Archives de Tag: Monastère de femmes

L’abbaye royale de Fontevrault, les FEMMES et la CONTRE-REFORME.

Les frères, par contre, d’origine modeste se tournaient d’ordinaire   vers les études et la recherche d’une position honorable. D’où leur mépris pour la sottise des nonnes   (NDLRB.  Sic) dont ils supportaient mal les vexations. Aussi la révolte des  hommes  fut-elle une maladie  chronique à Fontevrault. En 1504, notamment, ils s’en prirent à l’ abbesse qui réformait la congrégation, Renée de Bourbon, (1468- 27 ème Abbesse de 1491 à 1534)  sœur du roi de France Louis XII (NDLRB. C’est Anne d’Orléans  1477-1491  , l’abbesse  précédente, qui est  en réalité…la soeur  de Louis XII ) Sans hésiter, elle fit  venir le soldats de la ville de Condé* pour  contenir la révolte. Celle-ci s’enfla avec  la réaction Catholique qui suivit les guerres de religion. Un des religieux tenta même  de  mettre le feu à l’Abbaye.

* Il n’y a pas de  ville de  ce nom à une distance raisonnable de Fontevraud.

La  Contre-Réforme veillait à s’emparer des monastères de  femmes (NDLRB. Vraiment ? quelle étrange dichotomie). Fontevrault,  l’abbaye la plus en vue et de surcroit proche de Saumur, ville accordée aux protestants par l’Edit de Nantes était une place stratégique. En dépit des  contestations qui s’élevèrent , l’autorité de l’Abbese ne  fut jamais vraiment menacée, sans que le pouvoir masculin fut non plus remis en cause  hors de l’ordre et de la clôture (NDLRB. Etait-ce  vraiment là, l’enjeu de la Contre-Réforme ?). Et les abbesses de Fontevrault restèrent résolument  au sein de  l’Eglise catholique ;

Les Avenues de Fémynie: Les femmes et la Renaissance Par Madeleine Lazard. Fayard 2001

http://books.google.fr/books?id=UMTxBxyktNQC&hl=fr

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud