Archives de Tag: Prieuré de Boulaur

Abbaye cistercienne Sainte Marie de Boulaur (32450) à l’origine prieuré fontevriste

Abbaye cistercienne Sainte Marie de Boulaur

Située en Gascogne, à l’origine prieuré de l’Ordre de Fontevrault, le monastère appartient depuis cinquante ans à une communauté de moniales cisterciennes. Le site présente la vie et les activités des Soeurs: prière, travail de l’exploitation agricole et de l’hôtellerie, restauration de l’abbaye de Rieunette, près de Limoux. Aperçus d’histoire et de spiritualité cistercienne. Une rubrique sur Claire de Castelbajac (en plusieurs langues).

En savoir plus – http://www.boulaur.org/

 

 

http://catho.blue-invoice.net/Classements.php?RefC=1&Tranche=4

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 32

S- Le site de l’Abbaye cistercienne Sainte Marie de Boulaur (32450), ancien prieuré Fontevriste

Du haut de son agréable colline bordant la vallée de la Gimone, l’Abbaye de Boulaur, au diocèse d’Auch, justifie bien son patronyme tiré du latin Bonus Locus, Bon Lieu. Depuis 1949 la vie monastique a refleuri dans cet ancien monastère fontevriste. Une communauté cistercienne occupe aujourd’hui ce haut lieu de prière. Une vingtaine de moniales y cherche Dieu selon la Règle de Saint Benoît et la tradition cistercienne, alliant Ora et Labora (Prière et travail) dans le silence et le calme. Nombreux sont les visiteurs qui, au fil des jours, montent la côte qui mène à l’Abbaye, pour y découvrir le monastère ou rencontrer la communauté et Celui à qui elles consacrent leur vie…

Abbaye cistercienne Sainte Marie de Boulaur
F- 32450 Boulaur

http://www.boulaur.org/abbaye-cistercienne-sainte-marie-de-boulaur/

Poster un commentaire

Classé dans Département 32

-S- Prieuré de Saint-Laurent-Sur-Save. (31230 L’ISLE-EN-DODON)

Dépendant  du diocèse de Comminges (31510) , ce prieuré  naquit après 1200 de l’essaimage du prieuré de Boulaur (32450) à Saint-Laurent-sur-Save grâce  à l’évêque Roger. La donation fut reçue  par Longuebrune ou Longue-Brune  première Prieure de Boulaur  en présence de Guillaume d’Andozille, évêque d’Auch (?) .

En 1590, lors des guerres de Religion, les religieuses sont spoliées de leurs fruits décimaux ( Impôt sur le décîme) ; le  couvent est pillé et saccagé  et les granges  brûlées, ainsi qu’iune partie  des  meubles  et  du bétail.

Poster un commentaire

Classé dans Département 31

-R- Le Prieuré de Brioude (43100) ; un temps support d’une réactivation temporaire de l’Ordre de Fontevraud.

Ce prieuré  fondé  en 1637 sous l’Abbesse Jeanne-Baptiste de Bourbon qui y installa la première prieure, Françoise de Fréta, fut  favorisé  par les seigneurs  voisins et  la papauté.

Au cours de la Révolution,  en 1792 , les religieuses furent  contraintes de  quitter leur  monastère. puis en 1827, Mesdames Thouset, anciennes moniales aidées par Mgr de Bonald, réussirent  à rétablir un prieuré  fontevriste à Brioude. Un indult de la Sacrée  Congrégation leur  rendit en 1839 l’usage  des anciens  privilèges de leur Institut.

Le 5 septembre 1849, les supérieures des trois prieurés  fontevristes existant ( Marie Girault pour Chemillé, Marie Carcanaigue  pour Boulaur,  Virginie Faure pour Brioude) se réunirent à Brioude afin d’unifier l’observance.

Aprés 1905 et la séparation de l’Eglise et de l’Etat,  deux professes de Brioude gagnèrent Chemillé (49120) puis à la fermeture de ce dernier prieuré, les moniales s’établirent en 1956 à la Barre, commune  de Martigné-Briand (49540) auprès des Bénédictines missionnaires  de Vanves. Il n’y eut plus alors de religieuses fontevristes.

Poster un commentaire

Classé dans Département 43, Département 49 (c) hors commune de Fontevraud-L'Abbaye

Prieuré Sainte-Marie de Boulaur (32450 SARAMON)

2645_1

http://www.jedecouvrelafrance.com/f-2645.gers-abbaye-boulaur.html

Ce prieuré appelé à l’origine Bonlieu (de Bonus Locus déformé en Bouloc, puis en Boulaur)  était  sur une  hauteur surplombant  la vallée de  la Gimone , au nord de Saramon.  Il fut  fondé  en 1140, sous Pétronille  de Chémillé au diocèse d’Auch par Longebrune (Veuve du Comte Benard Ier  d’Astarac) , qui deviendra prieure, et par  son fils Sancha. Bientôt prospère, Boulaur  essaima  en 1151  dans le diocèse voisin de Comminge. L’avant  dernière Prieure de Boulaur, morte en 1785, appartenait à la famille  Montesquieu-Fezensac.

Lors  des troubles de la Révolution, le monastère et ses dépendances  furent  vendus  le 23 ventose an V  comme  bien nationaux . Mais au début  du XIX e siècle, en 1817, deux anciennes  moniales Madame de de Latour et Madame Thierry prvinrent  au prix de nombreux efforts  à racheter  leur ancien couvent  où elles  fondèrent un pensionnat. Une comunauté religieuse s’étant formée, Boulaur  fut reconnu prieuré  fontevriste par l’ordonnance royale du 13 mai 1847. Puis,  le 5 septembre 1849; les supérieures  des trois prieurés fontevristes ( Marie Girault pour Chemillé,  Marie Carcanaygue pour Boulaur, Virginie Faure pour Brioude se réunirent  en ce dernier lieu pour unifier  l’observance.

Malheureusement , en 1905, avec la séparation de l’Eglise et de l’Etat, elles furent  contraintes de fusionner  avec les Bénédictines espagnoles. Le domaine  fut  racheté par une communauté de moniales cisterciennes qui restaura les bâtiments . Boulaur possède  une église du XIII e siècle , une porte du XII e siècle, un réfectoire du XVI e siècle, un cloître et une trés  belle  statue de la Vierge à l’enfant  datant  du XIII e siècle.

Poster un commentaire

Classé dans Département 32, Uncategorized

Prieuré de Saint-Laurent (sur-Save) (31230) dit au XVIIe Saint Laurent -des-Religieuses

Sur un site occupé dès la préhistoire, Roger de Nuro, évêque du Comminges, fonde en 1151 le prieuré de Saint-Laurent, par l’intermédiaire du prieuré de Boulaur, qui appartient à l’ordre de Fontevraud, rassemblant les religieuses et religieux. Au XIIIe siècle, les deux communautés, voisines mais séparées, sont à l’origine de la formation du village1.

Au XIVe siècle, la Pancarte du diocèse de Comminges énumère les droits et les revenus du couvent qui portent sur les paroisses de Saint-Laurent, Montbernard, Montesquieu-Guittaut, Puymaurin, Saint-André, Cassagnabère-Tournas, l’Isle-en-Dodon, Agassac et Mirambeau. Le prieuré est détruit au XVIe siècle par des inondations et des incendies. Un nouveau monastère remplace les constructions de brique par des bâtiments de pierre et de terre.
Au XVIIe siècle, le « couvent », qui suit la règle des franciscaines, connaît son apogée. Il est protégé par la maison mère de Fontevraud, par le roi et par le pape. La commune se nomme alors Saint-Laurent des Religieuses. Au XVIIIe siècle, la communauté reçoit en pension les filles de famille de la région. Pendant la Révolution, les religieuses sont dispersées et leurs biens sont vendus.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Laurent_(Haute-Garonne)

Poster un commentaire

Classé dans Département 31

-B-PRIEURE FONTEVRISTE DE BOULAUR (277 photos)

Prieuré de Boulaur (32450) au diocèse d’Auch.

Province  fontevriste  de Gascogne.

Sur le site auquel conduit le lien ci-dessous, vous trouverez  dans le cadre  de l’arborescence  suivante une étonnante photothêque.

ABBAYES et PRIEURES                                                                                                                                                                                          Fontevristes

http://www.photothequegaud.com/index.php?rep_cible=ABBAYES%20et%20PRIEURES/Fontevristes/33-FRANCE/32-412%20-%20Boulaur

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

A- AUDEBURGE DE HAUTE-BRUYERES, 3 ème abbesse de l’Ordre (1155- 1 er Juillet 1180)

Originaire du Maine  voisin . Née en 1140, Elle entre au monastère à 15 ans  et en gravit tous les degrés : célérière, prieure du cloître,  maîtresse des novices, Grande-prieure , puis Abbesse ; A ce titre, elle organise les funérailles du roi d’Angleterre : Henri II.

C’est à sa demande, que l’église Saint -Michel  de Fontevrault fut construite vers 1170.

L’Abbesse  Audeburge fonde  en 1177, le prieuré d’Ambresburg (Amesbury), près de  Stonehenge  (Grande-Bretagne).

Ecrit d’Audeburge

Conservé dans un manuscrit des Cisterciennes du monastère de Sainte-Marie de la Miséricorde, le texte intitulé De felici obitu Angeluciæ virginis sancti monialis Fontis Ebraldi a été traduit en français dans l’Histoire de l’Ordre de Fontevrault (p. 63-64).
Histoire de l’Ordre de Fontevrault (1100-1908) par les religieuses de Sainte-Marie de Fontevrault de Boulaur (Gers) exilées à Vera de Navarra (Espagne), t. 2 : Les trente-six abbesses qui ont gouverné l’Ordre de Fontevrault (1115-1792), Auch, Imprimerie de L. Cocharaux, 1913, p. 63-64.

BNF : notice n° FRBNF34053381

Tolbiac – Rez-de-jardin – magasin

8- LD74- 11 (2) support imprimé

http://aix1.uottawa.ca/~margirou/Repertoire-MoyenAge/A_auteur.htm

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-B- PRIEURE FONTEVRISTE DE BOULAUR (32450)

Prieuré de Boulaur (32450) au diocèse d’Auch.

Province  fontevriste  de Gascogne.

L’Abbaye ( prieuré, peut-être plutôt?) Sainte Marie de Boulaur fut fondée en 1142 par Pétronille de Chemillé, abbesse de Fontevraud, l’archevêque d’Auch (32000) et Sanche Ier, né  vers 1045 , comte d’Astarac (32140?). Elle dépendait de l’abbaye de Fontevraud. La première abbesse de Boulaur fut Longuebrune, veuve du comte d’Astarac, qui à la mort de son mari avait décidé d’entrer dans les ordres.

Le monastère tire son nom du latin Bonus Locus, le Bon Lieu, et a donné son nom au village de Boulaur qui s’appelait auparavant Saint Germier, du nom d’un évêque de Toulouse qui évangélisa la région.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Boulaur

L’église, romane dans sa base, comprend trois travées de voûtes gothiques et deux travées Renaissance. Des fresques du XIVe siècle couvrent les voûtes du chœur et de la travée suivante. À l’intérieur, le cloître est du XVIIe siècle et abrite la statue d’une Vierge à l’Enfant datée fin XIIIe siècle – début XIVe siècle, retrouvée sous un carrelage et baptisée la « Belle Dame » de Boulaur. L’aile Est date de la fin du XIIIe siècle, avec une construction de briques et pierres alternées, remaniée au XVIIe siècle.

http://www.boulaur.org/abbaye-cistercienne-sainte-marie-de-boulaur/index.php?option=com_content&view=article&id=64&Itemid=18

Les religieuses de Sainte-Marie de Fontevrault  de Boulaur, se sont exilées à Vera de Navarra (Espagne).

Là elles ont publié deux  volumes d’une histoire de l’Ordre de Fontevrault  (1100-1908).

FONTEVRAULT. Histoire de l’ordre de Fontevrault (1100-1908) par les religieuses de Ste-Marie de Fontevrault de Boulaur (Gers) éxilées à Vera de Navarra (Esp.).
Auch, 1911-13
2 vol. in-8 br., front., pl.                                                                              Première partie: vie de Robert d’Abrissel.                                                Deuxième partie: les trente-six abbesses qui ont gouverné l’ordre de Fontevrault (1115-1792).

 * L’un intitulé les 36 abbesses de l’Ordre de Fontevrault.                                   

* L’autre intitulé « Histoire des  trois prieurés de Boulaur, Chemillé , Brioude »

Ces deux  volumes appartiennent à la Bibliothêque  du Prytanée militaire de La Flèche.

Poster un commentaire

Classé dans * Espagne, Département 32

-F- DESTINEE DES PREMIERES FONDATIONS FONTEVRISTES

Des trois premières fondations de l’Ordre de Fontevrault : Chemillé (diocèse d’Angers -49-), La Puye (diocèse de Poitiers) et Boulaur (diocèse d’Auch), les deuxièmes et troisièmes sont toujours occupées par des religieuses et moniales.

La Puye (86- Vienne), prieuré fontevriste de 1111 à 1793  est la maison mère de la congrégation des filles de la Croix qui a fondé l’école Saint André devenue l’Institution Saint André à Saumur.

http://www3.planalfa.es/fillesdelacroix/

Quant à l’Abbaye Sainte Marie de Boulaur (32-Gers), les dernières fontevristes l’ont quittée à la fin du XIX° siècle pour l’Espagne. Elle est, depuis la fin de la dernière guerre, à nouveau occupée par des moniales cisterciennes.

http://www.boulaur.org/abbaye-cistercienne-sainte-marie-de-boulaur/index.php?option=com_content&view=article&id=64&Itemid=18

Poster un commentaire

Classé dans * Espagne, Département 32, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 86