Archives de Tag: Prieuré de Brioude

Prieuré de Brioude (43100) au XIX e siècle. Façade générale et chapelle extérieure.

Merci à Joelle Ernoul  (APF) qui a  bien voulu nous communiquer  cette illustration.

monastere-brioude

Prieuré fontevriste de Brioude au XIXe. Illustration tirée  du livre RELIGIEUSES DE SAINTE- MARIE DE FONTEVRAULT « Histoire de l’Ordre de Fontevrault« , troisième partie, Auch, 1915.

chapelle-brioude

Chapelle extérieure du prieuré fontevriste de Brioude au XIXe siècle. Illustration  tirée du livre RELIGIEUSES DE SAINTE-MARIE DE FONTEVRAULT « Histoire de l’Ordre de Fontevrault », troisième partie, Auch, 1915.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 43

-R- Le Prieuré de Brioude (43100) ; un temps support d’une réactivation temporaire de l’Ordre de Fontevraud.

Ce prieuré  fondé  en 1637 sous l’Abbesse Jeanne-Baptiste de Bourbon qui y installa la première prieure, Françoise de Fréta, fut  favorisé  par les seigneurs  voisins et  la papauté.

Au cours de la Révolution,  en 1792 , les religieuses furent  contraintes de  quitter leur  monastère. puis en 1827, Mesdames Thouset, anciennes moniales aidées par Mgr de Bonald, réussirent  à rétablir un prieuré  fontevriste à Brioude. Un indult de la Sacrée  Congrégation leur  rendit en 1839 l’usage  des anciens  privilèges de leur Institut.

Le 5 septembre 1849, les supérieures des trois prieurés  fontevristes existant ( Marie Girault pour Chemillé, Marie Carcanaigue  pour Boulaur,  Virginie Faure pour Brioude) se réunirent à Brioude afin d’unifier l’observance.

Aprés 1905 et la séparation de l’Eglise et de l’Etat,  deux professes de Brioude gagnèrent Chemillé (49120) puis à la fermeture de ce dernier prieuré, les moniales s’établirent en 1956 à la Barre, commune  de Martigné-Briand (49540) auprès des Bénédictines missionnaires  de Vanves. Il n’y eut plus alors de religieuses fontevristes.

Poster un commentaire

Classé dans Département 43, Département 49 (c) hors commune de Fontevraud-L'Abbaye

-B- Le PRIEURE fontevriste de BRIOUDE (43100) aurait été dissous en 1904.

Prieuré Saint-Joseph. Brioude, Haute-Loire

Monastère de femmes, prieuré de l’Ordre de Fontevraud. – Fondé en 1637. Dissous en 1904

http://data.bnf.fr/11939955/prieures_–_france/

 

Cottineau. – Histoire abrégée du prieuré fontevriste de Brioude, 2012

http://data.bnf.fr/16625847/prieure_saint-joseph_brioude__haute-loire/

http://catalogue.bnf.fr/servlet/RechercheEquation;jsessionid=761A3DE40425D9CB8AFA3D38BA4AA117?TexteCollection=HGARSTUVWXYZ1DIECBMJNQLOKP&TexteTypeDoc=DESNFPIBTMCJOV&Equation=IDP%3Dcb42732536f&host=catalogue

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 43

Prieuré Sainte-Marie de Boulaur (32450 SARAMON)

2645_1

http://www.jedecouvrelafrance.com/f-2645.gers-abbaye-boulaur.html

Ce prieuré appelé à l’origine Bonlieu (de Bonus Locus déformé en Bouloc, puis en Boulaur)  était  sur une  hauteur surplombant  la vallée de  la Gimone , au nord de Saramon.  Il fut  fondé  en 1140, sous Pétronille  de Chémillé au diocèse d’Auch par Longebrune (Veuve du Comte Benard Ier  d’Astarac) , qui deviendra prieure, et par  son fils Sancha. Bientôt prospère, Boulaur  essaima  en 1151  dans le diocèse voisin de Comminge. L’avant  dernière Prieure de Boulaur, morte en 1785, appartenait à la famille  Montesquieu-Fezensac.

Lors  des troubles de la Révolution, le monastère et ses dépendances  furent  vendus  le 23 ventose an V  comme  bien nationaux . Mais au début  du XIX e siècle, en 1817, deux anciennes  moniales Madame de de Latour et Madame Thierry prvinrent  au prix de nombreux efforts  à racheter  leur ancien couvent  où elles  fondèrent un pensionnat. Une comunauté religieuse s’étant formée, Boulaur  fut reconnu prieuré  fontevriste par l’ordonnance royale du 13 mai 1847. Puis,  le 5 septembre 1849; les supérieures  des trois prieurés fontevristes ( Marie Girault pour Chemillé,  Marie Carcanaygue pour Boulaur, Virginie Faure pour Brioude se réunirent  en ce dernier lieu pour unifier  l’observance.

Malheureusement , en 1905, avec la séparation de l’Eglise et de l’Etat, elles furent  contraintes de fusionner  avec les Bénédictines espagnoles. Le domaine  fut  racheté par une communauté de moniales cisterciennes qui restaura les bâtiments . Boulaur possède  une église du XIII e siècle , une porte du XII e siècle, un réfectoire du XVI e siècle, un cloître et une trés  belle  statue de la Vierge à l’enfant  datant  du XIII e siècle.

Poster un commentaire

Classé dans Département 32, Uncategorized

-B- PRIEURE DE BRIOUDE (43100).

Brioude (1639) au diocèse de Saint-Flour. Att. au XVIIe siècle.

« Province fontevriste » d’Auvergne

La  fondation du monastère de Brioude  est due à la générosité de Pierre Bon de Ribeyre, Conseiller du roi, président de l’élection Brivadoise, qui a deux filles religieuses  fontevristes. Un accord avec  les Chanoines  mettant à la disposition des soeurs, contre la somme de 9 000 livres.  la Comtalia ou Palais  en fort mauvais état mais spacieux situé prés de l’église paroissiale  Notre-Dame à l’emplacement de la mairie  actuelle  fut le facteur déclenchant.

Les travaux commencés en  mai 1637 et qui coutérent 34 000 livres. durérent deux ans  mais ils permirent aux soeurs de disposer d’un  grand  monastère unissant  les avantages de la ville  à ceux de la campagne.

Françoise de  Frétat, l’une des filles,  de Pierre Bon de Ribeyre, qui portait en religion , le nom de sa mére, fut installée comme première prieure  par  l’Abbesse Jeanne-Baptiste de Bourbon.

Le diocèse du Puy-en-Velay des origines à nos jours Par Pierre Cubizolles

1789. Dispersion des religieuses fontevristes de Saint- Joseph

En 1805, le couvent fontevriste de Saint Joseph est rétabli rue la Monnaie.

1826, ce couvent  est transporté  Place du Vallat  dans l’ancienne propriété des Montbrizet. La chapelle est  bénite en 1842. Après 1904, les religieuses sont de moins  en moins nombreuses et le prieuré ferme.

Les bâtiments sont occupés par les frères  des écoles chrétiennes. Les anciens Brivadois  appellent   encore  l’ensemble des bâtiments  du  Vallat et  de la rue des Olliers « Fontevrault »

En 1904, départ de la Congrégation  des frères des Ecoles  chrétiennes; Ils reviendront  bientôt dans les  mêmes locaux

Poster un commentaire

Classé dans Département 43

-B- PRIEURE FONTEVRISTE DE BOULAUR (32450)

Prieuré de Boulaur (32450) au diocèse d’Auch.

Province  fontevriste  de Gascogne.

L’Abbaye ( prieuré, peut-être plutôt?) Sainte Marie de Boulaur fut fondée en 1142 par Pétronille de Chemillé, abbesse de Fontevraud, l’archevêque d’Auch (32000) et Sanche Ier, né  vers 1045 , comte d’Astarac (32140?). Elle dépendait de l’abbaye de Fontevraud. La première abbesse de Boulaur fut Longuebrune, veuve du comte d’Astarac, qui à la mort de son mari avait décidé d’entrer dans les ordres.

Le monastère tire son nom du latin Bonus Locus, le Bon Lieu, et a donné son nom au village de Boulaur qui s’appelait auparavant Saint Germier, du nom d’un évêque de Toulouse qui évangélisa la région.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Boulaur

L’église, romane dans sa base, comprend trois travées de voûtes gothiques et deux travées Renaissance. Des fresques du XIVe siècle couvrent les voûtes du chœur et de la travée suivante. À l’intérieur, le cloître est du XVIIe siècle et abrite la statue d’une Vierge à l’Enfant datée fin XIIIe siècle – début XIVe siècle, retrouvée sous un carrelage et baptisée la « Belle Dame » de Boulaur. L’aile Est date de la fin du XIIIe siècle, avec une construction de briques et pierres alternées, remaniée au XVIIe siècle.

http://www.boulaur.org/abbaye-cistercienne-sainte-marie-de-boulaur/index.php?option=com_content&view=article&id=64&Itemid=18

Les religieuses de Sainte-Marie de Fontevrault  de Boulaur, se sont exilées à Vera de Navarra (Espagne).

Là elles ont publié deux  volumes d’une histoire de l’Ordre de Fontevrault  (1100-1908).

FONTEVRAULT. Histoire de l’ordre de Fontevrault (1100-1908) par les religieuses de Ste-Marie de Fontevrault de Boulaur (Gers) éxilées à Vera de Navarra (Esp.).
Auch, 1911-13
2 vol. in-8 br., front., pl.                                                                              Première partie: vie de Robert d’Abrissel.                                                Deuxième partie: les trente-six abbesses qui ont gouverné l’ordre de Fontevrault (1115-1792).

 * L’un intitulé les 36 abbesses de l’Ordre de Fontevrault.                                   

* L’autre intitulé « Histoire des  trois prieurés de Boulaur, Chemillé , Brioude »

Ces deux  volumes appartiennent à la Bibliothêque  du Prytanée militaire de La Flèche.

Poster un commentaire

Classé dans * Espagne, Département 32