Archives de Tag: Thomas Becket

ANNIVERSAIRE FONTEVRISTE, jour pour jour. Franck Ferrand évoque le 29 décembre 1170, Il y a 844 ans, jour où (Saint) Thomas Becket fut assassiné sur ordre d’Henri II .

http://www.europe1.fr/mediacenter/emissions/aujourd-hui-dans-l-histoire/videos/29-decembre-1170-l-assassinat-de-l-archeveque-thomas-becket-2329361

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans * Angleterre, * Commémoration fontevriste, Plantagenêts

-B- ANNIVERSAIRE FONTEVRISTE, jour pour jour. Il y a 843 ans, le 29 décembre 1170 (Saint) Thomas Becket tombait victime de la colère d’Henri II Plantagenêt

Thomas Beckett  ( Cheapside, Londres, 21 décembre 1117 – Cathédrale de Cantorbéry, 29 décembre 1170)

Thomas Beckett a été longtemps un compagnon de Henri II Plantagenêt  dont il est le Chancelier. Pour le récompenser le roi le promeut avec l’accord du Pape comme archevêque de Cantorbery, Primat d’Angleterre en 1162. Ceci dans la perspective de mieux soumettre а ses désirs l’Eglise d’Angleterre, ce qu’il a commencé а faire avec Thomas Becket quand celui-ci était Chancelier.

Mais, contrairement aux souhaits de Henri II à cette fonction Thomas Beckett défend les droits et les intérêts de l’Eglise contre ceux du roi, ceci irrite Henri II qui engage alors une lutte sans merci contre l’archevêque.

En 1164, Thomas Becket s’exile en France. Il y rencontre le Pape Alexandre III qui lui accorde son soutien, de même que le roi de France  Louis VII.

En 1166, Henri II réunit ses Vassaux à Chinon, а cette occasion il leur interdit tout contact avec Thomas Beckett. Puis des négociations permettent d’obtenir une Paix entre le roi et l’archevêque, elle est signée en juillet 1170 à Fréteval prés de Vendôme de Thomas Becket peut rentrer en Angleterre, il y arrive au début de décembre 1170.

Le 25 janvier 1171 l’archevêque de Sens lance l’interdit sur les possessions Françaises de Henri II Ce n’est qu’un an et demi plus tard que le roi obtient du Pape la levée des sanctions qui le frappaient. Après le meurtre de Thomas Becket, Henri II en expiation, fait construire la Chartreuse du Liget près de  Loches en Touraine

http://www.francebalade.com/histo/planta.htm#thomasbeckett

Et encore :

l’on sait  que l’Abbaye royale de Fontevraud abrite le gisant d’Henri II Plantagenêt

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/329/Saint-Thomas-Beckett.html

Poster un commentaire

Classé dans * Angleterre, Département 37, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-M- LES PLANTAGENETS COOPERERENT A LA DIFFUSION DE LA « LEGENDE DE SAINT MARTIAL » (Limoges).

La chasse de Sainte Valérie de Saint-Pétersbourg est un bel exemple de ces reliquaires dédiés à un saint local dont le récit raconte la vie en rapport avec les reliques qu’il contient. La chasse raconte la légende de sainte Valérie et le miracle de la céphalophorie ambulante dans deux champs rectangulaires de l’un de ses cotés. L’autre coté place en parallèle la scène de l’épiphanie. La légende sainte Valérie associée à saint Martial diffusée dans une forme savante par Adémar de Chabannes au XIe sera relayée par les Plantagenets un siècle plus tard. Un anneau de la sainte fut passé au doigt de Richard coeur de Lion lors de son investiture ( le 30 juin 1172, comme duc d’Aquitaine)  dans la crypte de la cathédrale (Saint Etienne de Limoges) décorée de l’Adoration des mages.                                                                                                                                                                                                                               Vingt six chasses limousines sont ornées de ce thème de l’enfance, avec la légende de sainte Valérie (vingt deux chasses) et le meurtre de Thomas Becket (cinquante deux exemplaires connus) sont les sujets narratifs les plus répandus. Dans le corpus des émaux méridionaux les quelques sept cent chasses répertoriées en constituent le dixième. Grandmont possédait des objets d’origine byzantine plus hiératiques et plus cultuels, les personnages sont moins animés que ceux des scènes légendaires. Les plaques en boucliers qui ornaient l’autel majeur voisinent avec des chasses étonnantes d’une architecture originale au décor stylisé. (Ambazac) Reproduite à des centaines d’exemplaires la « messe de sainte Valérie » où le saint évêque se détourne de l’autel pour accueillir la martyre soutenue par deux anges est l’exemple de ce culte populaire ; le chapitre cathédral lié à l’Angleterre et les Plantagenets favoriseront aussi la production de nombreuses chasses dédiées à saint Thomas Becket

http://www.facebook.com/media/set/?set=a.10150917664692602.411208.57942002601&type=1&comment_id=23068301&offset=0&total_comments=2

Poster un commentaire

Classé dans * Russie, Département 87, Plantagenêts