Archives de Tag: Prieuré de Lencloître-en-Chaufournais (Rouziers-de-Touraine)

Le Magazine de la Touraine se penche sur le Prieuré de L’Encloître-en-Chaufournais . Rouziers-de-Touraine (37360)

L’édition estivale du Magazine de la Touraine publie trois  pages sur la renaissance du Prieuré de L’Encloître-en-Chaufournais ! Un très grand et chaleureux merci à la rédaction, et en particulier à la journaliste Aurélie SCHNEL pour ce très bel article !

photo-04-4c9b9af

NB. Cette photo ne  figure pas dans l’article. La chapelle du prieuré. http://img110.xooimage.com/views/6/7/6/photo-04-4c9b9af.jpg/

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 39

-C- Chateaubriand fait l’éloge de L’ORDRE de FONTEVRAULT dans le GENIE DU CHRISTIANISME ( Notice du 8 février 2013 refondue le 28 janvier 2015)

 Fontevrault ( écrit de façon contemporaine : Fontevraud) fut une véritable colonie établie par Robert d’Arbrissel dans un pays désert, sur les confins de l’Anjou et de la Bretagne. Des familles entières cherchèrent un asile sous la direction de ces Bénédictins il s’y forma des monastères de veuves, de filles, de laïques, d’infirmes et de vieux soldats. Tous devinrent cultivateurs, à l’exemple des Pères, qui abattaient eux-mêmes les arbres, guidaient la charrue, semaient les grains et couronnaient cette partie de la France de ces belles moissons qu’elle n’avait point encore portées.

Les infirmeries Saint-Benoît de Fontevraud vues de la colline dominant le Prieuré saint Lazare

Le chevet de l’Abbatiale Sainte Marie de Fontevraud

  La colonie fut bientôt obligée de verser au dehors une partie de ses habitants et de céder à d’autres solitudes le superflu de ses mains laborieuses. Raoul de la Futaye, compagnon de Robert, s’établit dans la forêt du Nid-du-Merle , et Vital ( NDLRB . dit Vital de Savigny , autre bénédictin, dans les bois de Savigny – 50640). La forêt de l’Orges, dans le diocèse d’Angers, Chaufournois ( 37360. Rouziers de Touraine) , aujourd’hui Chantenois, en Touraine  ( NDLRB : Orthogrape actuelle, L’encloître en Chaufournais); Bellay, dans la même province ; la Puie, en Poitou (86260) ; l’Encloître (86140), dans la forêt de Gironde ( NDLRB : Orthogrape actuelle, Lencloître) ; Gaisne(86420), à quelques lieues de Loudun ; Luçon( NDLRB . Tusson ? 16390,) dans les bois du même nom ; la Lande, dans les landes de Garnache ; la Madeleine (NDLRB . Orléans -45000-) , sur la Loire ; Bourbon, (NDLRB. Orthographe actuelle,  Boubon- CUSSAC 87150) en Limousin ; Cadouin, en Périgord(24480) ( NDLRB. Ce prieuré a cessé asez  vite d’être  une ilmplantation fontevriste)  ; enfin Haute-Bruyère( Saint-Rémy-l’ Honoré (78690), près de Paris, furent autant de colonies de Fontevrault, et qui pour la plupart, d’incultes qu’elles étaient, se changèrent en opulentes campagnes.François-René de Chateaubriand
Extrait du Génie du christianisme (paru en 1802)http://savignyenveron.free.fr/Fontevraud.htm

Et aussi .

http://fr.wikisource.org/wiki/Génie_du_christianisme/Partie_4/Livre_6/Chapitre_VII

Poster un commentaire

Classé dans Abbaye royale de Fontevraud, Département 16, Département 24, Département 37, Département 45, Département 49 (a), Département 50, Département 78, Département 86, Département 87, Vie du Blog

-S- Contribuez à la sauvegarde et à la valorisation du Prieuré de L’Encloître-en-Chaufournais ( 37360 Rouziers de Touraine) .

Le blog du Dictionnaire de l’Ordre monastique de Fontevraud a reçu le mercredi 15 octobre 2014 un message extrémement aimable posté sous https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2012/10/01/prieure-de-lencloitre-en-chaufournais-ruines-commune-de-rouziers-de-touraine-37360/

Ce message nous prévenait que ce prieuré était doté d’une page FB. Nous nous empressons de remercier les propriétaires de ce prieuré fontevriste et rêvons déjà à tout ce que nous allons pouvoir faire ensemble pour le plus grand bienfait de la connaissance de l’œuvre de Robert d’Arbrissel.

Vous êtes invités ici à partager l’aventure de la sauvegarde et de la valorisation du Prieuré de L’Encloître-en-Chaufournais.( 37360 Rouziers de Touraine)
Bienvenue !!!

Page Facebook ouverte le 5 octobre 2014

https://www.facebook.com/pages/Prieur%C3%A9-de-LEnclo%C3%AEtre-en-Chaufournais/1533420356875482?fref=ts

1 commentaire

Classé dans Département 37

Le Prieuré de L’Encloître-en-Chaufournais (37360-Rouziers-de-Touraine). Forum Touraine insolite

A l’origine , l’Encloître-en-Chaufournais (Rouziers de Touraine) était un prieuré de moniales fontevristes fondé en 1103 par Robert d’Arbrissel (fondateur de Fontevraud), grâce au don de terre du seigneur Léon de Langeais (Il s’agit d’un des tous premiers des 150 prieurés fondés par Robert d’Arbrissel de son vivant). Il dispose d’une pleine prospérité aux XII-XIIIe siècles. Par la suite, il est dévasté lors de la guerre de Cent ans et subit les crises des XIVe et XVe siècles. Il voit sa renaissance aux XVI-XVIIe siècles. Le prieuré et sa chapelle sont alors très remaniés. Il subit un incendie en 1703, puis la foudre en 1711. Une inondation de la Loire vint précipiter sa fermeture en 1759. Il est alors loué à des métayers puis vendu comme bien national en 1791.

……..

http://touraine-insolite.clicforum.fr/t1189-Le-Prieur-de-L-Enclo-tre-en-Chaufournais.html

Poster un commentaire

Classé dans Département 37

PRIEURE DE LENCLOÎTRE-EN- CHAUFOURNAIS (Commune de Rouziers-de-Touraine -37360- via Observatoire du patrimoine religieux.

L’Observatoire du patrimoine religieux consacre une  fiche au prieuré  référencé  ci-dessus. mais, pour l’heure, cette  fiche n’est pas  bien riche puisqu’il y est  seulement mentionné  que le « Prieuré » est à l’état  de « ruines » et  qu’il ne  s’y célèbre  » pas de culte« . Mais un jour peut-être même, grâce à un liseur de ce  blog, pourquoi pas ? nous en saurons d’avantage

http://www.patrimoine-religieux.fr/eglises_edifices/37-Indre-et-Loire/37204-Rouziers-de-Touraine/106299-prieuredelEnclo%C3%AEtreenChaufournais%28ruines%29

3 Commentaires

Classé dans Département 37

-L- Mention de DEUX PRIEURS du PRIEURE DE LENCLOîTRE-EN-CHAUFOURNAIS (Commune de Rouziers-de-Touraine – 37360- ).

1489-1714.

  • Déclaration rendue au prieur de Lencloître (NDLRB.  en Chaufournais) par les Carmes de la ville de Tours, de la métairie de Chantemelle, en la paroisse de Rouziers, consistant en : maisons, granges, bois et terres d’une étendue de 120 arpents,
  • 1489. — Autre déclaration de la même métairie rendue à frère Pierre Thibault, prieur de Lencloître, par les mêmes religieux,
  • 1498. — Condamnation des prieurs et couvent des Carmes au payement d’une rente foncière annuelle de 12 setiers de froment et 6 setiers de seigle à frère Jean Darguenaz, prieur de Lencloître, dépendant de l’abbaye de Fontevrault, à cause de la métairie de Chantemelle, 1537.

Poster un commentaire

Classé dans Département 37, Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-E- Prieuré de LENCLOÎTRE-EN-CHAUFOURNAIS. 37360 ROUZIERS DE TOURAINE.

L’Encloître–en-Chauffournois  (1103? 1108 ?) au diocèse de Tours. Att. au XVIIe siècle.  Canton de Neuillé-Pont-Pierre

En 1103 Léon de Langeais  fait don à Robert d’Arbrissel d’un domaine ( Calphornaicus)  entre Neuillé-Pont-Pierre et Beaumont-La-Ronce au N-O de Tours pour y établir  une nouvelle  maison . Le nom de la première prieure apparaît  en 1117. la nouvelle désignation  Claustrum, d’où la cloître, L’Encloître n’est fournie par les textes  qu’après 1270.

Le monastére était alors très peuplé  (80 moniales, trois frères lais et  seize serviteurs  en 1289) . Peuplé mais non riche, les religieuses devant aller mendier leur survivance.  A la  fin  de la guerre de cent ans, il ne subsistait plus qu’une religieuse et l’église était en ruine.

Le prieur Jean d’Arquené  entreprit le restauration complête  à partir de 1520 . Les travaux  ne furent achevés  qu’en 1631, en  particulier  grâce à la générosité du cardinal Charles de Bourbon. Louis XIII confirmera au monastère une rente  sur la recette générale de Tours octroyée par Henri III.

   En 1664, la prieure dirige  quatorze moniales et  sept sœurs  laies. Une innondation et un incendie ayant  cumulé leurs effets désastreux,  l’archevêque de Tours fit interdiction au prieuré d ‘accepter desormais des novices (1732). Sa suppression intervint le 22 octobre 1759.

Chartrier .

http://collections.geneanet.org/ouvrages/index.php?action=showdoc&livre_id=31052&page=297&book_type=livre&rech=texier&country=FRA&reg

Poster un commentaire

Classé dans Département 37