Archives de Tag: Vital de Savigny

-C- Chateaubriand fait l’éloge de L’ORDRE de FONTEVRAULT dans le GENIE DU CHRISTIANISME ( Notice du 8 février 2013 refondue le 28 janvier 2015)

 Fontevrault ( écrit de façon contemporaine : Fontevraud) fut une véritable colonie établie par Robert d’Arbrissel dans un pays désert, sur les confins de l’Anjou et de la Bretagne. Des familles entières cherchèrent un asile sous la direction de ces Bénédictins il s’y forma des monastères de veuves, de filles, de laïques, d’infirmes et de vieux soldats. Tous devinrent cultivateurs, à l’exemple des Pères, qui abattaient eux-mêmes les arbres, guidaient la charrue, semaient les grains et couronnaient cette partie de la France de ces belles moissons qu’elle n’avait point encore portées.

Les infirmeries Saint-Benoît de Fontevraud vues de la colline dominant le Prieuré saint Lazare

Le chevet de l’Abbatiale Sainte Marie de Fontevraud

  La colonie fut bientôt obligée de verser au dehors une partie de ses habitants et de céder à d’autres solitudes le superflu de ses mains laborieuses. Raoul de la Futaye, compagnon de Robert, s’établit dans la forêt du Nid-du-Merle , et Vital ( NDLRB . dit Vital de Savigny , autre bénédictin, dans les bois de Savigny – 50640). La forêt de l’Orges, dans le diocèse d’Angers, Chaufournois ( 37360. Rouziers de Touraine) , aujourd’hui Chantenois, en Touraine  ( NDLRB : Orthogrape actuelle, L’encloître en Chaufournais); Bellay, dans la même province ; la Puie, en Poitou (86260) ; l’Encloître (86140), dans la forêt de Gironde ( NDLRB : Orthogrape actuelle, Lencloître) ; Gaisne(86420), à quelques lieues de Loudun ; Luçon( NDLRB . Tusson ? 16390,) dans les bois du même nom ; la Lande, dans les landes de Garnache ; la Madeleine (NDLRB . Orléans -45000-) , sur la Loire ; Bourbon, (NDLRB. Orthographe actuelle,  Boubon- CUSSAC 87150) en Limousin ; Cadouin, en Périgord(24480) ( NDLRB. Ce prieuré a cessé asez  vite d’être  une ilmplantation fontevriste)  ; enfin Haute-Bruyère( Saint-Rémy-l’ Honoré (78690), près de Paris, furent autant de colonies de Fontevrault, et qui pour la plupart, d’incultes qu’elles étaient, se changèrent en opulentes campagnes.François-René de Chateaubriand
Extrait du Génie du christianisme (paru en 1802)http://savignyenveron.free.fr/Fontevraud.htm

Et aussi .

http://fr.wikisource.org/wiki/Génie_du_christianisme/Partie_4/Livre_6/Chapitre_VII

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Abbaye royale de Fontevraud, Département 16, Département 24, Département 37, Département 45, Département 49 (a), Département 50, Département 78, Département 86, Département 87, Vie du Blog

-B- Stéphane Bern de « Secrets d’Histoire » acquiert le collége miltaire l’Abbaye de Thiron-Gardais (28480) fondé par un contemporain de Robert d’Arbrissel

65px-Blason_Thiron-Gardais.svg 

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Blason_Thiron-Gardais.svg

—-

Cette prospérité ( du bourg monastique) et ce rayonnement sont tombés dans l’oubli et il ne reste pour témoin, que la longue nef romane de l’église abbatiale, la grange aux dîmes, le collège militaire ou les dépendances. Mais son histoire est partout et les jardins du Parc de l’Abbaye sont marqués de la présence de l’Ordre. À travers le potager des simples, des aromates, l’allée des tilleuls, au coin du vivier ou sur la terrasse des fruitiers.                                                                                          « Thiron » a été renommé officiellement « Thiron-Gardais » en 1987. Ceci en raison du village Gardais limitrophe qui l’a rejoint.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Thiron-Gardais

——–

Saint Bernard de Thiron
abbé près de Chartres (✝ 1117)                                                                                                                                                                               ou Bernard d’Abbeville.

Avec Robert d’Arbrissel dans le Maine-Anjou, Pierre de l’Étoile en Berry, Vital en Normandie et Raoul de la Fustaie en Bretagne, il fut l’un des animateurs du mouvement monastique au XIe siècle, en fondant dans une forêt du diocèse de Chartres un monastère qui devint, plus tard, le centre d’une congrégation bénédictine

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/6570/Saint-Bernard-de-Thiron.html

-A- Bernard d’ABBEVILLE, CONTEMPORAIN DE Robert d’ARBRISSEL, fondateur de la congrégation de Tiron (Abbaye d’Asnières- 49700).

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2012/11/06/a-bernard-dabbeville-contemporain-de-robert-darbrissel-fondateur-de-la-congregation-de-tiron/

2 Commentaires

Classé dans Département 28, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-E- L’EREMITISME ET ROBERT D’ARBRISSEL.

L’érémitisme, pratique  remontant au IV e siècle  héritée des antiques Pères du désert d’Egypte, de Palestine, de Syrie, fut répandue en Occident par un courant  celto-Irlandais et  connut  notamment un grand succès en Italie au X e siècle.

Dans la deuxième moitié du XII e siècle, dans les régions de l’ouest de la France, l’Eglise traversant alors une période de crise, de nombreux moines se réfugièrent  dans l’érémitisme:

  • Guillaume Firmat  dans le Maine,
  • Vital de Savigny en Normandie,
  • Bernard de Tiron entre le Poitou et le Perche.

C’est le  grand prédicateur Geoffroi du Louroux dit « Babion », qui enseignait à Angers dans les années  vers 1093-1095, qui communiqua  à Robert d’Arbrissel  » la tentation du désert ». Ce dernier partit dés lors dans la forêt de Craon à La Roé non loin de son village natal d’Arbrissel (35130), en compagnie d’un autre prêtre, à l’imitation des disciples en voyés deux par deux  par le Christ. Il pratiqua alors une  sévère ascèse,  précha avec  véhémence , attirant ainsi à lui une foule  composée d’hommes et  de femmes de tous milieux, de riches et de pauvres, de femmes vertueuses et de prostituées,  qu’il amena à la pénitence et à la  conversion et  qu’il désigna sous le nom de « Pauperes Christi » (les pauvres du Christ »).

Poster un commentaire

Classé dans Département 35, Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye