Archives de Tag: Napoléon

-P- FONTEVRAULT, UNE PRISON QUI NE MERITAIT PAS QUATRE ETOILES…

La  période carcérale  (1804-1963)

Les moniales et  moines  chassés par la révolution  l’abbaye est sectionnée en 19 lots afin d’être vendue. Les lots ne trouvent pas  preneurs. Finalement,   un décret de Napoléon I er du 18  octobre 1804  transformera  l’abbaye en établissement de détention, ce qui la  sauvera d’ailleurs de la destruction. Dix ans de travaux s’en suivront.  Cinq étages seront logés  dans l’abbatiale, les cloîtres seront transformés en promenades et les cellules des moniales en cellules carcérales.

Visiter la prison de Fontevraud-l’Abbaye.
http://www.youtube.com/watchv=JM3jOohl6uA&feature=player_embedded

  Initialement prévue  pour recevoir 700 prisonniers, la centrale en abritait 1600 en 1942 ( dont  350 femmes et 100 enfants) et encore 1200  en 1943. Considérée  comme aussi dure que la centrale de Clairvaux, elle  enregistrait  une moyenne de deux décés par semaine

La sévérité de la  centrale inspirera à Jean  Genet  son «  Miracle de la rose »  bien  que les registres d’écrou n’y mentionnent pas sa présence.  Adolescent , il fut en revanche un des reclus de la colonie pénitentiaire de Mettray sise à peu de distance.

http://fr.wikipedia.org/…/Colonie_pénitentiaire_de_Mettray

De cette époque, il écrit :   » De toutes les centrales de France, Fontevrault est la plus troublante..  C’est (aussi) le sanctuaire  vers quoi montaient les rêves  de notre enfance ».

  Rebellion à la  Centrale de Fontevrault

      La scène, dont un des protagonistes est le syndicaliste Marcel Paul, se passe  postérieurement à l’été 1943  dans  cet endroit  qui s’arroge, selon ses participants même,  l’honneur d’être  la  « citadelle du silence ».

http://www.buchenwald-dora.fr/3temoignages/tem/082.htm

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (d) Abbaye-Bagne de Fontevraud-L’Abbaye