Archives de Catégorie: Uncategorized

L’acte de mariage d’un de ses fils, Jacques-André Hayé stipule qu’il est le fils de «  Marc Hayé, tisserand, décédé à Poitiers comme victime de la Révolution. » (Vue n°41 et 42/147, acte de mariage du 6 janvier 1813 à Raslay, archives de la Vienne). De cette union sont issus :

1° Sophie Hayer, née le 24 mai 1780 à Fontevrault. 

2° Marc-Jacques Hayer, né le 17 août 1781 à Fontevrault. 

3° Emilie-Sophie Hayer, née le 26 mai 1783 à Fontevrault. 

4° Marie Hayer, née le 6 juin 1785 à Fontevrault.

5° Jacques-André Hayer, né le 31 mai 1788 à Fontevrault. 

marié le 6 janvier 1813 à Raslay avec Marie-Rosalie Champion.

6° Jacinte Haydier, né le 12 juillet 1789 à Saix et + le 26 août 1789.

7° Louis Haydier, né le 12 juin 1792 à Saix, garçon laboureur à  Bizay, Epieds et décédé le 30 décembre 1865 à la Crépineriecommune de Brézé, journalier-vigneron.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

L’Ordre de Fontevraud dans l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert

(Géographie et Histoire monastique) Font-Evraud, et suivant Ménage, Fontévaux, Font-Ebraldi, est un bourg en Anjou à trois lieues de Saumur. Long. 17. 41. 54. lat. 47. 10. 47.

Ce bourg n’est cependant connu que par une célèbre abbaye de filles, chef d’ordre érigée par le bienheureux Robert d’Arbrissel, né en 1047, et mort en 1117, personnage trop singulier, pour ne pas rappeler dans cette occasion un petit mot de sa mémoire et de l’ordre qu’il fonda.

Après avoir fixé ses tabernacles à la forêt de Fontevraud, il prit l’emploi de prédicateur ambulant, et parcourut nuds-piés les provinces du royaume, afin d’exhorter principalement à la pénitence les femmes débauchées, et les attirer dans son cloitre de Marie-Magdeleine. Il y réussit merveilleusement, fit en ce genre de grandes conversions, et entr’autres celle de toutes les filles de joie qu’il trouva dans un lieu de débauche à Rouen, où il était entré pour y annoncer la parole de vie. On sait encore qu’il persuada à la reine Bertrade, si connue dans l’histoire, de prendre l’habit de Fontevraud, et qu’il eut le bonheur d’établir son ordre par toute la France.

Le pape Paschal II. le mit sous la protection du saint siège en 1106, le confirma par une bulle en 1113, et ses successeurs lui ont accordé de magnifiques privilèges. Robert d’Arbrissel en conféra quelques temps avant sa mort le généralat à une dame nommée Pétronille de Chemillé ; mais il ne se contenta pas seulement de vouloir que son ordre put tomber en quenouille, il voulut de plus qu’il y tombât toujours, et que toujours une femme succédât à une autre femme dans la dignité de chef de l’ordre, commandant également aux religieux comme aux religieuses.

Il n’y a rien sans-doute de plus singulier dans le monde monastique, que de voir tout un grand ordre composé des deux sexes, reconnaitre une femme pour son général, c’est néanmoins ce que font les moines et les nones de Fontevraud, en vertu de l’institut du fondateur. Ses volontés ont été exécutées, et même avec un éclat surprenant ; car parmi les trente-quatre ou trente-cinq abbesses qui ont succédé jusqu’à ce jour (1756) à l’heureuse Pétronille de Chemillé, on compte quatorze princesses, et dans ce nombre, cinq de la maison de Bourbon.

L’ordre de Fontevraud est divisé en quatre provinces, qui sont celles de France, d’Aquittaine, d’Auvergne, et de Bretagne. Il y a quinze prieurés dans la première, quatorze dans la seconde, quinze dans la troisième, et treize dans la quatrième. C’est sur cet ordre, si l’on veut satisfaire pleinement sa curiosité, qu’il faut lire Sainte-Marthe dans le IV. vol. du Gallia christiana, et surtout l’ouvrage du P. de la Mainferme, religieux de Fontevraud, intitulé Clypeus ordinis Fontebraldensis. Le premier volume fut imprimé en 1684, le second en 1688, le troisième en 1692 ; et il faut joindre à cette lecture, celle de l’article de Fontevraud dans la dernière édition du Dictionnaire de Bayle. (D.J.)

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Ancien prieuré fontevriste Notre-Dame et Saint-Jean-l’Évangéliste, puis ferme de Moreaucourt

Ancien prieuré fontevriste Notre-Dame et Saint-Jean-l’Évangéliste, puis ferme de Moreaucourt (80830. L’Etoile)

https://inventaire.hautsdefrance.fr/dossier/ancien-prieure-fontevriste-notre-dame-et-saint-jean-l-evangeliste-puis-ferme-de-moreaucourt/ab385c72-2503-4585-a4ae-6d985d51e7a1

Poster un commentaire

Classé dans Département 80, Uncategorized

Le patrimoine avec les yeux de Francesca. Histoire de l’Abbaye de Fontevraud

La fondation

La nécropole des Plantagenêts

Le déclin

Le renouveau

Révolution et suppression de l’Ordre

La prison

Évolution du nombre de détenus dans la prison centrale de Fontevraud

Restauration et ouverture au public

Aujourd’hui

http://francescax8.unblog.fr/2013/05/24/histoire-de-l’abbaye-de-fontevraud/comment-page-1/#comment-283

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 49 (d) Abbaye-Bagne de Fontevraud-L’Abbaye, Uncategorized

L’ordre de Fontevrault dans data.bnf.fr

Ordre de Fontevraud

Création
1101 
Fin d’activité
1956 
Note
L’Abbaye Notre-Dame de Fontevraud fut fondée par Robert d’Arbrissel en 1101. Cette abbaye bénédictine comprenait une communauté d’hommes, Saint-Jean-l’Habit, et un monastère de moniales, le Grand Moutier, voisinant avec trois prieurés consacrés aux malades et aux filles repenties, le tout sous l’autorité d’une abbesse. L’abbaye devint le centre d’un nouvel ordre religieux qui se diffusa rapidement en Aquitaine, en Champagne, en Espagne et en Angleterre. Il comptait déjà 2000 membres à la mort de Robert en 1117
L’abbesse dirigea bientôt plus de 5000 religieux et religieuses dans la maison-mère et la centaine de prieurés qui en dépendaient. A la fin du XVIIe siècle, l’ordre comptait 50 prieurés et 280 moines et moniales à l’abbaye. La branche masculine de l’ordre disparut à la Révolution, en même temps que l’abbaye de Fontevraud
Trois communautés se reconstituèrent au début du XIXe siècle : à Chemillé (Maine-et-Loire), à Brioude (Haute-Loire) et à Boulaur (Gers) ; et les trois supérieures réunifièrent l’observance en 1849. – Les moniales de Boulaur s’établirent en 1904 à Vera de Navarra, et s’agrégèrent ensuite à un institut bénédictin espagnol. – Les deux dernières professes de Brioude se rallièrent à Chemillé. – En 1956, les dernières moniales de Chemillé ont rejoint les Sœurs bénédictines de Sainte-Bathilde (de Vanves). – La tradition de Fontevraud s’est conservée au Prieuré Notre-Dame de Fontevraud (à Chemillé, puis à Martigné-Briand : transfert entre 1960 et 1965), aujourd’hui Monastère Notre-Dame de Compassion, des Bénédictines de Sainte-Bathilde
Domaines
Religion
Autres formes du nom
Bénédictines de la Congrégation de Fontevrault Bénédictins de la Congrégation de Fontevrault Enfants de la Vierge

http://data.bnf.fr/atelier/13573818/ordre_de_fontevraud/

et aussi :

 

  • Notice  correspondante dans  IdRef                                                                                                                                                                                                                                                        IdRef permet d’interroger les autorités (auteurs, titres) du catalogue collectif de l’enseignement supérieur français SUDOC.

 

http://www.idref.fr/052671844

 

  • Notice correspondant dans  VIAF                                                                                                                                                                                                                                                            VIAF est le fichier d’autorité international de référence.

 http://viaf.org/viaf/138457799/

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

La collection Gaignières par Anne Ritz-Guibert. Un inventaire- qui n’a pas oublié l’abbaye royale de Fontevraud- du royaume au XVIIe siècle

Anne Ritz-Guilbert

Anne Ritz-Guilbert, La collection Gaignières. Un inventaire du royaume au XVIIe siècle, Paris, CNRS, 2016, ISBN : 978-2-271-09164-2.

Pendant presqu’un demi-siècle, « l’antiquaire » François-Roger de Gaignières (1642-1715), accompagné d’un copiste-paléographe et d’un dessinateur, a parcouru la France en se donnant pour mission d’enregistrer toutes les traces laissées par l’histoire de la noblesse et de la monarchie françaises. Copiant et relevant des centaines de milliers d’actes, de titres, d’édifices et de monuments pour beaucoup aujourd’hui disparus, Gaignières et son équipe ont rassemblé une collection documentaire exceptionnelle et sans précédent : un « musée de papier », à ce jour inédit, qui offre un témoignage éblouissant des richesses patrimoniales de la France médiévale et moderne.

arton4473-9993d

Anne Ritz-Guilbert nous fait pénétrer au cœur de cette collection aujourd’hui dispersée en nous donnant à comprendre dans sa totalité l’architecture classificatoire de cet « inventaire du royaume » par lequel Gaignières inaugure une véritable pensée du patrimoine. En reconstituant le contexte intellectuel et matériel de cette formidable accumulation de dessins et de relevés, elle révèle également le rôle considérable et mal connu de la collection Gaignières dans la construction des savoirs historiques et des représentations imaginaires à travers lesquels les XIXe et XXe siècles ont forgé notre conception du Moyen Âge.

http://cour-de-france.fr/article4473.html

Voir aussi :

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2012/04/04/g-gaignieres-immortalise-en-1699-labbaye-royale-de-fontevraud/

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2014/04/23/roger-de-gaignieres-1642-1715/

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Uncategorized

Mémoires du Futur : Le Prieuré Notre Dame d’Orsan (Cher)

Via la page FB d’Antoine Font, membre de l’APF,  Ajoutée le 24 nov. 2015

Fondé en 1107 par Robert d’Arbrissel, créateur de l’abbaye de Fontevraud, le prieuré d’Orsan abrite au cœur de ses bâtiments, monuments historiques du Berry, des jardins d’inspiration monastique médiévale, où l’utilitaire et la symbolique se mêlent intimement.

https://www.youtube.com/watch?v=C_yqgZJHFMs&feature=share

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

De nouveaux projets pour une nouvelle majorité au bénéfice de l’Abbaye de Fontevrault

Le projet de l’Abbaye de Fontevraud dévoilé en mode teasing… !

Les 12 et 13 novembre derniers, l’Abbaye de Fontevraud ouvrait ses portes à l’occasion des 900 ans de la mort de Robert d’Arbrissel, fondateur du site. L’occasion saisie par Bruno Retailleau, Président de Région de lancer son teasing sur son projet pour le site…

image: http://www.saumur-kiosque.com/images/articles/thumbnails/Video-Retailleau-Fontevraud_300x0.jpg

« Fontevraud doit devenir la marque de l’excellence de la Région », c’est ce qu’a une nouvelle fois scandé le Président de Région à l’occasion de sa première apparition publique à l’Abbaye de Fontevraud, samedi 12 novembre dernier, en prélude au concert de musique sacrée de l’ensemble vocal Macadam, moment fort des festivités des 900 ans de la mort du fondateur de l’Abbaye, Robert d’Arbrissel. Et tout comme ses prédécesseurs, Bruno Retailleau veut « apporter sa griffe » au site. L’un des sujets phares de la campagne des régionales, son projet est encore dans le flou, le nouveau directeur missionné pour le mettre en place, Antoine Godbert, ou encore la vice-Présidente au tourisme, Laurence Garnier ) et même le Président lui-même n’en dévoilant que des brides à chacune de leurs interventions. A minima, il l’a dit « ce projet sera dans la continuité mais aussi dans l’évolution. » Et de rajouter : « Depuis Olivier Guichard (NDLR Président de Région de 1974 à 1998), tous les présidents ont porté une attention particulière à l’abbaye, par delà les étiquettes partisanes. Je m’emploierai à la prolonger. »

Double exigence patrimoniale et intellectuelle

Sans en savoir beaucoup plus, le président a stipulé que le projet aura une double exigence, patrimoniale et intellectuelle, mais voulant « s’adresser à un public le plus large possible » en donnant « des clés de lecture de cette architecture », en créant « un parcours interactif » ou encore en revenant « à des grandes expositions patrimoniales tirées de grands fonds et musées français et européens». Et enfin, une annonce : Au printemps prochain, un grand colloque autour d’un sujet éminemment d’actualité en cette année électorale : « Autour de la notion de cité idéale, est-ce notre démocratie moderne peut encore porter un idéal ? »

Résumé de son intervention 4’16

En savoir plus sur http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=33877#0bGJ4aRULh8Ip6th.99

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=33877

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Uncategorized

Dans deux semaines (17-18 Sept. 2016), vous serez les bienvenus au Prieuré de L’Encloître-en-Chaufournais (37360 ROUZIERS DE TOURAINE). à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine !!!

2 septembre 2016. Dans mes 2 semaines, vous Serez les Bienvenus au Prieuré de L’Encloître-en-Chaufournais, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine !!!

Venez découvrir la riche Histoire (non locale de only, Mais aussi régionale, et same royale!) De CET ancien monastère tourangeau Dirigé, du 12e au 18e siècle, par l’Abbaye Royale de Fontevraud. La visite guidée, ANIMEE les Propriétaires pair, vous féra Ega lement découvrir l’architecture de des bâtiments Conserves, en Particulier l’église Notre-Dame (vestiges du chœur du 12e siècle et de la nef des siècles 12e-16e) et les bâtiments monastiques . Les travaux de sauvegarde du site entrepris recemment VOUS will be par ailleurs en PRESENTES.

En parallèle de CERTAINES de CES VISITES GUIDEES, les voix d’ONU Chœur résonneront Dans l’église priorale Notre-Dame Pour la Première Fois près de 260 DEPUIS ans! Le Chœur Emmanuel Chabrier ( http://choeur-emmanuel-chabrier.fr/page8.html ) vous féra en effet le plaisir d’y Réaliser des Répétitions publiques!

Au plaisir de vous Rencontrer Ou de vous revoir Prochainement! 🙂

——–

PROGRAMME:,

==> Samedi 17 septembre:
– 10h30: visite guidée
– 15h30: visite guidée et Répétitions publiques du Chœur Emmanuel Chabrier Dans l’ancienne église Notre-Dame

==> Dimanche 18 septembre:
– 10h30: visite guidée et Répétitions publiques du Chœur Emmanuel Chabrier Dans l’ancienne église Notre-Dame
– 15h30: visite guidée.

CONDITIONS:
– 2,50 € par personne / Gratuit versez les Moins de 18 ans
– Ecoute du Chœur Réservée aux Bénéficiaires des visites guidées
– Sans réservation

ADRESSE:
Prieuré de L’Encloître-en-Chaufournais
37360 Rouziers-de-Touraine
(hameau de L’Encloître)

POUR TOUTE QUESTION:
prieuredelencloitre@gmail.com
07 81 08 93 77

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Jeanne de Fontevrault, fille d’Henri II Plantagenêt, inhumée dans l’Abbatiale de Fontevraud.

Jeanne de Fontevrault (Jeanne d’Angleterre), fille d’Aliénor d’Aquitaine et de Henri II Plantagenet (1165-30 juillet 1199) (gisant détruit à la Révolution)

http://jcraymond.free.fr/Histoire/Lieux/F/Fontevraud/FtevroClbrites.php

Raymond VIII de Toulouse épouse à Rouen en octobre 1196 Jeanne de Fontevraud (1165-1199), fille d’Henri II Plantagenêt (1165-1199) et d’Aliénor d’Aquitaine. Leurs enfants sont :

  • Wilhelmine de Toulouse (née en 1196), Dame de Montlavard et de Saint-Georges, qui épousera en 1209 Barral Ier des Baux,
  • Raymond IX de Toulouse (juillet 1197-26 avril 1249), Comte de Toulouse,
  • Richard Bertrand de Toulouse (mort né le 4 septembre 1199).

http://www.histoireeurope.fr/RechercheLocution.php?Locutions=Bertrand+de+Toulouse

Jeanne de Fontevrault

Comtesse de Toulouse, Reine de Sicile

http://jean-francois.campion.perso.neuf.fr/Navig.php?ID=6591

Jeanne de Fontevrault(1165-1199), ép. Guillaume de Sicile, puis Raymond de Toulouse

http://www.de-bric-et-de-broc.com/France/poitou.html

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized