Archives de Tag: Xavier Kawa Topor

Xavier Kawa-Topor : D’une Abbaye Royale (Fontevraud) à une autre (Saint Jean d’Angély)

Xavier Kawa-Topor

20 janvier  2016. Xavier Kawa-Topor, l’âme ( NDLRB. Fichtre! ) artistique de l’Abbaye Royale de Fontevraud et du Centre Culturel de l’Ouest depuis 8 ans, quitte ses fonctions à Fontevraud pour prendre la direction générale de l’Abbaye Royale de Saint-Jean-d’Angely, en Charente-Maritime.

Après ces dix années passées en Pays-de-la-Loire dont huit en tant que directeur de l’Abbaye de Fontevraud, Xavier Kawa-Topor rejoint aujourd’hui une autre grande abbaye, celle de Saint-Jean-d’Angely en Charente-Maritime, pour y développer un projet ambitieux, porté dans le cadre d’un Etablissement Public de Coopération Culturel (EPCC) (1) par le Ministère de la Culture et les collectivités locales et inscrit dans le réseau des Centres culturels de rencontre. Ce projet vise à la fois la restauration d’un monument riche de 1200 ans d’histoire et le développement d’un projet culturel et artistique pluridisciplinaire sur le thème de « L’Imaginaire géographique ».

File:Blason_ville_fr_Saint-Jean-d%27Ang%C3%A9ly_(Charente-Maritime)

Armoiries de Saint Jean d’Angély

« Je garderai cependant un lien fort avec les Pays-de-la-Loire à travers la plateforme professionnelle « Nouvelles Ecritures pour le Film d’Animation » (NEF Animation), » confie-t-il. Créée avec le soutien de la Région des Pays de la Loire, du Ministère de la Culture, du CNC (Centre national du Cinéma) et de l’ACCR, cette plateforme a pour vocation de donner un plus large développement au projet mené depuis 2006 à l’Abbaye de Fontevraud en faveur du cinéma d’animation.

Fontevraud : De l’Abbaye à la NEF

L’action de la NEF Animation s’appuie sur l’expérience menée depuis 2006 à l’Abbaye Royale de Fontevraud (Maine-et-Loire) par Xavier Kawa-Topor qui a notamment fait naître la Résidence Internationale d’Ecriture en cinéma d’animation.
Sa vocation est de faire vivre un lien dynamique entre recherche, création et production dans le domaine de l’image animée en s’inscrivant au coeur de la filière et de ses enjeux créatifs. Son champ d’intérêt couvre tous les domaines et toutes les formes de l’animation : cinéma, audiovisuel, multimédia, arts du spectacle, arts plastiques…
Pour Xavier Kawa-Topor, la NEF Animation « est un incubateur et un observatoire des pratiques d’écriture en animation ». Elle agit pour cela dans trois domaines principaux : création, formation, études et recherche.
L’aspect scientifique y est particulièrement important : Dès 2016, la NEF Animation s’est donnée pour priorités de développer, en relation avec de nombreux partenaires : un réseau international de résidences d’écritures pour le cinéma d’animation, des rencontres professionnelles et des formations et des activités activités de recherche et d’édition. En savoir plus sur : http://www.nefanimation.fr

(1) Créés par une loi du 4 janvier 2002, les établissements publics de coopération culturelle (EPCC) ont pour objet de faciliter la gestion d’institutions ou de projet culturels. C’est un établissement public
constitué par une collectivité territoriale ou un Établissement public de coopération intercommunale
(EPCI) pour gérer un service public culturel. Les activités de l’EPCC doivent présenter un intérêt pour
chacune des personnes morales en cause et contribuer à la réalisation de la politique culturelle nationale. Les EPCC permettent d’associer plusieurs collectivités territoriales et éventuellement l’État dans l’organisation et le financement d’équipements culturels importants. Ils offrent un cadre souple mais stable pour gérer des institutions permanentes.

Article du 20 janvier 2016 I Catégorie : Vie de la cité

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-F- Films de la résidence du cinéma d’animation en l’Abbaye royale (5 décembre 2014)

FILMS DE LA RÉSIDENCE DE L’ABBAYE DE FONTEVRAUD

Courts métrages

  • JEU 05 DÉCEMBRE 2013 À 16:30

À PROPOS

Fiction l France l 2013
90 min l couleur l Vidéo

L’Abbaye de Fontevraud accueille en résidence des réalisateurs d’animation qui souhaitent mener un travail d’écriture sur un projet personnel de court ou de long métrage. Depuis 2006, cette résidence, unique en Europe, a permis d’en accueillir un grand nombre, comme en témoignent les dernières productions projetées au cours de ce programme.

Allez hop
de Juliette Baily, (France, 2012, n&b, 07min30, vf)
Une jeune femme sur un plongeoir hésite à sauter. Qu’est-ce qui la retient ? Elle saute. Ouf ! C’est fait, on n’en parle plus. Jusqu’à ce que…

Autour Du Lac
de Carl Roosens et Noémie Marsily (Belgique, 2013, coul. 5min05, vf)
Le souffle d’une joggeuse, une fourmilière éventrée, une flaque, des tartines abandonnées sur un banc, un écureuil,… des bribes de vies qui nous emmènent marcher autour du lac avec les mots et la musique

Méandres
de Florence Miaihe, Mathilde Philippon, Élodie Bouédec (France, 2013, coul. 25min, vf)
Acis, l’amant de la néréïde Galatée, a été tué par le cyclope fou de jalousie. Mais Galatée transforme le sang de son malheureux amant en fleuve. Au fil du fleuve Acis, dans les lieux qu’il traverse, de sa source à la mer, différentes créatures se rencontrent, monstres, divinités ou simples mortels. Ses eaux vont refléter leurs passions, leurs conflits et seront le témoin de leurs métamorphoses.

Vigia
de Marcel Barelli (France, 2010, coul. 7min45) Mon grand-père me raconte une histoire qu’il a inventée et me demande de la transposer en film. A cause de la pollution, des pesticides et autres substances toxiques, une abeille décide de quitter sa ruche pour partir à la recherche d’un lieu plus confortable pour vivre.

Hollow Land
de Michelle et Uri KRANOT (France, Danemark, Canada, 2013, coul. 14min, sans dialogues)
Attendant un enfant, Barta et Solomon arrivent dans un nouveau pays où ils se battent avec les autorités et finissent par entrer en conflit l’un avec l’autre. Vont-ils se soumettre ou résister.

Mahjong
de CHEN Xi, (France, 2013, 7 min 20, sans dialogues)
Cette histoire de tricherie lors d’une partir de Mahjong est inspirée d’une peinture sur bois ou trois singes tentent de dépouiller un cochon de son argent.

Séance présentée par Xavier Kawa-Topor, directeur de l’Abbaye de Fontevraud

http://www.forumdesimages.fr/les-rencontres/toutes-les-rencontres/films-de-la-residence-de-labbaye-de-fontevraud_2

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-P- L’abbaye de Fontevraud met les petits plats dans les grands

L’une des abbayes les plus impressionnantes de la chrétienté, transformée en prison après la Révolution, revit depuis quelques années grâce à la politique culturelle de son directeur

5 aoùt 2010.

 « Fontevraud est un lieu extraordinaire ! », s’exclame Jacques Le Goff qui vient parfois s’y réfugier. Entouré de petites sources et de forêts majestueuses, ce site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco s’étend sur 14 hectares, à la frontière entre trois régions : l’Anjou, le Poitou et la Touraine.

Le médiéviste décrit volontiers, et avec passion, les riches heures de cette abbaye singulière, fondée en 1101 par un chemineau de Dieu, un prêcheur itinérant, Robert d’Arbrissel, qui décida d’ériger, près du confluent de la Loire et de la Vienne, un ordre mixte dont les clés furent remises aux femmes.

Pendant sept siècles, les abbesses régnèrent ainsi sur les hommes et sur cet ordre double, passé de l’austérité la plus rigoureuse à l’opulence quasi princière, jusqu’à ce que la Révolution transforme les bâtiments de cette cité monastique, par décret napoléonien, en… prison.

Une abbaye devenue prison

De 1804 à 1963, Fontevraud fut un bagne redouté qui compta jusqu’à 1 600 prisonniers, alors qu’il ne devait en contenir que 700 ! Jean Genet l’a évoqué dans Miracle de la rose. Jusqu’en 1985, des élargis continuaient d’oeuvrer dans le jardin. Jacques Le Goff se réjouit de voir s’effacer les traces de ce passé récent qui a dénaturé l’esprit de ce joyau architectural.

C’est pourtant à ce régime de dureté que Fontevraud doit, sans doute, sa sauvegarde. « Cette abbaye est l’une des mieux conservées », reconnaît l’historien. Ainsi en va-t-il des cuisines du XIIe siècle que l’on a retrouvées quasi intactes, sous leurs dômes et leurs chapelets de cheminées.

Depuis près de trente ans, l’abbaye est en travaux et retrouve, peu à peu, la beauté de son histoire religieuse, l’altière noblesse de son rang, puisqu’elle ne dépendait que du pape et du roi. Figés pour l’éternité en gisants polychromes, Henri II Plantagenêt et son fils, Richard Coeur de Lion, sont allongés dans la nef de l’abbatiale. À leurs côtés, reine de France, puis d’Angleterre, Aliénor d’Aquitaine, dans ses habits de pierre, ne lâche pas le livre qu’elle tient ouvert sur sa poitrine. On prétend que, dans la statuaire occidentale, elle serait la première femme ainsi représentée.

Un centre culturel de rencontres

Comme aucun ordre monastique n’était en mesure de la reprendre, l’abbaye a été confiée, en 1975, à un centre culturel de rencontres que dirige aujourd’hui l’entreprenant Xavier Kawa Topor, historien médiéviste, arrivé de Conques, spécialiste de l’art roman. Sous sa houlette, Fontevraud s’ébroue et reprend vie (NDLRB. Parce  que l’on avait envisagé de confier l’abbaye à un ordre monastique ? ) Le directeur ne manque pas d’idées, ne fût-ce que pour amarrer ce drôle de vaisseau au siècle présent.

À lui de résoudre le dilemme des monuments historiques : « L’esthétique de la restauration prime sur les nécessités environnementales », soupire-t-il. Il est assez fier d’avoir engagé une politique résolue qui lui a déjà permis d’économiser… 90 % de sa note d’électricité. Il vante déjà la chaudière à bois qui va remplacer l’antique et gigantesque système de chauffage, impuissant à remplir efficacement son office mais fort glouton en énergie.

200 000 visiteurs par an

« Fontevraud ne doit plus être seulement un monument à regarder, insiste son directeur, mais un lieu à vivre. On réexplore le passé et on ouvre l’abbaye aux usages contemporains. » Ainsi, au printemps 2011, Fontevraud disposera-t-il d’un bar à vin et d’un café littéraire. Sise dans l’ancienne léproserie, convertie en maladrerie, l’hostellerie Saint-Lazare sera entièrement repensée et transformée.

Déjà, Fontevraud, résidence d’artistes, est en passe de devenir le Centre de congrès du Saumurois. Chaque année, 200 000 personnes viennent visiter ce site dont la programmation culturelle court sur les quatre saisons, avec des concerts et des conférences. Les enfants sont redevenus les bienvenus et ont aujourd’hui leur part dans la renaissance de cette abbaye qui attire des publics divers.

Point d’orgue de la programmation de Xavier Kawa Topor, l’opération estivale « À table ! », qui s’achèvera, le 21 août, avec un banquet concocté pour 150 personnes par Jacques Le Goff (lire ci-dessous) dans le réfectoire reconfiguré spécialement pour l’occasion. Chaque samedi depuis le 10 juillet, les réjouissances autour de la gastronomie (conférences, dîners insolites et films en plein air) se succèdent. Encouragé par le succès, le directeur de Fontevraud envisage de prolonger le reste de l’année cette invitation à conjuguer mots et mets.

Jean-Claude RASPIENGEAS, à FONTEVRAUD

http://www.la-croix.com/Culture/Actualite/L-abbaye-de-Fontevraud-met-les-petits-plats-dans-les-grands-_NG_-2010-08-05-555221

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-Q- Qu’est-ce qui relie la ville du Mans à l’Abbaye Royale de Fontevraud ?

Le Mans – Fontevraud : une histoire commune…

Mais qu’est-ce qui relie la ville du Mans à l’Abbaye Royale de Fontevraud ? Outre le fait qu’elles soient toutes deux situées en région Pays de la Loire, ce sont les Plantagenêts. Ainsi  les deux viennent de s’associer pour éditer un ouvrage unique en son genre et passionnant contant « L’empire des Plantagenêts ».

EmpirePlantagenetsKiosk_300x0
X. Kawa-Topor (à gauche), F. Miot et le gisant d’Aliénor

Si les origines de la dynastie remontent à Guillaume le Conquérant, duc de Normandie devenu Roi d’Angleterre en 1066, la fondation de « l’Empire des Plantagenêts» est clairement attribuée à Henri II, couronné avec Aliénor d’Aquitaine, son épouse à Westminster en 1154. Fils de Geoffroy, né au Mans en 1113 et de Mathilde, la petite fille de Guillaume, Henri voit le jour au Mans en 1133. Il sera enterré à Fontevraud avec sa femme et ses fils dont Richard Cœur de Lion.

Un ouvrage à lire tel un roman

Ainsi, berceau et nécropole de l’illustre dynastie et tumultueuse famille royale anglaise, respectivement la ville du Mans et l’Abbaye Royale de Fontevraud viennent de concrétiser leur volonté de faire cause commune sur le thème des Plantagenêts, en participant à la réalisation d’un livre illustré. Un ouvrage pour la première fois grand public à lire tel un roman lu à picorer, rédigé par des historiens français et anglais dans un style très délié et accessible, avec une iconographie aussi riche qu’éclectique, allant de l’enluminure à la BD en passant par la photo, qui retrace toute l’histoire complexe et mouvementée des rois anglais qui ont dominé l’Ouest de la France pendant plusieurs décennies au Moyen Age. Quelques-unes des personnalités les plus fortes de l’époque médiévale y sont évoqués, d’Alinéor à Richard Cœur de Lion mais aussi les côtés sombres de la légendaire famille : le meurtre de Thomas Becket ou encore les révoltes conduites par Robin des Bois. « A la différence d’autres ouvrages sur le sujet, il est moins spécialisé, il n’est pas consacré à tel ou tel membre de la dynastie et c’est une multitude de regards autour d’une seule question, celle d’un empire éphémère mais qui est un vrai moment de civilisation », relate Xavier Kawa-Topor, directeur du Centre Culturel de l’Ouest. Et Franck Miot, directeur du service tourisme et patrimoine de la Ville du Mans de corroborer  : « C’est une approche en relation avec une vision généraliste du monde médiéval  mais très axé sur les débuts de la dynastie, c’est-à-dire ceux qui trouvent vraiment leurs racines en Anjou et en Maine. » La région Pays de la Loire a soutenu cette initiative, promouvant par là même une « destination Plantagenêts .

Permanence d’une histoire vivante

Pour le Mans, l’année 2013 est marquée par la célébration du 9ème centenaire de la naissance de la dynastie, Geoffroy Plantagenêt dont la représentation sur le célèbre émail « Plantagenêt » visible au Carré Plantagenêt du Musée d’archéologie et d’histoire du Mans, fait la couverture du livre. Le parcours scénographique de la Nuit des Chimères propose chaque été dès la nuit tombée de suivre l’histoire de la ville directement inspirée par cette famille royale. Pour Fontevraud, la permanence des gisants de pierre, commandées par Aliénor d’Aquitaine et installés dans l’abbatiale, assure la transmission des Plantagenêts dans l’imaginaire contemporain.

Pratique : « L’Empire des Plantagenêts » – l’Histoire Editions – Juillet 2013 .13,90 € – Disponible à l’Abbaye de Fontevraud et à la Maison du Pilier rouge au Mans – A compter de septembre 2013, en kiosque.

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=16085

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 72

-C- 4 ème édition de la Cité idéale à Fontevraud-l’abbaye le samedi 22 juin 2013

cuisine

La Cité Idéale de Fontevraud 2013 pleine d’énergie.

Pour sa 4ème édition, la Cité Idéale de l’Abbaye Royale de Fontevraud qui se déroulera le 22 juin prochain, a opté pour la thématique de l’énergie : énergie vitale, énergie humaine, énergie intellectulelle, énergie culturelle, énergie technique, énergie mécanique,…énergie tout court. Nombreuses visites décalées, animations, concerts mais aussi débats avec des grands noms de la scène et de l’actualité. La Cité idéale, une grande fête à partager ensemble et en famille ! Xavier Kawa Topor, directeur de l’Abbaye revient sur le concept et le programme.

« Après la triptique « A table » en 2010 puis « En marchant » en 2011 et « Dormir « en 2012, « la Cité Idéale de Fontevraud entre dans une nouvelle triptique liée pas tant aux lieux qu’aux fonctions et enjeux de l’Abbaye comme cité contemporaine et cité à fort enjeu civilisationnel« , explique Xavier Topor, Directeur de l’Abbaye Royale. « Et cette nouvelle triptique correspondra aux enjeux des différents chantiers menés sur l’Abbaye d’ici à 2015. » Elle débutera par la thématique de « L’énergie » cette année, en écho du nouveau pôle énergétique inédit dans un ensemble patrimonial qui sera inauguré le 31 mai prochain. S’en suivra en 2014, « Le Livre », en écho au projet numérique d’une bibliothèque virtuelle. Enfin en 2015, « L’alimentation », en écho à la création du jardin et de la future grande table du projet hôtelier qui sera mis en oeuvre en 2014 et devrait voir le jour en 2015.

Une Cité éphémère mais des effets durables.

Dès 14h et jusque tard dans la nuit, la programmation a été pensée pour tous. « Notre cible est sans conteste le public régional », reconnait Xavier Kawa Topor. Mais avec une priorité : offrir une programmation de haut vol, et « dont les effets resteront durables. » Ainsi La Cité Idéale accueillera d’illustres personnages avec  l’éminent sociologue Edgar Morin, ou encore Laurence Tubiana, la référente française en matière de politique publique sur l’énergie, mais aussi les artistes de renommée désormais internationale, François Morellet, l’invité d’honneur 2013, le grand pro du néon et adorateur de la pétillance de la vie et de l’art, la Compagnie Retouramont  qui, par son énergie corporelle fera « exploser » les cuisines romanes, le jongleur acrobate Vincent de Lavenère, qui jongleur dans la plus tradition du Moyen-Age des mots et des objets emportera dans une énergie tant intellectuelle que réelle sans oublier le final avec l’envol des lanternes et bougies confectionnées tout au long de la journée par les visiteurs ou encore avec les 2 concerts enflammés et passionnels avec le flamenco de Tomatino et le concert Gypsies de l’illustre Goran Bregovic. A noter que les réalisations de François Morellet qui « investiront » le cloître St Benoit nouvellement restauré seront pérennes et resteront donc visibles l’Abbaye, comme c’est le cas des précédents artistes invités « d’honneur » des 3 dernières éditions de la Cité Idéale.

Une occasion de découvrir le nouveau pôle énergétique.

Le choix de la thématique Energie pour cette journée idéale n’est pas anodin : elle correspond à cette démarche des grands chantiers de l’Abbaye. Et c’est cette année que sera inauguré le nouveau pôle énergétique de l’Abbaye : une chaufferie totalement bois pour alimenter tout l’édifice !  Xavier Kawa Topor qui souhaite laisser la primeur de cette opération exemplaire au Président  de la Région Pays de la Loire lors de l’inauguration officielle ce 31 mai prochain de livrer malgré tout : « C’est exemplaire pour un monument historique. Au regard de la législation, nous n’y sommes pas obligés, mais nous jouons notre rôle de laboratoire sociétal. En plus, nous nous lançons dans une vraie réflexion sur l’esthétique industrielle.» Et Nathalie Malaurie, directrice de la communication de rajouter : « Si nous proposons cette chaufferie à la visite du public à l’occasion de la Cité Idéale mais aussi en l’intégrant dorénavant à la visite du site, c’est justement parce que c’est exemplaire. Et un exemple, cela ne se cache pas. »
RDV dans un prochain article pour ce nouveau pôle énergétique

Pratique : Retrouvez le programme de la journée de la Cité Idéale du 22 juin et les tarifs sur http://www.abbayedefontevraud.com/

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=15417

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-F- Fin décembre 2012. GRANDS TRAVAUX EN L’ABBAYE DE FONTEVRAUD

Les bâtiments  que  vous voyez sont au premier plan la chapelle Saint Lazare et au fond  le  bâtiment abritant les cellules monastiques .

Grands travaux à l’Abbaye de Fontevraud

La Région vient de lancer un programme d’envergure, dans le cadre des grands travaux de l’Abbaye de Fontevraud, ce monument exceptionnel dont elle accompagne le développement et l’animation.

article_fontevraud

La Région, au titre de son autorisation d’occupation temporaire d’une durée de 30 ans, finance à 100 % de grands projets au sein de l’Abbaye de Fontevraud (21 millions d’euros d’investissement). “Le site s’est lancé dans une démarche ambitieuse, explique Xavier Kawa-Topor, le directeur de l’abbaye. Nous voulons favoriser un usage du site au-delà-même de sa programmation culturelle en développant la mixité des activités. A l’origine, au XIIe siècle, Fontevraud est fondé sur un projet de cité idéale ajoutant la mixité sociale à la mixité hommes-femmes (moines et moniales). Elle est ensuite devenue une cité carcérale. Aujourd’hui, nous voulons faire de ce site de 13 hectares, un espace dédié à la culture, mais aussi un lieu de vie”.

Séjours de vacances ou de travail

L’abbaye souhaite ainsi favoriser les séjours de vacances comme de travail (séminaires). D’où l’importance de bénéficier d’une infrastructure hôtelière de qualité. De grands travaux ont été lancés dans l’ancien hôtel Saint-Lazare qui avait besoin d’une remise aux normes.Nous sommes allés plus loin que la simple rénovation, poursuit Xavier Kawa-Topor. L’hôtel deviendra une destination en lui-même pour une nuit, un week-end ou un séjour plus long. Nous avons fait appel à un grand designer contemporain, Patrick Jouin, qui collabore avec l’architecte en chef des Monuments historiques”. Le chantier devrait s’achever courant 2013.

Autre projet d’envergure, la création d’une chaufferie à bois semi-enterrée dans un lieu qui était jusque-là libre de toute construction. “Là encore, nous avons voulu nous inscrire dans la société contemporaine, note Xavier Kawa-Topor, alors que le Grenelle de l’environnement avait exclu le patrimoine de certaines obligations”. La chaufferie sera mise en service à la fin de l’année 2012. La Région et l’Abbaye de Fontevraud ont encore des projets en commun, en particulier l’aménagement des abords de la cour d’honneur.

http://www.newsculture.paysdelaloire.fr/index.php?id=6317&tx_ttnews%5Btt_news%5D=33831&cHash=330db2982feb3995ef41a4bb2b8b9287

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-N- NUIT BLANCHE A L’ABBAYE DE FONTEVRAUD LE SAMEDI 23 JUIN 2012.

Une nuit blanche à l’abbaye de Fontevraud

À Fontevraud, le 23 juin, les invités seront à la hauteur d’une nuit qui s’annonce magique et magnifique.

Ce feu de la Saint-Jean s’annonce grandiose. Le 23 juin, conférences, concerts, expositions, arrosés d’une pluie d’étoiles, iront jusqu’au petit matin. Où l’époustouflant Bartabas saluera le soleil…

Sommeil et songes, fil conducteur

D’année en année, Xavier Kawa Topor, directeur de Fontevraud et son équipe construisent l’édifice de la Cité idéale. Un rendez-vous culturel estival, clé pour mieux explorer l’un des plus grands édifices monastiques en Europe, qui fût aussi, un temps, une prison. « La cité idéale est une référence au fondateur Robert d’Arbrissel et à la singularité du lieu abritant un ordre mixte dirigé par des femmes », cadre Xavier Kawa Topor.

Après le repas et la marche, thèmes des années précédentes, le sommeil et les songes vont être le fil conducteur de la saison 2012. Les trois coups sont donnés le 23 juin de l’après-midi jusqu’au petit-déjeuner du lendemain.

De 14 h 30 à 7 h le lendemain…

http://www.ouest-france.fr/region/paysdelaloire_detail_-Une-nuit-blanche-a-l-abbaye-de-Fontevraud-_8620-2077506_actu.Htm

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-K- M. Xavier KAWA-TOPOR, Directeur de l’ABBAYE DE FONTEVRAUD.

   M. Xavier Kawa-Topor, est au milieu de la photo   entre M. Jacques Auxiette (Président du Conseil Régional des Pays de la Loire) et M. Jean Daubigny (Préfet de  laRégion des pays de Loire).                                              Origine de la photo: http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=2266

Voir aussi: Interview Xavier Kawa-Topor, directeur de l Abbaye de Fontevraud. le 24 novembre 2011 sur Loire net TV                                                                                                                           http://www.loire-net.tv/news/l-abbaye-de-fontevraud-aura-ses-quartiers-d-affaires-et-d-hotellerie-en-2013

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-A- QUEL AVENIR POUR L’ABBAYE ROYALE DE FONTEVRAUD ? Après la réunion des Conseils économiques sociaux environnementaux .

Les Conseils économiques sociaux environnementaux  (CESER) des Pays de la Loire, Centre et Poitou-Charentes ont  remis la copie de leur étude le mardi 10 janvier 2011. Voici quelques éléments de cette restitution. La culture et ses grands édifice a aussi sa cour des comptes… Dommage que la parole n’ait pas  été donnée à la direction actuelle pour exprimer ses orientations.

Constitué de représentants des CESER des Pays de la Loire, du Centre et de Poitou-Charentes, un groupe de travail a mené une réflexion approfondie sur un projet global de développement et apporté des préconisations pour une meilleure valorisation de l’Abbaye Royale de Fontevraud. « Fontevraud est lieu emblématique qui peut jouer un rôle actif dans un Saumur en décrochage régional, on peut en espérer des retombées économiques directes » a expliqué Jean Marie Morel, le président du CESER, le conseil Economique et Social avant d’égréner son rapport demandant qu’un un événement populaire soit créer.

Une clarification de la maîtrise d’ouvrage.                                                                                                                                                 L’Etat et la Région doivent engager rapidement des discussions afin de régler la question de la maîtrise d’ouvrage de l’abbaye, en désignant une personnalité unique en charge de l’ensemble des bâtiments, quelle que soit leur propriété. En effet Fontevraud dispose d’une direction bicéphale avec Xavier Kawa Topor en charge de la programmation culturelle et David Martin en charge de l’exploitation tourisitique.

Des statuts adaptés à une nouvelle gouvernance.

La création d’un événement de grande notoriété.

La réalisation de parcours thématiques différenciés.

La création d’un centre médiéval international.

Le renforcement de l’offre d’accueil et d’hébergement

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=9865

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized