Archives de Catégorie: Uncategorized

Mont- sur- Guesnes (86420) accueilllera en 2022 l’ Historial du Poitou

Capture d’écran 2020-05-14 à 12.21.46

https://www.centre-presse.fr/article-686136-monts-sur-guesnes-l-historial-du-poitou-ouvrira-en-avril.html

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Avis de décès de M. Jean Poulain ancien Directeur du Centre culturel de l’Ouest (Abbaye royale de Fontevraud) entre 1984 et 1996.

Monsieur Jean Poulain

Saint-Cast-le-Guildo (22) – Dombasle-sur-Meurthe (54) – Los Angeles, USA – Pluduno (22) – Sarthes, 72

Nous avons la tristesse de vous faire part du décès de

Monsieur Jean POULAIN

Chef d’escadrons (ER)
Ancien Observateur de l’ONU
pour le Moyen-Orient
Ancien directeur
du Centre culturel de l’Ouest
en l’abbaye de Fontevraud
Chevalier de la Légion d’honneur
Médaille militaire
Chevalier de l’ONM
Chevalier des Arts et des Lettres
Médaille de l’ONU
survenu dans sa 89e année.
De la part de :
Jean Luc et Corinne Poulain,
Katell et Vincent Dogat,
Yannick Poulain (†), ses enfants;
ses 7 petits-enfants,
ses 6 arrière-petits-enfants,
toutes les familles Poulain, Lemaitre, Granai, Sevin, Fourre.

Une cérémonie religieuse sera célébrée
samedi 17 mars 2018,
à 10 h 30,
en l’église de Saint-Cast.
Jean repose au salon funéraire de Matignon, rue du Chemin Vert.
Cet avis tient lieu de faire-part et de remerciements.

Mis en ligne le Jeudi 15 Mars 2018
Voir aussi un long entretien : https://www.youtube.com/watch?v=BQ2SsUCbQbk

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Fontevraud. Du 30 novembre au 5 janvier 2020, l’Abbaye fête Noël

L’Abbaye de Fontevraud revient cette année encore pour illuminer vos fêtes de fin d’année avec un programme très complet du 30 novembre au 5 janvier. Expositions, ateliers, concerts de quoi occuper toute la famille durant le mois de décembre.

Au-delà de la traditionnelle fête chrétienne, Noël est aujourd’hui également un temps œcuménique synonyme de retrouvailles, de convivialité, de gourmandise et de générosité. En qualité de Centre Culturel de Rencontre, l’Abbaye royale de Fontevraud et son Centre Culturel de l’Ouest accueillent chaque année une centaine d’artistes de toutes disciplines. Pour cette troisième édition, « Noël à Fontevraud » s’inscrit comme l’un des temps forts du site et de la Région des Pays de la Loire. Le public vient chaque année plus nombreux pour ce rendez-vous associant excellence artistique et patrimoine. Enfants et adultes partent à la découverte d’une abbaye entièrement scénographiée par le talent d’artistes reconnus : sculpteurs, designers, illustrateurs et compositeur. Accueillis en résidence artistique, chacun d’eux a reçu la mission de sublimer un espace emblématique du monument afin d’offrir à nos hôtes un parcours de Noël original et festif dont le fil rouge est la création, le design et l’art de vivre à la française. Vous pourrez y retrouver les créations de l’orfèvre Goudji (détails de l’exposition à retrouver dans notre article). Un rendez-vous à découvrir du 30 novembre 2019 au 5 janvier 2020.

La résidence de création

Pour la troisième année, une illustratrice, est accueillie à l’Abbaye royale de Fontevraud pour réaliser une série de dessins et d’illustrations et créer un livre jeunesse offert aux enfants qui viennent en famille ou avec l’école pour découvrir les installations de « Noël à Fontevraud ». En cadeau de bienvenue, « Minuit » est cette année le livre jeunesse offert à chaque famille et enfants. L’illustratrice Julia Wauters, lauréate 2019 de la résidence littérature jeunesse, nous emmène dans une déambulation festive, mettant en scène des personnages réels et imaginaires issus de l’histoire de l’abbaye. Ainsi, dans son histoire, le soir du 24 décembre, à l’approche de minuit, les fantômes de Fontevraud se donnent rendez-vous dans le cloître et illuminent la nuit. Cette création donnera lieu à un mapping En complément du livre, tels des équilibristes, les personnages et créatures créés par Julia Wauters apparaissent et illuminent la façade de l’abbatiale dès le coucher du soleil. Du 30 novembre au 5 janvier de 17h à 18h30 du dimanche au jeudi et de 17h à 21h vendredi, samedi et vacances scolaires sur la façade de l’abbatiale (gratuit dans le cadre du droit d’entrée).

Résidence de création « Murmures »

Pour l’installation artistique de Noël à Fontevraud dans le cloître, un artiste est accueilli en résidence pour produire une création sonore originale. « Lucioles & Sonnailles » D’Érik Samakh est une installation lumineuse et sonore, a été conçue spécialement par cet artiste pour le cloître de l’Abbaye royale de Fontevraud. Le jardin accueille les visiteurs pour un voyage entre magie et réel, entre nature et architecture. Du jour vers la nuit, le dispositif évolue et rappelle, grâce aux bambous plantés de façon éphémère dans chaque carré du cloître, les installations silencieuses intitulées « zones de silence », l’une de ses créations réalisées en 1996 à la Galerie des Archives à Paris. Les sonnailles flottent dans l’espace, telles des lucioles. Elles font voyager l’imaginaire dans le passé du monastère. Les insectes nocturnes se mêlent aux lucioles électriques suspendues aux bambous. L’ambiance sonore qui enveloppe l’œuvre a été réalisée en binaural sur le territoire de vie de l’artiste, les Hautes-Pyrénées.

Résidence la table de Noël

Pour l’installation artistique de l’événement dans le Grand Réfectoire, un artiste est accueilli en résidence pour créer une table de fête. C’est à Sébastien qu’a été confié le soin de composer la table de Noël du Grand Réfectoire de Fontevraud. L’iconographie déployée sur la table de Noël fait directement référence à la variété des nombreux motifs et ornements présents dans l’architecture de l’Abbaye royale de Fontevraud. Leur caractère « merveilleux » les rapprochent à la fois du monde de l’enfance et de la féerie. Ils s’apparentent tant à des jouets anciens, qu’à l’univers des arts de la table répandu au XVIIe et XVIIIe siècle. Animée d’ombres et de lumières, d’opacités et de transparences, cette table, blottie sous un linceul de neige, oscille entre la muséographie d’un cabinet de curiosité et l’usage décoratif des plaisirs gastronomiques.

Les concerts de Noël

Cette année, Fontevraud propose au public de venir passer un Noël magique en musique. La jeunesse et le chant choral sont à l’honneur autour de quatre beaux concerts qui rythmeront l’événement. Ils sont à réserver sur le site internet de l’Abbaye de Fontevraud.

Maîtrise de Radio France
Le programme de Noël présentera la lumineuse et emblématique « Ceremony of Carols » de Benjamin Britten. Ce concert exceptionnel ne sera donné qu’à Paris, à l’Abbaye royale de Fontevraud, à Épinal et à la Cathédrale de Chartres. Il se déroulera à l’auditorium le samedi 30 novembre à 16h30 (gratuit dans le cadre du droit d’entrée).

Stradivaria
A l’Ensemble Stradivaria se joindront le choeur Aria Voce et la Schola de la Cathédrale de Nantes, sous la direction d’Étienne Ferchaud. Avec le Messie composé en à peine 3 semaines, du 22 aout au 12 septembre 1741 à Londres, Haendel a fait preuve d’une incroyable capacité d’invention qui étonne encore de nos jours. Ce concert de Noël à Fontevraud rassemblera connaisseurs et amateurs autour de cette grande fresque de la musique classique, universelle et populaire. A l’auditorium le samedi 7 décembre à 20h (22€ tarif plein / 16€ tarif réduit).

Veus – Cor Infantil / Amics de la unio
« Songs of Hope » est un spectacle a cappella sorti en 2012 et réédité en 2018. Il s’articule autour de différentes oeuvres de compositeurs catalans et internationaux. La musique et le théâtre sont réunis dans une expérience sensorielle où le spectateur devient un membre à part entière du choeur. A l’auditorium le dimanche 15 décembre à 16h30 (gratuit dans le cadre du droit d’entrée).

Maîtrise des Pays de la Loire
Pour ce concert de Noël la Maîtrise des Pays de la Loire propose un répertoire varié, allant du Moyen-Âge à l’époque contemporaine, en explorant tous les genres musicaux (opéra, musique sacrée, musiques du monde, chanson française, contes pour enfants, …). A l’auditorium le samedi 21 décembre à 16h30 (gratuit dans le cadre du droit d’entrée).

Les ateliers de Noël

Les équipes de médiation de Fontevraud et les artistes proposent aux familles de participer à des ateliers ludiques et créatifs de Noël. Des moments de surprises et d’activités inoubliables qui offrent à chacun la possibilité de faire vivre son imagination au coeur de l’Abbaye royale. L’équipe de médiation propose deux ateliers et une visite contée inspirés par l’univers des artistes exposés :

– Sur les traces de l’orfèvre Goudji :
Les enfants revisiteront l’art de l’origami en réalisant une délicate guirlande porte-bonheur.

– Au fil du trait de Julia Wauters :
En s’inspirant de l’univers graphique de Julia Wauters, ils donneront corps à une fantastique carte de Noël.

– Déambulation contée :
– Au cours d’une déambulation festive, les familles se laisseront conter les anecdotes et les secrets séculaires précieusement conservés dans les archives de la communauté de Fontevraud.

Ces trois ateliers famille sont à réserver au 02.41.51.84.44 ou sur www.fontevraud.fr. Ils se dérouleront tous les samedis et dimanches de 14h30 à 17 en continu.

– Atelier Chocolat :
Encadrées par les chocolatiers de la Duchesse Anne de Saumur, les familles sont invitées à réaliser un décor coloré et sucré sur le thème de Noël. Il se déroulera dans le Bas-Dortoir le samedi 30 novembre de 15h à 16h et est gratuit dans le cadre du droit d’entrée.

– Autour et avec Julia Wauters :
Auteure et illustratrice, Julia Wauters partage son univers tout en couleur et fantaisie dans un atelier ludique. Entre les deux ateliers sera servi un goûter. Dans le Bas-Dortoir, gratuit dans le cadre du droit d’entrée. Le samedi 14 décembre de 15h à 16h et de 17h à 18h, gratuit dans la cadre d’un droit d’entrée.

Infos pratiques : Toutes les infos sur http://www.fontevraud.fr/

Le Kiosque . le JournaL

Article du 20 novembre 2019 I Catégorie : Culture

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Un exemple d’hydraulique monastique, l’hydraulique cistercienne.

L’hydraulique est une science appliquée ayant pour objet d’étude les propriétés mécaniques des liquides et des fluides[1].

L’eau a toujours déterminé les implantations monastiques ; et par leurs travaux hydrauliques, les moines ont profondément modifié les paysages où ils ont vécu.  Voir L’hydraulique monastique Sous la direction de Léon Pressouyre et Paul Benoit [2]

Les exemples en sont nombreux  même si l’ordre Cistercien semble être celui qui a fait l’objet  de recherches approfondies comme en témoignent ces quelques titres formant une liste non exhaustive.

* Nouvelles recherches sur l’hydraulique cistercienne en Bourgogne, Champagne et Franche-Comté [3]

* Sanctuaires cisterciens et aménagments hydrauliques en Limousin et en Marche

* L’hydraulique cistercienne : aménagements et usages dans le Massif central [4]. 

* Les Cisterciens et l’eau. L’exemple de l’abbaye de Vauluisant aux XIIe et XIIIe siècles Joséphine Rouillard[5].

L’hydraulique cistercienne en Bourgogne et en Champagne [6].

* Les amis de l’Abbaye de Signy. Les Cisterciens au pays des résurgences [7].

* Les Cahiers Haut-marnais :_Hydraulique cistercienne en Haute-Marne [8]

A propos des cisterciens toujours concluons avec Georges Viard faisant  l’éloge de » l’ingéniosité  et de la maîtrise reconnue des cisterciens  dans l’art hydraulique [9]«  ajoutant ces quelques  lignes présentant  le « Canal des moines » à Aubazine ( implantation cistercienne)  Ouvrage d’art exceptionnel du XIIème siècle d’1.5 km, tantôt creusé dans la roche, tantôt construit en encorbellement par les moines cisterciens de l’abbaye, le canal des moines court à flanc de rocher depuis sa prise d’eau sur le ruisseau du Coyroux. Il desservait viviers et moulins et apportait l’eau courante au monastère[10]

[1] -.https://fr.wikipedia.org/wiki/Hydraulique

[2]http://www.editions-creaphis.com/ouvrages/l-hydraulique-monastique.html.

[3] -.  https://www.persee.fr/doc/arcme_0153-9337_1998_num_28_1_917

-[4]. http://openarchive.eveha.fr/uploads/documents/57-bouvart-pignot.pdf

[5]https://www.cairn.info/revue-hypotheses-1998-1-page-77.htm#

[6] -. http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2010.rollier_g&part=364540

[7]http://www.abbayedesigny.fr/

[8]https://www.librairiedialogues.fr/livre/9400392-les-cahiers-haut-marnais-hydraulique-cisterci–haute–marne-les-cahiers-haut-marnais

[9]vhttp://chemindeleau.com/L-hydraulique-monastique-a-l.html#16/48.0569/5.6720 en

[10].https://www.vallee-dordogne.com/la-vallee-de-la-dordogne/decouvrir/musees-spectacles-visites-et-excursions/canal-des-moines-844216

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Rejoignez l’APF force de frappe des études consacrées aux Prieurés fontevristes

Poster un commentaire

par | 2 septembre 2019 · 11:07

« Littérature, histoire, imaginaires coloniaux » du 13 au 15 juin 2019

Rencontres MEET du 13 au 15 juin à Fontevraud : « Littérature, histoire, imaginaires coloniaux »

Chaque année, l’Abbaye royale de Fontevraud a le plaisir d’accueillir les rencontres de la MEET, Maison des Écrivains Étrangers et Traducteurs. Les prochaines rencontres qui se dérouleront du 13 au 15 juin auront pour thème : « Littérature, histoire, imaginaires coloniaux ». En PDF à télécharger, la présentations des auteurs présents.

Dès les prémices des conquêtes coloniales, au début du XVIIIe siècle, se construit un imaginaire autour des terres vierges qui entretient le rêve de contrées mirifiques. Cette « politique du merveilleux » fut l’un des fondements du colonialisme étendu à tous les continents, répandant les aspirations exotiques occidentales et justifiant la politique d’occupation.

La propagande coloniale, soutenue par la presse, la littérature, toutes sortes d’images, le théâtre, les expositions, puis la photographie, le cinéma, les actualités filmées, la télévision, s’est élaborée en même temps que les conquêtes et a représenté une large et intense campagne médiatique. Cette fantasmagorie s’est enfouie au plus profond des consciences, les blanches comme les autres. Et l’imagerie coloniale habite encore nos imaginaires.
Or, nous assistons depuis une vingtaine d’années à un double phénomène qui travaille profondément ces imaginaires coloniaux : un regain d’intérêt critique pour les littératures et les imageries coloniales anciennes, et un foisonnement des écritures actuelles dans et sur les champs coloniaux et postcoloniaux, quels qu’ils soient.

Que se forge-t-il à travers ces imaginaires coloniaux ? Comment en rendre compte en historien ou en écrivain ? Comment en jouer et les déjouer ? Peut-on les ignorer, les contourner ou les combattre ? Voici autant de questions que nous posent ces fantasmes.
Ces questions sur les imaginaires coloniaux, les Rencontres de Fontevraud voudraient cette année les poser et tenter d’y répondre, en réunissant dans l’abbaye royale, pour trois journées, les témoins et les acteurs d’un rapproché à multiples facettes : historiens, littéraires, écrivains, qui toutes et tous ont à faire avec elles, et qui toutes et tous désormais dialoguent, se lisent, apprennent les uns des autres, ce dont les écritures, tant dans le champ des sciences sociales, de la critique littéraire que dans le paysage foisonnant des romans, récits, fictions, poésies contemporains, témoignent abondamment.

Sous la forme conviviale propre au lieu, tables-rondes, dialogues, ateliers, lectures, conférences, se succèderont et s’entrecroiseront afin de faire surgir par l’écoute et le débat quelques-unes des interrogations sur les imaginaires coloniaux hier et aujourd’hui, qui nous occupent. Puisque qu’ils font partie de notre histoire, faisons en sorte qu’ils construisent notre conscience critique actuelle.

Le programme

Jeudi 13 juin
– 15h. Présentation (Antoine de Baecque/Patrick Deville) : « Littérature, histoire, imaginaires coloniaux »
– 15h30-16h45. : Romain Bertrand, l’histoire à parts égales
– 16h45. Lecture
– 17h30-18h45. Conférence de Bénédicte Savoy, les œuvres du patrimoine africain, l’imaginaire colonial et la question de leur restitution
– 20h45 : Projection de Vénus Noire, d’Abdellatif Kechiche (2h45, 2010), suivie d’une discussion animée par Antoine de Baecque

Vendredi 14 juin
– 9h30. Lecture
– 9h45-11h. Dialogue Patrick Deville et Antoine de Baecque : la littérature, l’histoire et les imaginaires coloniaux
– 11h15. Lecture
– 11h30-13h. Table-ronde, animée par Yann Nicol (Veronic Algeri, Linda Lê, Pierre Singaravelou, Jennifer Yee) : « Les écritures contemporaines des mondes coloniaux »
– 15h. Lecture
– 15h15-16h45. Table-ronde , animée par Antoine de Baecque (Michaël Ferrier, Daniel Maximin, Philippe Papin, Christelle Taraud) : « Qu’est-ce que l’imaginaire colonial ? »
– 17h. Lecture
– 17h15-18h45 : Table-ronde , animée par Yann Nicol (Veronic Algeri, Négar Djavadi, Suzanne Dracius, Jennifer Yee) : « L’imprégnation des imaginaires coloniaux »
– 21h : Présentation de l’exposition Le Modèle noir, de Géricault à Matisse (Musée d’Orsay, jusqu’au 21 juillet), suivie d’une discussion animée par Pap N’Diaye, conseiller scientifique.

Samedi 15 juin
– 9h30. Lecture
– 9h45-10h45. Dialogue : Michaël Ferrier, voyages métissés de différents passés
Pause
– 11h. Lecture
– 11h15-12h45. Table-ronde animée par Yann Nicol (Hemley Boum, Pap N’Diaye, Daniel Maximin, Thomas B. Reverdy) : « Construire une conscience critique des imaginaires coloniaux »

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=50113

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Ne jetez pas la pierre (!) à ceux qui ont choisi des sujets d’études sur l’abbaye de Fontevraud apparement rebutants… lisez les plutôt.

Etude statistique d’appareils à l’intérieur de l’abbaye de Fontevraud. Aspects méthodologiques

[article]

Revue Archéologique de l’Ouest  Année 1989  6  pp. 155-172

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Uncategorized

Redécouverte de structures anciennes au Prieuré de Relay- PONT-DE RUAN (37200).

 

Page FB du prieuré de Relay via Aurélie Schnell.

 

41694444_10217172346085431_6266853838917992448_n

Work in progress.

Depuis plusieurs mois, des travaux de restauration/conservation ont été entamés sur la façade occidentale des logis. Autrefois se trouvaient ici le réfectoire au rez-de-chaussé et le logis prieural à l’étage. Malheureusement, en 1833, le propriétaire avait détruit une grande partie de ces bâtiments. Nous retrouvons aujourd’hui le niveau de sol d’origine, des niches et la structure de la cheminée du logis de la prieure.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Revitaliser le centre-bourg de Fontevraud l’Abbaye.

28 mars 2019 à Montsoreau : « Rêver les bourgs anciens », la conférence sur le centre-bourg de Fontevraud

Découvrez le projet architectural virtuel, mais réaliste, issu de l’étude de revitalisation du centre-bourg de Fontevraud-l’Abbaye lors d’une conférence intitulée « Rêver les bourgs anciens », le jeudi 28 mars 2019, à 20h, à la Maison du Parc de Montsoreau. Entrée gratuite et ouverte à tous.

Illustration de la revitalisation du centre-bourg de Fontevraud-l’Abbaye (crédit image : © Quarcs)

Pour le Parc Naturel Régional Loire-Anjou-Touraine, « notre patrimoine a de l’avenir ». Dans cette optique, le PNR organise une conférence le jeudi 28 mars prochain à 20h, à la Maison du Parc de Montsoreau, sur le thème : « Rêver les bourgs anciens ».

Fontevraud : « du rêve à la réalité »

C’est l’histoire bien connue des centres-bourgs, qui se vident, et qui peinent à être réhabilités et réinventés… Ce constat, de nombreux bourgs ruraux le déplorent aujourd’hui. Lancée par le Parc avec l’aide de la commune de Fontevraud, l’étude « revitalisation » ne s’appuie pas uniquement sur une analyse technique. Elle va plus loin et propose une analyse sociologique des besoins, des envies… Pendant plusieurs mois, une équipe a travaillé autour de l’ilot Triquier Sud. Architectes, sociologues et juristes ont rencontré les habitants, les acteurs économiques, les élus de la commune pour aboutir à un projet de revitalisation qui leur ressemble.

Florian Golay et Cécile Leonardi à l’animation

C’est le travail que Florian Golay, architecte et Cécile Leonardi, sociologue viendront présenter lors de cette conférence. Loin d’être uniquement imaginaire, le projet envisage de mixer des logements, un lieu d’hébergement pour travailleurs saisonniers et un local artisanal. « Le centre-bourg est souvent décrié et ne suscite plus d’envie : manque de place, d’espace vert, de parking » on le rend à nouveau séduisant en partant des désirs et aspirations des gens » précise Michel Mattei, chargé de mission urbanisme au Parc. Plus qu’un rêve, l’étude intègre le financement et le montage juridique pour rendre le projet réalisable.

Quand la petite histoire du patrimoine bâti rejoint la grande

Chaque année, le Parc Naturel Régional Loire-Anjou-Touraine explore un thème en lien avec ses missions. En 2019, le patrimoine bâti est à l’honneur ! Le territoire regorge en effet d’un bâti merveilleux, plus ou moins connu. Il est un élément essentiel du paysage et a largement contribué au classement du territoire en « Parc Naturel Régional » et à l’inscription du Val de Loire sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Jusqu’au lundi 11 novembre 2019, la Maison du Parc décline cette thématique sous plusieurs formes : visite sensorielle, conférence sur l’habitat en Anjou et en Touraine, atelier sculpture sur tuffeau… Sans oublier son exposition « Patrimoines révélés », visible jusqu’au dimanche 12 mai prochain (relire notre article), qui invite à (re)découvrir les patrimoines exceptionnels de l’Anjou !

Infos pratiques : Conférence du jeudi 28 mars 2019, à 20h, animée par Florian Golay, architecte, et Cécile Leonardi, sociologue. Entrée gratuite. Réservation conseillée par téléphone au 02 41 38 38 88. Retrouvez le programme complet sur le site Internet du Parc Naturel Régional (PNR) Loire-Anjou-Touraine (rubrique « Découvertes ») : www.parc-loire-anjou-touraine.fr.

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=49164

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye, Uncategorized

Le prieuré de Blessac (23200)

IMG_1787.jpg

  • 1800 m2
  • 20 pièces

Creuse lieu d’exception, cet ancien couvent de femmes fondé au XIè siècle adhéra à l’ordre de Fontevrault. Il acquit une importance considérable au moyen âge jusqu’à la fin de l’ancien régime. Demeure privée depuis le XVIIIè, magnifiquement restauré récemment il déploie environ 1800m2 sur 3 niveaux. Composé de 12 chambres avec salle de bains, 6 salons de réception ainsi que d’une galerie.Nombreux éléments d’époques :boiseries, cheminées en pierre, parquets …. chapelle dans parc avec étang, exceptionnel pour une activité d’accueil et réception. Dans un parc arboré d’environ 10 hectares comprenant 1 piscine, 2 étangs, un bassin, une petite maison, une chapelle, une partie de l’église, un pigeonnier et un caveau vénitien.Situation : à 5mn d’Aubusson, cité internationale de la tapisserie, A 85 km de limoges et 93 km de Clermont FerrandRelié à Paris par TGV La Souterraine à seulement 2h30Aéroport de Limoges reliant Paris en moins d’une heure. Pour information, contactez: Nadine DIPIETRO 0681993…

Référence annonceur : 1141126 – Référence Propriétés le Figaro : 10865487IMG_1789

https://proprietes.lefigaro.fr/annonces/chateau-creuse-limousin-france/10865487/

et aussi :

https://creuse.meconnu.fr/ancien-prieure-de-blessac

https://data.bnf.fr/fr/14514184/prieure_de_blessac/

et encore:

Résumons : donc le pieux Charles d’Aubusson vient, en 1524, de faire construire une chapelle dédiée à la gloire de Marie… c’est bien ça l’histoire, hein ? Mais Gilles Rossignol (qui est l’auteur d’une biographie sur les d’Aubusson, d’un Guide de la Creuse et, par ailleurs, qui est ancien attaché culturel d’ambassade et petit-fils de maçon de la Creuse) nous en dit un peu plus…

Le frère de Charles, qui se nomme Jean d’Aubusson, est le curé de La Chapelle-Taillefert et le prieur du couvent de Blessac. La prieure de ce même couvent s’appelle Françoise d’Aubusson : elle est la cousine du pieux seigneur Charles d’Aubusson et de son frère, l’ecclésiastique Jean d’Aubusson. Une belle histoire de famille commence…

En 1530, des inspecteurs de l’ordre de Fontevrault effectuent une visite de routine au couvent de Blessac et ils sont stupéfaits par les confidences qu’ils y recueillent : les nonnes accusent en effet les 2 frères et leur cousine de vivre « lubriquement » et leurs témoignages apportent de très intéressants renseignements…

La prieure Françoise d’Aubusson aurait eu 3 (voire 4) enfants dont le père serait son cousin, le baron Charles d’Aubusson. Le curé prieur Jean d’Aubusson est, quant à lui, accusé d’avoir forniqué avec plusieurs religieuses du couvent de Blessac (scandalisant ainsi les habitants de cette localité, lesquels sont au courant à cause de son manque total de discrétion).

En 1533, le curé prieur Jean d’Aubusson, qui est également accusé d’avoir maltraité le curé du château familial (à Blessac), est destitué de ses fonctions de prieur du couvent de Blessac. Puis, l’abbesse de Fontevrault obtient sa condamnation et Jean d’Aubusson est alors incarcéré à Paris (et nul n’entend plus jamais parler de lui).

http://marchoucreuse23.canalblog.com/archives/2017/10/08/35745727.html

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized