Archives de Tag: Pôle énergétique

Du bois pour chauffer l’Abbaye de Fontevraud, à qui le tour ?

    Le samedi 17 juin dernier (2017) a eu lieu une visite du pôle énergétique de l’Abbaye de Fontevraud, qui depuis 2012 se chauffe aux granulés de bois, ainsi que de la société LBG Environnement. L’occasion de dévoiler les dessous d’une chaufferie hors-normes, mais aussi tous les points positifs apportés par ce type de chauffage.
En savoir plus sur http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=37607#jlFgOUElXZexPoUT.99

    Le samedi 17 juin dernier a eu lieu une visite du pôle énergétique de l’Abbaye de Fontevraud, qui depuis 2012 se chauffe aux granulés de bois, ainsi que de la société LBG Environnement. L’occasion de dévoiler les dessous d’une chaufferie hors-normes, mais aussi tous les points positifs apportés par ce type de chauffage.

image: http://www.saumur-kiosque.com/images/articles/thumbnails/timthumb.php_300x0.jpg


Le Pôle Énergétique de l’Abbaye Royale de Fontevraud

Le bois a toujours son mot à dire ! La société LBG Environnement, implantée à Cizay-la-Madeleine,
organisait le samedi 17 juin 2017 une visite de l’Abbaye de Fontevraud et de son pôle énergétique. 250 personnes, élus, professionnels du chauffage et travaillant dans les bureaux d’études sont conviées à cette effigie.

LBG Environnement et l’Abbaye : une association payante

Depuis que la bâtisse du XIIe siècle se chauffe au bois, son empreinte carbone s’élève à 10,9 kg par mètre carré contre 18,5 auparavant. Le fait que LBG Environnement organise cette visite n’est pas anodin. La société se charge du chauffage de l’Abbaye depuis 2012 par le biais de sa branche Anjou Bois Energie qui collecte puis recycle le bois pour en faire du bois de chaufferie. Le fondateur et patron Lucien Gerbier et son technico-commercial Cyrille Mercier s’applaudissent de leur collaboration avec

Une société polyvalente, écolo et qui marche !

Session Abbaye terminée, la visite se poursuit à Cizay-la-Madeleine dans la société LBG Environnement, spécialisée dans la valorisation des déchets verts. Ici, le maître mot est polyvalence. Pour Lucien Gerbier comme pour ses 42 salariés, le bois est une matière dérivable sous toutes ses formes. Des feuilles à la souche de l’arbre, tout est susceptible d’être efficace rien qu’en matière de chauffage. Et avec les machines achetées récemment, le rendement est impressionnant. Avec 60 000 tonnes de déchets verts recyclés et une production de 18 000 tonnes de granulés par an, sans oublier les plaquettes, bûchettes ou encore le paillage, LBG Environnement observe des recettes fertiles avoisinant les 10 millions d’euros.

Le bois, une matière à exploiter

Le bois, un produit qui se perd dans les domiciles du département. Pourtant il constitue un moyen facile de se chauffer en polluant moins. L’exemple de l’Abbaye de Fontevraud emmènera-t-il avec lui les familles Saumuroises vers une transition énergétique boisée ?

Article du 28 juin 2017 I Catégorie : Vie de la cité


En savoir plus sur http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=37607#jlFgOUElXZexPoUT.99. L’occasion de dévoiler les dessous d’une chaufferie hors-normes, mais aussi tous les points positifs apportés par ce type de chauffage.

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-E- Fontevraud : l’Hôtel de l’Abbaye reçoit un nouveau prix, celui de « l’étonnement touristique » !

Fontevraud : l’Hôtel de l’Abbaye reçoit un nouveau prix, celui de « l’étonnement touristique » !

Mais où s’arrêtera le succès de l’Hôtel de l’Abbaye de Fontevraud ? Après s’être vu attribué l’« European Hotel Design Awards », en novembre dernier, le bâtiment vient de remporter le « Prix de l’étonnement touristique », ce vendredi 5 décembre dernier. Ce prix était décerné par l’AJT, l’Association des Journalistes de Tourisme. À New-York, l’Hôtel de Fontevraud avait également reçu le « Best of Year Awards » par le magazine Interior Design’s, dans la catégorie des hôtels-restaurants.

Les prix de l’Association des Journalistes de Tourisme ont été remis ce vendredi 5 décembre dernier sur un bateau CroisiEurope, à Paris. Une centaine de personnes, attachés de presse et journalistes membres de l’AJT, avaient fait le déplacement. Dans la catégorie « Prix de l’étonnement touristique », le nouvel Hôtel de Fontevraud-l’Abbaye était en concurrence avec Bohin France, dernier fabricant français d’aiguilles à coudre, d’épingles à tête de verre et d’épingles de sûreté, et avec la Maison du Lac d’Aiguebelette, un lac naturel situé dans le département de la Savoie (région Rhône-Alpes).

Quand le design s’invite à l’Abbaye de Fontevraud.

Voici comment l’Hôtel de Fontevraud était présenté dans sa catégorie, sur le site internet de l’AJT : « Au cœur du Maine-et-Loire à quelques kilomètres de Saumur, l’ancienne Abbaye Royale de Fontevraud accueille depuis quelques mois un hôtel 4 étoiles. Ce havre de luxe offre le privilège à ses visiteurs de dormir à l’intérieur d’un monument historique entièrement classé, qui fut tour à tour cité monastique de 1101 à 1792, centre pénitentiaire pendant 150 ans et enfin hôtel. Porté par la région, ce nouveau projet se devait d’être novateur et respectueux du lieu. Le cabinet d’architecte et design Jouin Manku, s’est attaché à garder l’esprit des moniales. Une déco sobre et élogieuse faite de bois et de métal. Une grande table d’hôte en chêne habille le réfectoire équipé de panneaux d’insonorisation. Dans les assiettes, une cuisine du terroir, respectueuse des us et coutumes de l’époque, comme la soupe avec du pain, est emmenée par un jeune chef talentueux Thibaut Ruggeri, primé bocuse d’or en 2013 ! »

Un label Iso 26 000 lui permettant d’obtenir le prix « Entreprise et environnement ».

« Dans les chambres, qui font la part belle au lin et à la laine, l’esprit monacal a été préservé. Pas de fioriture, en revanche beaucoup d’innovations techniques, comme la connexion permanente grâce à un Ipad remis dès l’arrivée, un Ibar conçu dans la grande chapelle sous forme d’un grand module de bois avec des tablettes intégrées qui fonctionnent par infra rouge. Et surtout, un pôle énergétique qui englobe une chaufferie à bois, des panneaux photovoltaïques, un composteur géant et des véhiculés électriques. L’Abbaye a été labellisée Iso 26 000 qui définit les entreprises qui travaillent durablement (1) : emploi de personnes en situation d’exclusion et travail avec des producteurs locaux. Les jolis savons viennent de la savonnerie de Fontevraud par exemple. Un hôtel pour dormir dans un silence religieux, prendre le petit-déjeuner dans le jardin du Prieuré et éveiller les sens à plus de spiritualité dans un décor mariant l’austérité, le design et l’élégance ». Un beau portrait du lieu qui a donc permis à l’Hôtel de Fontevraud de remporter une nouvelle distinction, celle de « l’étonnement touristique » !

(1) Grâce notamment au label Iso 26 000, l’Hôtel de Fontevraud a également été récompensé par le Ministère de l’Écologie et par l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) avec l’attribution du prix « Entreprise et environnement ».
Ce prix vient récompenser la démarche « Fontevraud Cité Durable ».

Article du 08 décembre 2014

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=22260

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (e) . Se loger et se restaurer à l'Abbaye de Fontevraud

Abbaye de Fontevraud Des lettres de noblesse high-tech pour la cité monastique de Fontevraud

Vous remarquerez plus spécialement  dans la belle vue aérienne  ci-dessous outre les bâtiments abbatiaux  que  vous connaissez  , le « luna-park « (?) défigurant le grand cloître !

article-1336-img_chapo-2
La célèbre abbaye des Pays de la Loire, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, inaugure un pôle énergétique innovant et prépare l’ouverture d’un hôtel 4* avec installations numériques. Un chef étoilé sera le chef d’orchestre de son restaurant gastronomique, comme de l’ensemble de la restauration du site médiéval.

Le pôle énergétique et le futur hôtel 4* font partie des infrastructures modernes qui font le lien entre passé et futur d’une cité monastique millénaire. © Sopraf

C’est un formidable bond dans le XXIe siècle que réalise l’abbaye de Fontevraud, entre Chinon et Saumur. Sans rien perdre de sa superbe et de son authenticité, la cité monastique se met à l’heure d’un développement durable novateur, et annonce l’ouverture en 2014 d’un hôtel haut de gamme équipé en haute technologie. Son restaurant gastronomique de 80 couverts sera dirigé par un chef « de renommée internationale » – dont le nom reste encore confidentiel – et son bar disposera de tables « numériques multitouch », véritables liens entre passé et présent de la cité monastique. « Elles feront naviguer les clients de manière ludique à travers les 1 000 ans de l’abbaye, mais aussi dans son offre culturelle actuelle », explique David Martin, directeur général délégué de la Sopraf, Spl gestionnaire du site.

Installé dans le prieuré Saint-Lazare au coeur de la cité, le futur hôtel se veut bien plus qu’un simple hébergement haut de gamme. « L‘objectif n’est pas de vendre du sommeil, mais d’offrir avant tout une expérience culturelle unique », précise David Martin. L’aventure « historique et contemporaine » sera également déclinée dans les chambres ou des télévisions numériques proposeront quatre chaînes avec des programmes « maison », réalisés en interne ou avec des partenaires spécialisés. « On y trouvera aussi bien des documentaires sur l’abbaye que des vidéos d’évènements et spectacles qui ont lieu ici, comme celui d’Arthur H venu jouer en avril ».

Une programmation variée
Car Fontevraud, qui a accueilli 200 000 visiteurs en 2012, ne se veut en aucun cas élitiste, et tient à rester ouvert à tout type de clientèle, jeune ou âgée, famille, amis ou couples, loisir ou d’affaires. A la découverte traditionnelle du site, s’ajoute une programmation riche, qui ira cet été, par exemple, du compositeur Goran Bregovitch à celui de Camille, jeune chanteuse populaire, en passant par de la musique sacrée ou l’installation artistique contemporaine de François Morellet et son oeuvre monumentale. « Énergie ! », l’un de ses évènements festifs 2013, devrait même accueillir plus de 4 000 spectateurs.

En diversifiant son offre, l’abbaye cherche à tendre vers une fréquentation régulière à l’année, et pas seulement les week-ends ou en période de vacances scolaires. Avec son hôtel, la cité monastique compte bien également inciter les visiteurs à prolonger leur visite au-delà de la simple journée. Le tout nouveau pôle énergétique, qui sera inauguré en mai, permettra au site d’assurer sa croissance dans le respect des principes de développement durable. En partie enterré et couvert d’une toiture végétalisée, ce bâtiment discret et innovant dispose de panneaux solaires et d’une chaufferie bois ultra-moderne qui couvriront l’ensemble des besoins énergétiques du site actuel et à venir. Une technologie du futur au service d’un site millénaire, « pour que l’histoire continue de s’écrire et qu’aujourd’hui fabrique le patrimoine de demain. »

 

Patrick Cros/Naja

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-P- Le prix « Projets de territoire » à l’abbaye de Fontevraud pour son pôle énergétique

Mardi 05 novembre 2013 .

Marylise Lebranchu, la ministre de la réforme de l’État, de la décentralisation et de la fonction publique a remis mercredi dernier 30 octobre  le prix spécial du jury dans la catégorie « Projets de territoire » à l’abbaye de Fontevraud pour son Pôle énergétique. Celui-ci a été inauguré au mois de mai. Est ainsi récompensée la capacité de l’entreprise publique locale à innover et répondre aux enjeux du développement durable. « Ce prix concrétise une vision audacieuse du patrimoine portée par la Région Pays de la Loire » souligne le communiqué de presse de la Région.

Le trophée a été remis à David Martin, le directeur général de l’abbaye et à la saumuroise Sophie Saramito vice-présidente de la Région Pays de la Loire en charge du tourisme. Le Pôle énergétique comprend deux chaudières à bois de haute-technologie, 92 panneaux photovoltaïques et 2.000 M2 de locaux techniques construits en vis-à-vis au chevet de l’abbatiale et enterrés dans le coteau pour ne pas être visible de l’extérieur.

http://www.courrierdelouest.fr/actualite/fontevraud-labbaye-recoit-un-trophee-a-paris-pour-son-pole-energetique-05-11-2013-133172

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-P- Visitez le tout nouveau pôle énergétique de l’Abbaye de Fontevraud

http://www.abbayedefontevraud.com/video/le-pole-energetique-en-3d

Une construction exemplaire
Situé dans le quartier de la Madeleine, à l’emplacement d’une ancienne usine de filature détruite dans les années (19) 60, le Pôle énergétique est le premier bâtiment construit dans l’Abbaye depuis un siècle. Sa construction répond à de nombreuses exigences.

http://www.abbayedefontevraud.com/fontevraud-cite-durable/creation-pole-energetique

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-E- Histoire des énergies dans l’abbaye de Fontevraud

 

Dès le XIIe siècle, les ressources naturelles déterminent le choix du site pour l’implantation de la communauté religieuse. La fontaine d’Evraud alimente la communauté en eau et donne son nom au lieu. Des carrières de tuffeau fournissent le matériau pour la construction des bâtiments. La forêt environnante permet l’approvisionnement en bois pour les constructions et le chauffage.

L’abbaye du Moyen-âge à la révolution: l’autosuffisance énergétique, exemple de la vie monacale

Au XVIIe siècle, l’Abbaye possède 700 ha de forêt composée de chênes, de haute futaie, de taillis ou de bruyère, lui permettant d’être autonome. Les deux utilisations principales sont le chauffage et la cuisine. Mais, seuls les foyers du palais abbatial, des infirmeries, des cuisines, de la boulangerie et du chauffoir sont alimentés. Pour la majorité des moniales, l’unique occasion dans une journée de se trouver dans une pièce chauffée est celle de leur travail dans le chauffoir utilisé pour les activités manuelles prônées dans la règle, tels que les travaux d’aiguilles et de broderies.

La prison à la période industrielle: un exemple de modernisation progressive

Lorsque l’Abbaye est transformée en prison en 1814, le bois est toujours utilisé pour les constructions et pour le chauffage. Les détenus devant s’amender par le travail, des activités industrielles, essentiellement textiles, sont progressivement mises en place. à partir de 1839, une machine à vapeur est installée sur le site. Elle est alimentée par du charbon acheminé à Fontevraud par voie fluviale et permet de faire fonctionner les machines de cardage. En 1879, une autre machine à vapeur assure le chauffage de l’eau nécessaire au nettoyage du linge de la prison et de la laine brute. On utilise aussi les machines à vapeur pour moudre le blé ou pour le puisage de l’eau.

En 1932, un poste de transformation en électricité est construit au nord-est de la prison. L’électricité, ainsi distribuée, permet l’éclairage de l’ensemble du site et l’alimentation pour les machines des ateliers de tissage et de filature.

Fontevraud à l’époque contemporaine : l’utilisation du bois, un retour aux sources

Jusqu’en 2012, le chauffage a été fourni par une chaufferie à fuel, installée en 1979, et par des radiateurs électriques. La création du Pôle énergétique permet une réutilisation du bois comme ressource énergétique essentielle pour le chauffage.

Situé dans le quartier de la Madeleine, à l’emplacement d’une ancienne usine de filature détruite dans les années 60, le Pôle énergétique est le premier bâtiment construit dans l’Abbaye depuis un siè

http://www.blog-habitat-durable.com/article-le-22-juin-prochain-l-abbaye-de-fontevraud-fete-son-pole-energetique-118243455.html

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-I- (4 juillet 2013). Inauguration du Pôle énergétique de l’Abbaye de Fontevraud

04 juillet 2013

Première construction depuis un siècle à l’Abbaye, et première grande réalisation du programme Fontevraud Cité durable, le pôle énergétique constitue une expérience unique en France dans un monument historique. Il assure l’essentiel de la transition énergétique de Fontevraud voulue par la région Pays de la Loire et fait entrer de plein pied l’Abbaye dans le 21ème siècle.

Le bâtiment, en partie enterré, est sorti de terre, parfaitement intégré dans l’environnement architectural et paysager du site. Son toit terrasse végétalisé offre un plateau scénique de choix pour la programmation de concerts et de spectacles dont le décor sera rien moins que le chevet de l’église abbatiale au style architectural remarquable.

L’enjeu consiste à assurer la transition énergétique de Fontevraud en diminuant la consommation et la contribution à l’effet de serre, en assurant la couverture des besoins énergétiques grâce à des énergies renouvelables et assurant l’approvisionnement par des ressources locales.

Depuis novembre 2012, tous les bâtiments de l’Abbaye de Fontevraud sont chauffés grâce aux équipements du pôle énergétique (une chaufferie bois pouvant couvrir les besoins de 500 maisons de 4 personnes et 92 panneaux photovoltaïques), en remplacement du fuel et du chauffage électrique.

Les granulés de bois qui alimentent les chaudières sont produits dans le Saumurois.

Leur livraison en circuit court, à raison d’une vingtaine de rotation de camions par an, favorise la réduction de la consommation de carburant dans le cadre d’un développement éco-local.

http://www.valdeloire.org/Actualites/Articles/Tous/Inauguration-du-Pole-energetique-de-l-Abbaye-de-Fontevraud

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-C- 4 ème édition de la Cité idéale à Fontevraud-l’abbaye le samedi 22 juin 2013

cuisine

La Cité Idéale de Fontevraud 2013 pleine d’énergie.

Pour sa 4ème édition, la Cité Idéale de l’Abbaye Royale de Fontevraud qui se déroulera le 22 juin prochain, a opté pour la thématique de l’énergie : énergie vitale, énergie humaine, énergie intellectulelle, énergie culturelle, énergie technique, énergie mécanique,…énergie tout court. Nombreuses visites décalées, animations, concerts mais aussi débats avec des grands noms de la scène et de l’actualité. La Cité idéale, une grande fête à partager ensemble et en famille ! Xavier Kawa Topor, directeur de l’Abbaye revient sur le concept et le programme.

« Après la triptique « A table » en 2010 puis « En marchant » en 2011 et « Dormir « en 2012, « la Cité Idéale de Fontevraud entre dans une nouvelle triptique liée pas tant aux lieux qu’aux fonctions et enjeux de l’Abbaye comme cité contemporaine et cité à fort enjeu civilisationnel« , explique Xavier Topor, Directeur de l’Abbaye Royale. « Et cette nouvelle triptique correspondra aux enjeux des différents chantiers menés sur l’Abbaye d’ici à 2015. » Elle débutera par la thématique de « L’énergie » cette année, en écho du nouveau pôle énergétique inédit dans un ensemble patrimonial qui sera inauguré le 31 mai prochain. S’en suivra en 2014, « Le Livre », en écho au projet numérique d’une bibliothèque virtuelle. Enfin en 2015, « L’alimentation », en écho à la création du jardin et de la future grande table du projet hôtelier qui sera mis en oeuvre en 2014 et devrait voir le jour en 2015.

Une Cité éphémère mais des effets durables.

Dès 14h et jusque tard dans la nuit, la programmation a été pensée pour tous. « Notre cible est sans conteste le public régional », reconnait Xavier Kawa Topor. Mais avec une priorité : offrir une programmation de haut vol, et « dont les effets resteront durables. » Ainsi La Cité Idéale accueillera d’illustres personnages avec  l’éminent sociologue Edgar Morin, ou encore Laurence Tubiana, la référente française en matière de politique publique sur l’énergie, mais aussi les artistes de renommée désormais internationale, François Morellet, l’invité d’honneur 2013, le grand pro du néon et adorateur de la pétillance de la vie et de l’art, la Compagnie Retouramont  qui, par son énergie corporelle fera « exploser » les cuisines romanes, le jongleur acrobate Vincent de Lavenère, qui jongleur dans la plus tradition du Moyen-Age des mots et des objets emportera dans une énergie tant intellectuelle que réelle sans oublier le final avec l’envol des lanternes et bougies confectionnées tout au long de la journée par les visiteurs ou encore avec les 2 concerts enflammés et passionnels avec le flamenco de Tomatino et le concert Gypsies de l’illustre Goran Bregovic. A noter que les réalisations de François Morellet qui « investiront » le cloître St Benoit nouvellement restauré seront pérennes et resteront donc visibles l’Abbaye, comme c’est le cas des précédents artistes invités « d’honneur » des 3 dernières éditions de la Cité Idéale.

Une occasion de découvrir le nouveau pôle énergétique.

Le choix de la thématique Energie pour cette journée idéale n’est pas anodin : elle correspond à cette démarche des grands chantiers de l’Abbaye. Et c’est cette année que sera inauguré le nouveau pôle énergétique de l’Abbaye : une chaufferie totalement bois pour alimenter tout l’édifice !  Xavier Kawa Topor qui souhaite laisser la primeur de cette opération exemplaire au Président  de la Région Pays de la Loire lors de l’inauguration officielle ce 31 mai prochain de livrer malgré tout : « C’est exemplaire pour un monument historique. Au regard de la législation, nous n’y sommes pas obligés, mais nous jouons notre rôle de laboratoire sociétal. En plus, nous nous lançons dans une vraie réflexion sur l’esthétique industrielle.» Et Nathalie Malaurie, directrice de la communication de rajouter : « Si nous proposons cette chaufferie à la visite du public à l’occasion de la Cité Idéale mais aussi en l’intégrant dorénavant à la visite du site, c’est justement parce que c’est exemplaire. Et un exemple, cela ne se cache pas. »
RDV dans un prochain article pour ce nouveau pôle énergétique

Pratique : Retrouvez le programme de la journée de la Cité Idéale du 22 juin et les tarifs sur http://www.abbayedefontevraud.com/

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=15417

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-I- Inauguration du pôle énergétique de l’abbaye royale le 31 mai 2013.

Avec la construction de son Pôle énergétique, équipé de panneaux photovoltaïques et d’une chaufferie bois, l’Abbaye de Fontevraud ose les énergies renouvelables et concrétise ainsi une vision audacieuse du patrimoine, portée par la Région Pays de la Loire. Celle d’un patrimoine vivant et à vivre conjuguant passé, présent et avenir, patrimoine culturel et patrimoine naturel, qui engage Fontevraud dans le 21e siècle.

Le pôle énergétique, c’est :

               la première construction depuis près d’un siècle à l’Abbaye, grand site du Val de Loire

               patrimoine mondial,

               la première grande réalisation du programme Fontevraud Cité durable,

               une expérience unique en France de transition et d’équipement énergétique dans un monument historique,

               une performance énergétique exceptionnelle !

Après un an de travaux et trois ans d’étude, le Pôle énergétique de l’Abbaye de Fontevraud, inauguré le 31 mai 2013, est sorti de terre au chevet de l’église abbatiale, lieu emblématique par excellence de l’histoire monastique de l’Abbaye.

Concrétisation exemplaire d’une vision ambitieuse et fonctionnelle du patrimoine au 21esiècle, ce nouveau bâtiment, en partie enterré et totalement intégré dans l’environnement architectural et paysager du site, signe l’audace de la Région Pays de la Loire dans la gestion d’un monument historique, inscrit sur la liste de Prosper Mérimée depuis 1840.

L’investissement financier (6 millions d’€) est à la hauteur des enjeux, inédits et porteurs d’innovation : assurer la transition énergétique du site (13 hectares et 200 000 visiteurs par an) en couvrant 100 % de ses besoins, dans des conditions de confort améliorées, grâce aux énergies renouvelables. Le pôle énergétique est équipé de 92 panneaux photovoltaïques et d’une chaufferie bois (pouvant assurer l’équivalent des besoins de 500 maisons de 4 personnes).

Exemplarité patrimoniale et environnementale

L’Abbaye de Fontevraud devient ainsi le premier monument à intégrer pleinement les défis du développement durable. Loin de faire appel au « droit dérogatoire » des monuments historiques, Fontevraud s’est donné un devoir d’exemplarité en assurant conjointement et indissociablement la préservation et la valorisation du patrimoine naturel et du patrimoine culturel.

Et les premières mesures confirment que les objectifs écologiques principaux sont d’ores et déjà atteints voire dépassés pour certains :

               amélioration notable du confort thermique pour l’ensemble des usagers de Fontevraud ;

               diminution par 2 de la consommation énergétique par rapport à 2011

               diminution par 10 de la contribution à l’effet de serre par rapport à 2011

Empreinte écologique et coût d’exploitation s’en trouvent considérablement réduits. La conception du bâtiment intègre aussi la récupération et la réutilisation des eaux pluviales ; mais aussi, une salle pédagogique et un espace scénique exceptionnel sur son toit terrasse végétalisé, offrant aux concerts et spectacles programmés à Fontevraud le décor remarquable du chevet de l’église abbatiale.

Enfin la « salle des machines » à l’esthétique fonctionnelle et industrielle devient un
« incontournable » intégré au parcours de visite de l’Abbaye.

Intégré dans une approche globale du site, prenant en compte tous ses usages possibles au présent et dans le futur, et concrétisant une vision innovante du patrimoine, le Pôle énergétique de l’Abbaye de Fontevraud traduit de façon spectaculaire l’entrée de ce site dans le 21e siècle Avec la construction de son Pôle énergétique, équipé de panneaux photovoltaïques et d’une chaufferie bois, l’Abbaye de Fontevraud ose les énergies renouvelables et concrétise ainsi une vision audacieuse du patrimoine, portée par la Région Pays de la Loire. Celle d’un patrimoine vivant et à vivre conjuguant passé, présent et avenir, patrimoine culturel et patrimoine naturel, qui engage Fontevraud dans le 21e siècle.

Le pôle énergétique, c’est :

               la première construction depuis près d’un siècle à l’Abbaye, grand site du Val de Loire

               patrimoine mondial,

               la première grande réalisation du programme Fontevraud Cité durable,

               une expérience unique en France de transition et d’équipement énergétique dans un monument historique,

               une performance énergétique exceptionnelle !

Après un an de travaux et trois ans d’étude, le Pôle énergétique de l’Abbaye de Fontevraud, inauguré le 31 mai 2013, est sorti de terre au chevet de l’église abbatiale, lieu emblématique par excellence de l’histoire monastique de l’Abbaye.

Concrétisation exemplaire d’une vision ambitieuse et fonctionnelle du patrimoine au 21esiècle, ce nouveau bâtiment, en partie enterré et totalement intégré dans l’environnement architectural et paysager du site, signe l’audace de la Région Pays de la Loire dans la gestion d’un monument historique, inscrit sur la liste de Prosper Mérimée depuis 1840.

L’investissement financier (6 millions d’€) est à la hauteur des enjeux, inédits et porteurs d’innovation : assurer la transition énergétique du site (13 hectares et 200 000 visiteurs par an) en couvrant 100 % de ses besoins, dans des conditions de confort améliorées, grâce aux énergies renouvelables. Le pôle énergétique est équipé de 92 panneaux photovoltaïques et d’une chaufferie bois (pouvant assurer l’équivalent des besoins de 500 maisons de 4 personnes).

Exemplarité patrimoniale et environnementale

L’Abbaye de Fontevraud devient ainsi le premier monument à intégrer pleinement les défis du développement durable. Loin de faire appel au « droit dérogatoire » des monuments historiques, Fontevraud s’est donné un devoir d’exemplarité en assurant conjointement et indissociablement la préservation et la valorisation du patrimoine naturel et du patrimoine culturel.

Et les premières mesures confirment que les objectifs écologiques principaux sont d’ores et déjà atteints voire dépassés pour certains :

               amélioration notable du confort thermique pour l’ensemble des usagers de Fontevraud ;

               diminution par 2 de la consommation énergétique par rapport à 2011

               diminution par 10 de la contribution à l’effet de serre par rapport à 2011

Empreinte écologique et coût d’exploitation s’en trouvent considérablement réduits. La conception du bâtiment intègre aussi la récupération et la réutilisation des eaux pluviales ; mais aussi, une salle pédagogique et un espace scénique exceptionnel sur son toit terrasse végétalisé, offrant aux concerts et spectacles programmés à Fontevraud le décor remarquable du chevet de l’église abbatiale.

Enfin la « salle des machines » à l’esthétique fonctionnelle et industrielle devient un
« incontournable » intégré au parcours de visite de l’Abbaye.

Intégré dans une approche globale du site, prenant en compte tous ses usages possibles au présent et dans le futur, et concrétisant une vision innovante du patrimoine, le Pôle énergétique de l’Abbaye de Fontevraud traduit de façon spectaculaire l’entrée de ce site dans le 21e siècle

http://www.abbayedefontevraud.com/video/le-film-des-travaux

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-M- mativi-valdeloire.fr/. TRANSFORMATION ENERGETIQUE A l’ABBAYE DE FONTEVRAUD (Vidéo).

Du nouveau à l’Abbaye de Fontevraud. Mise en ligne  le 3 septembre 2012.

– Julien Bertieux, médiateur à l’abbaye de Fontevraud présente  un rappel général de la  vie monastique au sein de l ‘abbaye puis non loin de l’ancien prieuré dela Madeleine le poste de transformation électrique  pour l’ alimentation des  bâtiments des manufactures  de la centrale pénitentiaire

– Daniel Martin, Directeur général de l’Abbaye de Fontevraud replace  dans un contexte de développement  durable les  travaux  considérables en cours dans ce  qui était l’ancien jardin du directeur de la Centrale pénitentiaire et souligne  que l’innovation ne s’est , en pratique, jamais arrêtée en ces lieux.

– Frédéric Sallé , du cabinet Gousse:  Tous les travaux de réalisation de la chaufferie  au bois  ( pôle energétique) s’insérent  dans un ensemble plus vaste : « Fontevrault  , cité  durable ».

-Yves Gremont , Architecte,  qui insiste sur le fait  que , dans la droite ligne des préconisations de M. Mester  de Paradj, architecte  en chef des monuments historiques,  tous les travaux de réalisation de la chaufferie  au bois seront totalement invisibles pour le visiteur puisque  nichés  dans le côteau surplombant les  bâtiments des infirmeries saint Benoît..

 http://www.mativi-valdeloire.fr/les-films/du-nouveau-a-l-abbaye-de-fontevraud-.html,9,19,0,0,2301,72

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud