Archives de Tag: Prieuré de Tusson

Exposition sur l’ordre fontevriste à Tusson (16140) du 5 octobre au 18 décembre 2016

Morgane FLANDIN

L’ordre fontevriste à Tusson

Robert d’Arbrissel est un prédicateur qui fonde l’ordre fontevriste en 1101, un ordre qui a pour particularité d’être « double » (hommes et femmes) et d’inclure des personnes de toutes origines sociales. Il fait construire une Abbaye à Fontevraud (près de Saumur) pour en faire un lieu d’exaltation de la foi dédié à la prière et au travail, dans l’abstinence, le silence et la pauvreté.

Vous pensez que cela n’a aucun lien avec le village de Tusson? Détrompez-vous! Robert d’Arbrissel est venu jusqu’à Tusson, village qui naquit avec l’arrivée de l’ordre fontevriste, avec l’intervention de l’évêque de Poitiers, fonder un prieuré. Au plus fort de l’histoire nous avons dénombré plus de 150 prieurés fontevristes.

Venez découvrir l’histoire de l’ordre fontevriste et de son fondateur à la Maison du Patrimoine de Tusson au travers d’une exposition du 5 octobre 2016 au 18 décembre 2016.

http://www.clubmarpen.org/google451706b299b93125.html/2016/10/04/exposition-lordre-fontevriste-a-tusson-5-octobre-16-novembre-2016/

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 16

Christine Delas-Wiker. Couvent des Hommes et Chapelle St Jean L’Habit (vestiges) -Tusson

Couvent des Hommes et Chapelle St Jean L’Habit (vestiges) -Tusson

Post  riche de  sept  photos

Les bâtiments existants sont plus récents (XV-XVII°) . Certains ont été restaurés, d’autres sont en cours de restauration.
Des fouilles ont été récemment effectuées à l’emplacement de la chapelle et ont été mises au jour diverses sépultures (études en cours).

https://www.facebook.com/christine.delaswicker/media_set?set=a.10206318948164689.1073743668.1596247433&type=3

Poster un commentaire

Classé dans Département 16

Tusson, prieuré fontevriste ( Quelques précisions)

Tusson, prieuré fontevriste.
Quelques précisions utiles :
Ce n’est pas une abbaye mais un prieuré – une abbaye étant la «  »maison-mère » » d’un ordre et les prieurés ses « filiales », en quelque sorte .
D’autre part, le bourg de Tusson (qui existait déjà bien avant le XII°s.****bien que cela soit sujet de controverse entre historiens.*****voire les importants tumulus) , fut important jusqu’au XIX°s, en raison des foires et marchés; il se trouvait au carrefour d’importantes voies commerçantes dès le moyen-âge, et donc grâce à la donation faite par Foulques Frénicart de terres et des restes d’un précédent établissement religieux, Robert d’Arbrissel put établir ce prieuré double, sur ce « noeud » des diverses routes de Compostelle. (voie secondaire de la via turonensis, par Nanteuil en Vallée, Marcillac-Lanville entre autres….), ce qui en effet permit l’extension du bourg.

Documentation émanant de Christine Wicker  via la page Facebook de l’APF (Association des Prieurés Fontevristes)

Poster un commentaire

Classé dans Département 16

-C- Chateaubriand fait l’éloge de L’ORDRE de FONTEVRAULT dans le GENIE DU CHRISTIANISME ( Notice du 8 février 2013 refondue le 28 janvier 2015)

 Fontevrault ( écrit de façon contemporaine : Fontevraud) fut une véritable colonie établie par Robert d’Arbrissel dans un pays désert, sur les confins de l’Anjou et de la Bretagne. Des familles entières cherchèrent un asile sous la direction de ces Bénédictins il s’y forma des monastères de veuves, de filles, de laïques, d’infirmes et de vieux soldats. Tous devinrent cultivateurs, à l’exemple des Pères, qui abattaient eux-mêmes les arbres, guidaient la charrue, semaient les grains et couronnaient cette partie de la France de ces belles moissons qu’elle n’avait point encore portées.

Les infirmeries Saint-Benoît de Fontevraud vues de la colline dominant le Prieuré saint Lazare

Le chevet de l’Abbatiale Sainte Marie de Fontevraud

  La colonie fut bientôt obligée de verser au dehors une partie de ses habitants et de céder à d’autres solitudes le superflu de ses mains laborieuses. Raoul de la Futaye, compagnon de Robert, s’établit dans la forêt du Nid-du-Merle , et Vital ( NDLRB . dit Vital de Savigny , autre bénédictin, dans les bois de Savigny – 50640). La forêt de l’Orges, dans le diocèse d’Angers, Chaufournois ( 37360. Rouziers de Touraine) , aujourd’hui Chantenois, en Touraine  ( NDLRB : Orthogrape actuelle, L’encloître en Chaufournais); Bellay, dans la même province ; la Puie, en Poitou (86260) ; l’Encloître (86140), dans la forêt de Gironde ( NDLRB : Orthogrape actuelle, Lencloître) ; Gaisne(86420), à quelques lieues de Loudun ; Luçon( NDLRB . Tusson ? 16390,) dans les bois du même nom ; la Lande, dans les landes de Garnache ; la Madeleine (NDLRB . Orléans -45000-) , sur la Loire ; Bourbon, (NDLRB. Orthographe actuelle,  Boubon- CUSSAC 87150) en Limousin ; Cadouin, en Périgord(24480) ( NDLRB. Ce prieuré a cessé asez  vite d’être  une ilmplantation fontevriste)  ; enfin Haute-Bruyère( Saint-Rémy-l’ Honoré (78690), près de Paris, furent autant de colonies de Fontevrault, et qui pour la plupart, d’incultes qu’elles étaient, se changèrent en opulentes campagnes.François-René de Chateaubriand
Extrait du Génie du christianisme (paru en 1802)http://savignyenveron.free.fr/Fontevraud.htm

Et aussi .

http://fr.wikisource.org/wiki/Génie_du_christianisme/Partie_4/Livre_6/Chapitre_VII

Poster un commentaire

Classé dans Abbaye royale de Fontevraud, Département 16, Département 24, Département 37, Département 45, Département 49 (a), Département 50, Département 78, Département 86, Département 87, Vie du Blog

Prieuré de Montazais ( 86400 SAVIGNÉ)

  Montazais est un Prieuré conventuel de l’ordre de Fontevrauld (à l’origine de Font-Evraut : la fontaine Evraud aujourd’hui Fontevraud). … L’ordre se répandit alors rapidement en France, en Espagne et en Angleterre. Il fut supprimé en 1790. Deux prieurés ont été fondés dans la mouvance de la châtellenie de Civray et de Ruffec : Montazais et Tusson.

Dans ce contexte, Aimeri de Bernard, seigneur poitevin, donnait en 1117 à l’abbaye de Fontevrauld une terre nommée Montazai, donc au tout début du XIIème siècle. Cette donation était bientôt confirmée par le pape Callixte II. Un prieuré y était installé entre 1117 et 1119 abritant, selon la règle de l’ordre fondé par Robert d’Abrissel en 1101, une communauté double : un couvent de contemplatives et un petit groupe de frères chargé des offices religieux et du temporel. Tous sont placés sous l’autorité d’une prieure. Il connut un essor qui inquiéta les très anciennes abbayes de Charroux et Nanteuil-en-Vallée.

Le monastère fut vendu le 2 août 1791 comme bien national à Charles Gabriel Cressant Dexmier.  Il  était le descendant de la famille Arbelot qui, selon une tradition constante, fait descendre cette famille d’un des princes de la première race des rois Francs. La légende veut qu’un des princes de la maison de France ait échappé au massacre des parents de Clovis. ….

Il ne reste rien de la construction d’origine. Remaniés en partie au 16e siècle, les bâtiments actuels, d’une extrême sobriété, donnent un aperçu du plan général de ces monastères doubles. La cour du prieuré des frères, ouverte vers l’extérieur, est accolée au cloître des religieuses. Les bâtiments sont aujourd’hui le siège d’une exploitation agricole.

http://www.google.fr/imgres?hl=fr&client=firefox-a&sa=X&rls=org.mozilla:fr:official&biw=1811&bih=831&tbm=isch&tbnid=DMrKUxV3GoTIaM:&imgrefurl=http://www.savigne.com/historique-du-village/patrimoine/labbaye-de-montazai/&docid=E6001_TinQZPnM&imgurl=http://studiosc.phpnet.org/sites/savigne/wp-content/uploads/2012/11/montazai-s1.jpg&w=433&h=325&ei=UdBeUfbSOYi

Poster un commentaire

Classé dans Département 86

-T-Testamentum Hugonis de Lezigniaco, comitis Marchiae. (1183-1249) au BENEFICE de plusieurs IMPLANTATIONS FONTEVRISTES

  Hugue X de Lusignan, comte de la Marche et d’Angoulême, a participé à la 7ème croisade,  le 7 août 1248. Ce testament a probablement été écrit avant son départ pour la Terre-Sainte.

Liste des bénéficiaires du testament

Ses 5 fils :
Hugue le Brun.
Gui de Lusignan.
Geoffroi de Lusignan.
Guillaume de Valence
Adémar (clerc)

Autres destinataires :

les seigneurs de Blaye (Gironde)                                                                                                                       l’église Sainte-Marie de Caslelnau (Lot).

le chapelain de Pranzay lès Lusignan, à Lusignan (Vienne) – Pranzayo
la commanderie templière de Fontsèche à Tonnay-Charente (Charente-Maritime) – Fontis-Sitis
l’église de Nouaillé, auj. Nouaillé-Maupertuis (Vienne) – Nobiliacensis
l’abbaye de Bonneval (Aveyron) – abbacie Bone-Vallis
l’abbaye de Fontaine-le-Comte (Vienne) – abbacie Fontis-Comitis
l’abbaye de Chatelliers à Fomperron (Deux-Sèvres) – abbacie de Castellariis
l’abbaye de la Règle à Limoges (Haute-Vienne) – abbacie de Regali
l’abbaye d’Aubepierre à Méasnes (Creuse) – abbacie de Albis-Petris
l’abbaye d’Aubignac à Saint-Sébastien (Creuse) – abbacie de Albigniaco
l’abbaye du Palais, à Thauron (Creuse) – abbacie de Palacio
les prêtres de l’église Saint-Martin de Couhé-Vérac (Vienne) – ecclesia de Choec
le prieur et chapelain du même lieu
l’aumônerie de Couhé-Vérac – elemosinane de Choec
l’aumônerie de Fontsèche à Tonnay-Charente (Charente-Maritime) – elemosinane Fontis-Sitis
l’aumônerie de Pranzay-lès-Lusignan (Vienne) – elemosinane de Pranzaio
dons pour la Terre-Sainte Les abbayes
de Fontdouce à Saint-Bris-des-Bois (Charente-Maritime) – abbacia de Fonte-Dulci,
de la Frénade à Merpins (Charente)- de Freyneda,
de la Couronne à La Couronne (Charente) – de Corona,

Les moniales
de Tusson (Charente) – monialibus de Tuconio,                                                   NDLRB. Tusson a abrité un prieuré fontevriste                                                                                                         de Notre-Dame de Montazay, prieuré fontevriste, à Savigné (Vienne) – de Montazeys,                                                                                                                           de la Gasconnière à Sainte-Sévère (Charente) – de La Gasconere,                                                             de Bonneuil-Matours (Vienne) – de Bonolio                                                                                                         de l’église paroissiale Saint-Martin de Fontaine, prieuré fontevriste, à Champagne et Fontaine (Dordogne)                                                                             de Fonte-Sancti-Martini de Blessac (Creuse) – de Bleciaco,                                 NDLRB. Blessac a abrité un prieuré fontevriste

Les abbayes

de Fontevraud – abbacie Fontis-Ebraudi

de Valence à Couhé-Vérac (Vienne) – abbaye fondée 8 aout 1230 par Hugue X de Lusignan – abbacie de Valencia
de Saint-Amant-de-Boixe (Charente) – abbacie Sancti-Amancii de Buxia                                                  la cathédrale de Poitiers (Vienne) – ecclesie cathedrali Pictavensi,                                                    l’église Saint-Hilaire de Poitiers (Vienne) – ecclesie Beati-Hylarii Pictavensis,                                      la cathédrale d’Angoulême (Charente) – ecclesie cathedrali Engolismensi,

les frères Mineurs de Poitiers (Vienne) – fratribus Minoribus Pictavensibus
les frères prêcheurs de Poitiers (Vienne) – fratribus Predicatoribus Pictavensibus
les frères Mineurs d’Angoulême (Charente) – fratribus Minoribus Engolismensibus
les frères Mineurs de Cognac (Charente) – fratribus Minoribus de Compgnac
les autres frères Mineurs du diocèse de Poitiers – aliorum domorum fratrum Minorum Pictavensis dyocesis

Et encore :
les pauvres de mes terres
les pauvres jeunes filles à marier de mes terres

http://www.histoirepassion.eu/spip.php?article1823

Poster un commentaire

Classé dans Département 16, Département 23, Département 24, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 86, Département 87

-B- BALLADE A TUSSON (16140), Prieuré fontevriste et proches alentours

Conformément aux vœux d’ermite de Robert d’Arbrissel , le site est petite enclave du Poitou aux frontières de l’Angoumois et de la  Saintonge.

….

http://www.demeures-de-charentes.fr/img/articles/documents/12_BALADE-A-TUSSON.pdf?PHPSESSID=95ba2lgso2fg32ui5mar17glf4

Poster un commentaire

Classé dans Département 16

-A- LA FEMME DE GUILLAUME Ier, Vicomte d’Aubusson (23200) , FUT PRIEURE DE TUSSON (16140)

Guillaume Ier, vicomte d’Aubusson succéda à Ramnulphe III, son frère. Il était  vicomte sous le rêgne du roi Philippe I er comme l’apprend une  charte du prieuré de La Chappelaude, dépendant de Saint Denis, diocèse de Bourges. Sa femme , dont  le nom  est inconnu, se rendit  religieuse à Fontevraud  et  fut prieure de Turson ( Lire Tusson ) en Poitou.

JOULLIETTON Joseph, Histoire de la Marche et du Pays de Combraille,  Guéret, t. I, 1814 et t. II, 1815

http://books.google.fr/books?id=NN4Za_yk-eUC&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q=fontevraud&f=false

Poster un commentaire

Classé dans Département 16, Département 23

-T- RUINES DE L’EGLISE DES MONIALES DU PRIEURE FONTEVRISTE DE TUSSON (16140) – Photo-).

Origine de la photo.                                                                                                                         http://www.association-pgca.info/An_2011/sorties_passes/nord_charente/abb_dames.jpg

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-I- LE PRIEURE FONTEVRISTE DE TUSSON; UNE INSTALLATION DIFFICILE.

« Après l’installation à Tusson des religieuses  de Fontevraud, Robert d’Arbrissel prit  cependant la précaution de demander une  confirmation  au légat Gérard  d’Angoulême » ; les  conditions d’installation de ses moniales lui paraissant sujettes à caution.  Suivant la vie  du bienheureux Giraud de Salles, Robert avait l’intention de faire de  cette maison la ‘mère et tête de l’ordre’.. Giraud de Salles, un des premiers  disciples de Robert  semble avoir été chargé  d’établir le nouvel établissement . Pourtant,  à cause du manque d’aau, le projet  dût être  réduit  et la maison de Tusson devint  un simple  prieuré de femmes.

C’est peut-être  en voyant  la maison de Tusson renoncer  à ses ambitions   primitives, ou  pour tirer  parti de la mort  de Robert d’Arbrissel  (4 avril 1117) ; (NDLRB :?) que les moines de Nanteuil  revendiquèrent de nouveau , dés 1118, leurs droits sur  Tusson. Cet appel du  jugement épiscopal  précédent  relevait  bien des  compétences du légat pontifical. Gérard ouvrit  Angoulême  un concile  auquel furent  convoqués treize  évêques et archevêques.(Ceux-ci confirmèrent l’authenticité  ds pièces produites lors du premier jugement). La possession de Tusson  fut ainsi assurée  à Fontevraud  et les  moines de Nanteuil  durent  quitter  définitivement  le lieu »… Un an plus tard, l’abbaye de Fontevraud  obtint  du pape Callixte II une  confirmation  de ses  biens et privilèges (15 septembre 1119) : Tusson  y est  bien mentionnée  dans la liste  des dépendances.

Soline  Kumaoka. Les jugements du légat  Gérard d’Angoulême  en Poitou au début du XII e siècle.

Bibliothêque de l’ecole des Chartes . Tome 155. 1997 p 332.

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1997_num_155_1_450870?_Prescripts_Search_tabs1=standard&

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized