

1 commentaire

Classé dans Association des Prieurés Fontevristes (APF), Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble, Prieurés Fontevristes

30 mai 2015. FONTEVRAUD DANS L’HISTOIRE DE FRANCE / UNE EXCEPTION DANS L’HISTOIRE MONASTIQUE

Label CERF  ( Centre d’Etudes et de Recherches Fontevristes)

30 mai 2015. FONTEVRAUD DANS L’HISTOIRE DE FRANCE / UNE EXCEPTION DANS L’HISTOIRE MONASTIQUE 

Comment l’Ordre de Fontevraud, de petite envergure comparé aux autres, a-t-il survécu et conservé son indépendance pendant que beaucoup d’autres disparaissaient ? Sans doute le prestige de l’ordre et la position sociale de ses abbesses lui ont permis de jouer un rôle politique non négligeable du Moyen Âge à la Renaissance. Cependant, ni sa richesse, ni sa vocation à recueillir des femmes de haut rang ne lui sont spécifiques.

MICHEL MELOT / UN CYCLE DE CONFÉRENCES POUR COMPRENDRE

Pour mieux connaître le rôle de Fontevraud dans l’histoire de France et les étonnantes faveurs dont il bénéficia, Michel MELOT propose un cycle de conférences consacrées à des périodes charnières de l’histoire de France où l’Ordre de Fontevraud joua un rôle politique important. Il sera notamment question de la Réforme et des guerres de religion ainsi que de la Contre-réforme, aux 16e et 17e siècles.

FONTEVRAUD ET LES PLANTAGENÊT / AU-DELÀ D’ALIÉNOR

Pour cette première conférence, Michel MELOT invite Martin AUREL. Ensemble, ils expliqueront comment la puissance politique de Fontevraud s’est manifestée dès la fondation par Robert d’Arbrissel et s’est prolongée sous la protection des Plantagenêt. Puis ils s’interrogeront sur le rôle de ces premières années dans la persistance de l’Ordre de Fontevraud jusqu’à la Révolution.

http://www.fontevraud.fr/Planifier-sa-journee/Evenement/Fontevraud-et-les-Plantagenet

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

-A- Accordéons et colloque sur la prison à Fontevraud le 18 octobre 2014

Label CERF  ( Centre d’Etudes et de Recherches Fontevristes)

Deux événements majeurs à l’Abbaye de Fontevraud le 18 octobre 2014 : une conférence et un concert

Le samedi 18 octobre, Fontevraud organise deux évènements : une conférence débat sur la question de la mémoire des prisons et du patrimoine carcéral (15h) et un concert de Richard Galliano, grand maître de l’accordéon (18h).

15h, Conférence/débat sur la question de la mémoire des prisons et du patrimoine carcéral.

L’Abbaye Royale de Fontevraud, transformée en centrale pénitentiaire par Napoléon, reçut en 1814 ses premiers prisonniers. A l’occasion de ce bicentenaire, Fontevraud s’associe à plusieurs sites majeurs marqués par l’histoire de la réclusion pour questionner les rapports de notre société contemporaine à cette histoire.
Qu’en est-il de la mémoire de l’enfermement et de la prison, dans notre société contemporaine ? Les différents bâtiments qui ont donné lieu à enfermement, les différents objets qui en sont témoins, sont-ils dignes de patrimonialisation au même titre que ceux liés à d’autres activités humaines ? Qu’en est-il de l’usage de ces bâtiments, une fois l’enfermement révolu ? Entre tentation d’arasement ou de destruction partielle, transformation ou mise en scène culturelles et touristique, transformation en établissements (ré)éducatifs, ou de soins, les réponses sont multiples et les intentions ambivalentes. A un patrimoine plus aisément revendiqué – « patrimoine doré »- celui par exemple lié à un passé monastique ayant donné lieu à une architecture perçue comme « noble », un patrimoine noir, sombre, occulté viendrait-il faire pendant ?
Plusieurs tables-ronde traiteront de sites retraçant « une trajectoire de l’enfermement » du 19e siècle : La colonie pénitentiaire pour enfants de Mettray, devenue aujourd’hui Institut thérapeutique éducatif et pédagogique ; L’abbaye de Fontevraud, transformée en centre culturel ; La prison de l’Ile de Ré, ancien lieu de départ pour le bagne de Cayenne. Les discussions seront sous la direction de Philippe Artières (historien et directeur de recherche au CNRS), en collaboration avec David Niget (maître de conférence à l’université d’Angers.), Pierre Pinon (architecte et historien) et Jean-Marie Renouard (sociologue). En regard de ces conférences, sera associée la projection d’interviews filmées de témoins de la période pénitentiaire de l’Abbaye de Fontevraud, commandées en 2013 par le Service Régional de l’Inventaire des Pays de la Loire.
Engagée pour la reconnaissance du patrimoine carcéral, Fontevraud a co-signé un appel publié dans Libération à l’occasion des journées du patrimoine.

18h, Concert de Richard Galliano.

Le maître de l’accordéon, victoire de la musique classique 2014, revisite les Quatre saisons de Vivaldi. Une interprétation originale et virtuose faisant tomber tous les aprioris sur l’accordéon.
D’un côté l’un des morceaux les plus connus et joués de la musique classique, de l’autre un des instruments les plus populaires. Richard Galliano joue les entremetteurs pour une rencontre qui entre ses mains virtuoses et celle de son quintet sonne comme une évidence.
Les Quatre saisons de Vivaldi font parties de ces morceaux que la publicité ou les standards téléphoniques mettent dans toutes les oreilles. Et pourtant. Comme le rappelle Richard Galliano, « La jeunesse, l’adolescence, la maturité, la vieillesse…les quatre saisons rythment la vie et la nature depuis la nuit des temps comme un manège qui tournerait perpétuellement… Vivaldi a composé cette oeuvre à partir de ce phénomène éternel.». En somme c’est une œuvre profonde qu’il a spécialement arrangé pour son accordéon, le fameux modèle Victoria 63 offert par sa grand-mère et dont il ne se sépare jamais. Les Quatre Saisons du maître vénitien constituent un cycle à part entière, contenu dans le recueil de l’opus 8 Il cimento dell’armonia e dell’invenzione, édité en 1725. Mais Galliano ne contente pas de quatre saisons et ajoute des saisons intermédiaires, celles de son ami et mentor le bandonéoniste Astor Piazzolla. Huit saisons pour plus de précisions, plus de finesse. « Musique essentielle, figurative, universelle… Le fait d’interpréter sur mon accordéon cette oeuvre mille fois enregistrée, me donne, comme pour la musique de J. S. Bach, l’opportunité de proposer une nouvelle interprétation originale dans laquelle la partie soliste se dégage avec évidence et luminosité. J’ose espérer que Vivaldi aurait apprécié cette version inédite, contemporaine.»

Deux événements majeurs à l’Abbaye de Fontevraud le 18 octobre : une conférence et un concert

Le samedi 18 octobre, Fontevraud organise deux évènements : une conférence débat sur la question de la mémoire des prisons et du patrimoine carcéral (15h) et un concert de Richard Galliano, grand maître de l’accordéon (18h).

15h, Conférence/débat sur la question de la mémoire des prisons et du patrimoine carcéral.

L’Abbaye Royale de Fontevraud, transformée en centrale pénitentiaire par Napoléon, reçut en 1814 ses premiers prisonniers. A l’occasion de ce bicentenaire, Fontevraud s’associe à plusieurs sites majeurs marqués par l’histoire de la réclusion pour questionner les rapports de notre société contemporaine à cette histoire.
Qu’en est-il de la mémoire de l’enfermement et de la prison, dans notre société contemporaine ? Les différents bâtiments qui ont donné lieu à enfermement, les différents objets qui en sont témoins, sont-ils dignes de patrimonialisation au même titre que ceux liés à d’autres activités humaines ? Qu’en est-il de l’usage de ces bâtiments, une fois l’enfermement révolu ? Entre tentation d’arasement ou de destruction partielle, transformation ou mise en scène culturelles et touristique, transformation en établissements (ré)éducatifs, ou de soins, les réponses sont multiples et les intentions ambivalentes. A un patrimoine plus aisément revendiqué – « patrimoine doré »- celui par exemple lié à un passé monastique ayant donné lieu à une architecture perçue comme « noble », un patrimoine noir, sombre, occulté viendrait-il faire pendant ?
Plusieurs tables-ronde traiteront de sites retraçant « une trajectoire de l’enfermement » du 19e siècle : La colonie pénitentiaire pour enfants de Mettray, devenue aujourd’hui Institut thérapeutique éducatif et pédagogique ; L’abbaye de Fontevraud, transformée en centre culturel ; La prison de l’Ile de Ré, ancien lieu de départ pour le bagne de Cayenne. Les discussions seront sous la direction de Philippe Artières (historien et directeur de recherche au CNRS), en collaboration avec David Niget (maître de conférence à l’université d’Angers.), Pierre Pinon (architecte et historien) et Jean-Marie Renouard (sociologue). En regard de ces conférences, sera associée la projection d’interviews filmées de témoins de la période pénitentiaire de l’Abbaye de Fontevraud, commandées en 2013 par le Service Régional de l’Inventaire des Pays de la Loire.
Engagée pour la reconnaissance du patrimoine carcéral, Fontevraud a co-signé un appel publié dans Libération à l’occasion des journées du patrimoine.

18h, Concert de Richard Galliano.

Le maître de l’accordéon, victoire de la musique classique 2014, revisite les Quatre saisons de Vivaldi. Une interprétation originale et virtuose faisant tomber tous les aprioris sur l’accordéon.
D’un côté l’un des morceaux les plus connus et joués de la musique classique, de l’autre un des instruments les plus populaires. Richard Galliano joue les entremetteurs pour une rencontre qui entre ses mains virtuoses et celle de son quintet sonne comme une évidence.
Les Quatre saisons de Vivaldi font parties de ces morceaux que la publicité ou les standards téléphoniques mettent dans toutes les oreilles. Et pourtant. Comme le rappelle Richard Galliano, « La jeunesse, l’adolescence, la maturité, la vieillesse…les quatre saisons rythment la vie et la nature depuis la nuit des temps comme un manège qui tournerait perpétuellement… Vivaldi a composé cette oeuvre à partir de ce phénomène éternel.». En somme c’est une œuvre profonde qu’il a spécialement arrangé pour son accordéon, le fameux modèle Victoria 63 offert par sa grand-mère et dont il ne se sépare jamais. Les Quatre Saisons du maître vénitien constituent un cycle à part entière, contenu dans le recueil de l’opus 8 Il cimento dell’armonia e dell’invenzione, édité en 1725. Mais Galliano ne contente pas de quatre saisons et ajoute des saisons intermédiaires, celles de son ami et mentor le bandonéoniste Astor Piazzolla. Huit saisons pour plus de précisions, plus de finesse. « Musique essentielle, figurative, universelle… Le fait d’interpréter sur mon accordéon cette oeuvre mille fois enregistrée, me donne, comme pour la musique de J. S. Bach, l’opportunité de proposer une nouvelle interprétation originale dans laquelle la partie soliste se dégage avec évidence et luminosité. J’ose espérer que Vivaldi aurait apprécié cette version inédite, contemporaine.»

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=21381

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 49 (d) Abbaye-Bagne de Fontevraud-L’Abbaye

-P- 20 et 21 septembre 2014 : JOURNÉES DU PATRIMOINE A FONTEVRAUD-L’ABBAYE (Abbaye et Bourg)

Label CERF  ( Centre d’Etudes et de Recherches Fontevristes)

20 & 21/09 : JOURNÉES DU PATRIMOINE A FONTEVRAUD-L’ABBAYE

FONTEVRAUD-L’ABBAYE – Le village de Fontevraud-l’Abbaye et son patrimoine est à découvrir durant les Journées du Patrimoine les 20 et 21 septembre 2014 !

Voir la carte

TAGS : FONTEVRAUD-L’ABBAYE, JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE

Abbaye de Fontevraud

FONTEVRAUD-L’ABBAYE

Abbaye de Fontevraud

Entrée par la Place des Plantagenêts.

Du 12° au 19° siècle.

Accès gratuit pour la visite libre samedi et dimanche de 9h30 à 18h30.

Visite guidée ou audioguide : 4.50 €.

Ateliers et animations autour de l’environnement.

Chorale samedi et dimanche après-midi.

Film « La Cage aux Rossignols » dimanche à 16h.

Eglise Saint-Michel

Place St Michel

12° et 13° siècles.

Mobilier provenant de l’Abbaye.

Autel en bois doré provenant de l’Abbaye

Accès libre, samedi et dimanche de 9h30 à 18h.

Chapelle funéraire Sainte-Catherine

13° siècle.

Allée Sainte Catherine

Visite historique avec l’Association de Sauvegarde du Patrimoine de Fontevraud.

Le dimanche de 9h à 18h.

Chapelle Notre-Dame de Pitié

16° siècle.

Rue de l’Hermitage

Fermée – Visible seulement de l’extérieur

Bourg monastique typique

Maison du 15° au 19°siècle.

Accès libre

Maison de la Segraitenerie

31 rue St Jean de L’Habit

Réseau souterrain

Visible seulement de l’extérieur

Hospice et pigeonnier de Madame de Montespan

Rue de l’Hôpital

Visible seulement de l’extérieur

Inscription sur la façade

Domaine de Mestré

Route de Montsoreau

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2014/09/16/journees-du-patrimone-2014-le-domaine-de-mestre-et-la-savonnerie-martin-de-candres-vous-attendent/

Savonnerie artisanale : accès libre à boutique à l’ancienne (pas d’accès aux unités de fabrication)

– Musée Le Savon fait sa pub (Gratuit pour les enfants, 3€ par adulte)

Maison d’hôtes et restaurant

Samedi et Dimanche de 9h à 19h.

Conférence sur Aliénor d’Aquitaine à 15h le samedi et le dimanche.

Animation autour du rasage et du coupe-chou avec la barbière.

Accueil salon de thé. Exposition dans les pièces du Domaine.

Panneaux historiques sur les étangs et la carpe

avec découverte de la pêche No Kill.

Moulin à eau de la Courvoiserie

91 avenue Rochechouart

Visible seulement de l’extérieur

Moulin cavier

Cité des Moulins

Visible seulement de l’extérieur

Lavoir

Avenue des Roches

Accès libre

Fontaine Saint-Mainboeuf

Avenue des Roches

Accès libre

Presbytère

Place Saint Michel

Accès libre samedi et dimanche de 14h à 18h.

Société de boules de fort Les Tilleuls

Place du 8 mai 1945

Accès libre le dimanche.

Possibilité d’entrer pour assister à une partie de boules.

http://www.ot-saumur.fr/20-21-09-JOURNEES-DU-PATRIMOINE-A-FONTEVRAUD-L-ABBAYE_a26528.html

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye, Département 49 (d) Abbaye-Bagne de Fontevraud-L’Abbaye

Conférence de Michel Zink. LES FEMMES, LA POÉSIE ET FONTEVRAUD. Robert d’Arbrissel versus Guillaume IX de Poitiers

Label CERF  ( Centre d’Etudes et de Recherches Fontevristes)

SAMEDI 25 MAI 2013 À 15H00

LES FEMMES, LA POÉSIE ET FONTEVRAUD

Conférence de Michel Zink

L’Abbaye de Fontevraud abrite depuis le 13e siècle le gisant d’Aliénor d’Aquitaine, égérie et propagatrice de la poésie courtoise médiévale.

Michel Zink  propose une vision contrastée de la créativité et de la relation amoureuse au Moyen âge. Les plus anciens fragments poétiques conservés dans les langues modernes de l’Europe sont des chansons de femmes. Pourtant la poésie amoureuse qui triomphe à partir du 12e siècle est masculine !

Elle surgit si soudainement et dans des circonstances si surprenantes que, parmi bien d’autres hypothèses, on l’a imaginée comme le fruit d’une rivalité pour attirer lesfemmes : rivalité entre le premier troubadour, Guillaume IX, comte de Poitiers et duc d’Aquitaine, et le fondateur de Fontevraud, Robert d’Arbrissel.

L’approche de chacun est bien différente, le premier vantant l’amour grâce à une poésie qui les flattait, le second les amenant vers Dieu grâce à une organisation monastique plaçantmoines et nonnes sous l’autorité de l’abbesse. Dans les deux cas, un leurre et un piège tendu aux femmes par les hommes ?

Peut-être, mais ce sont des femmes, à commencer par Aliénor d’Aquitaine et ses deux filles, qui assureront la propagation en Europe de cette nouvelle poésie et des raffinements amoureux dont elle est l’expression.

Et tout au long du Moyen Âge, les chansons de femmes forment le contrepoint discret et tenace de la poésie dite courtoise. C’est, en poésie et en amour, la revanche des femmes sur Guillaume IX, « qui fo uns dels majors cortes del mon e del majors trichador de dompnas », qui « fut un des hommes les plus courtois du monde et un des plus grands trompeurs de dames ».

http://www.abbayedefontevraud.com/conference/les-femmes-la-poesie-et-fontevraud

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

-J- L’espace consacré à l’Abbesse Julie-Gilette de Pardaillan d’Antin inauguré en l’Abbaye royale le 19 octobre 2103

Label CERF  ( Centre d’Etudes et de Recherches Fontevristes)

19 octobre 2013, Fontevraud à la Révolution : une conférence de Jean-Clément Martin.

L’Abbaye de Fontevraud a fermé ses portes monastiques en1792. La légende raconte que Julie d’Antin, la dernière abbesse a fui de nuit par un souterrain, vêtue en paysanne. Pourtant, à la veille de la Révolution, Fontevraud est une abbaye puissante et riche où vivent près de 400 personnes entretenant des liens ecclésiastiques, mais aussi sociaux et économiques, avec la ville et le royaume.

A cette époque, les affrontements de la guerre de Vendée marquent profondément le Saumurois et plus largement le Maine-et-Loire. Mais ces événements sont loin d’avoir eu une unité, voire une organisation politique et militaire. Au contraire, ils semblent liés à des arrangements et contextes locaux.

C’est dans cette perspective élargie au département que Jean-Clément Martin, professeur émérite à la Sorbonne, spécialiste de la Révolution française, propose de comprendre la Révolution
à Fontevraud. Il apporte un éclairage sur la complexité d’une situation et d’une époque qui demeurent, à maints égards, encore difficiles à appréhender.

Inauguration de l’espace Julie d’Antin à 17 h.

L’époque révolutionnaire place Fontevraud au cœur des affrontements de la guerre de Vendée.
C’est cette part troublante et complexe de l’histoire de Fontevraud qu’aborde l’historien Jean-Clément Martin. L’une des figures marquantes en est la dernière abbesse, Julie d’Antin, pour laquelle un nouvel espace d’interprétation sera inauguré à la suite de la conférence.

Poursuivant son parcours muséographique, Fontevraud inaugure, samedi 19 octobre 2013 à 17 heures, le nouvel espace dédié à Julie d’Antin, dont le contenu a été mis au point par Jean-Clément Martin, avec le concours scientifique de Patrick Bouvard de l’université de Poitiers. Ce module historique est situé à l’entrée des souterrains de l’Abbaye, par lesquels la dernière abbesse se serait enfuie pour se réfugier à Angers. Pour en savoir plus : abbayedefontevraud.com

Samedi 19 octobre 2013 à 15h – Fontevraud à la Révolution : conférence de Jean-Clément Martin.

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=16915

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud