Archives de Tag: Prieuré de Fontaine

-R- Une relique de la vraie Croix était abritée au prieuré de Fontaine (24) .

Fontaine, situé sur Champagne-et-Fontaine, dans le canton de Verteillac, est un bourg paisible, un peu endormi sur sa colline, dominé par son église romane et son château de La Ligerie. Difficile aujourd’hui d’imaginer que ce village a été, pendant des siècles, un des lieux les plus animés de ces confins du Périgord jouxtant l’Angoumois, lieu de pèlerinages et de foires.

Outre son château, demeure des Faucher, deux prieurés, dépendant de l’ordre de Fontevrault, s’y étaient installés. Celui des Dames-Sainte-Marie fut créé en 1120 par Gérard de Sales, suite au passage en Périgord de Robert d’Arbrissel, le fondateur de l’ordre de Fontevrault. Presque entièrement détruit pendant la guerre de Cent Ans, puis au moment des guerres de Religion, le prieuré a pris de l’importance au fil des siècles pour compter jusqu’à 90 moniales. Au XVIIe siècle, grâce à Jeanne Baptiste de Bourbon, abbesse de Fontevrault, il reçut un fragment de la vraie croix, objet d’une fervente dévotion et d’un important pèlerinage jusqu’en 1970. Un saint bien particulier y était également vénéré par les jeunes femmes désirant avoir un enfant, à savoir saint Chose.

http://www.sudouest.fr/2010/06/10/il-raconte-l-histoire-d-un-hameau-du-perigord-vert-113107-1970.php

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 24

-T-Testamentum Hugonis de Lezigniaco, comitis Marchiae. (1183-1249) au BENEFICE de plusieurs IMPLANTATIONS FONTEVRISTES

  Hugue X de Lusignan, comte de la Marche et d’Angoulême, a participé à la 7ème croisade,  le 7 août 1248. Ce testament a probablement été écrit avant son départ pour la Terre-Sainte.

Liste des bénéficiaires du testament

Ses 5 fils :
Hugue le Brun.
Gui de Lusignan.
Geoffroi de Lusignan.
Guillaume de Valence
Adémar (clerc)

Autres destinataires :

les seigneurs de Blaye (Gironde)                                                                                                                       l’église Sainte-Marie de Caslelnau (Lot).

le chapelain de Pranzay lès Lusignan, à Lusignan (Vienne) – Pranzayo
la commanderie templière de Fontsèche à Tonnay-Charente (Charente-Maritime) – Fontis-Sitis
l’église de Nouaillé, auj. Nouaillé-Maupertuis (Vienne) – Nobiliacensis
l’abbaye de Bonneval (Aveyron) – abbacie Bone-Vallis
l’abbaye de Fontaine-le-Comte (Vienne) – abbacie Fontis-Comitis
l’abbaye de Chatelliers à Fomperron (Deux-Sèvres) – abbacie de Castellariis
l’abbaye de la Règle à Limoges (Haute-Vienne) – abbacie de Regali
l’abbaye d’Aubepierre à Méasnes (Creuse) – abbacie de Albis-Petris
l’abbaye d’Aubignac à Saint-Sébastien (Creuse) – abbacie de Albigniaco
l’abbaye du Palais, à Thauron (Creuse) – abbacie de Palacio
les prêtres de l’église Saint-Martin de Couhé-Vérac (Vienne) – ecclesia de Choec
le prieur et chapelain du même lieu
l’aumônerie de Couhé-Vérac – elemosinane de Choec
l’aumônerie de Fontsèche à Tonnay-Charente (Charente-Maritime) – elemosinane Fontis-Sitis
l’aumônerie de Pranzay-lès-Lusignan (Vienne) – elemosinane de Pranzaio
dons pour la Terre-Sainte Les abbayes
de Fontdouce à Saint-Bris-des-Bois (Charente-Maritime) – abbacia de Fonte-Dulci,
de la Frénade à Merpins (Charente)- de Freyneda,
de la Couronne à La Couronne (Charente) – de Corona,

Les moniales
de Tusson (Charente) – monialibus de Tuconio,                                                   NDLRB. Tusson a abrité un prieuré fontevriste                                                                                                         de Notre-Dame de Montazay, prieuré fontevriste, à Savigné (Vienne) – de Montazeys,                                                                                                                           de la Gasconnière à Sainte-Sévère (Charente) – de La Gasconere,                                                             de Bonneuil-Matours (Vienne) – de Bonolio                                                                                                         de l’église paroissiale Saint-Martin de Fontaine, prieuré fontevriste, à Champagne et Fontaine (Dordogne)                                                                             de Fonte-Sancti-Martini de Blessac (Creuse) – de Bleciaco,                                 NDLRB. Blessac a abrité un prieuré fontevriste

Les abbayes

de Fontevraud – abbacie Fontis-Ebraudi

de Valence à Couhé-Vérac (Vienne) – abbaye fondée 8 aout 1230 par Hugue X de Lusignan – abbacie de Valencia
de Saint-Amant-de-Boixe (Charente) – abbacie Sancti-Amancii de Buxia                                                  la cathédrale de Poitiers (Vienne) – ecclesie cathedrali Pictavensi,                                                    l’église Saint-Hilaire de Poitiers (Vienne) – ecclesie Beati-Hylarii Pictavensis,                                      la cathédrale d’Angoulême (Charente) – ecclesie cathedrali Engolismensi,

les frères Mineurs de Poitiers (Vienne) – fratribus Minoribus Pictavensibus
les frères prêcheurs de Poitiers (Vienne) – fratribus Predicatoribus Pictavensibus
les frères Mineurs d’Angoulême (Charente) – fratribus Minoribus Engolismensibus
les frères Mineurs de Cognac (Charente) – fratribus Minoribus de Compgnac
les autres frères Mineurs du diocèse de Poitiers – aliorum domorum fratrum Minorum Pictavensis dyocesis

Et encore :
les pauvres de mes terres
les pauvres jeunes filles à marier de mes terres

http://www.histoirepassion.eu/spip.php?article1823

Poster un commentaire

Classé dans Département 16, Département 23, Département 24, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 86, Département 87

-F- PRIEURE FONTEVRISTE DE FONTAINE

Fontaine (1130) au diocèse de Périgueux. Att. au XVIIe siècle.                                                                                                      Fontaines  (Notre-Dame) (1114) au diocèse de Périgueux (Commune  de Champagnac -et Fontaine 24320 ) département Dordogne, Arr. Riberac, Canton ; Verteillac.                                                                                                                                                    NB. Ces deux implantations sont  peut-être identiques.

Situé  aux confins N-0 du Périgord et de l’Angoumois, dans une vallée marécageuse  arrosée par la Nizonne.

Selon certaines sources Il fut fondé en 1114  par R. d’Arbrissel, qui séjournait  alors en Périgord où il avait obtenu quelques terres.Selon d’autres, il fut  fondé par  Bernard de Saint-Astier et fut le premier prieuré  fontevriste implanté en Périgord. Il fut  en tout cas mentionné dans le Privilège  de 1131.

L’évêque Guillaume III  avait donné son accord pour la fondation  et les comtes de Périgord avaient  confirmé les possessions. La construction du prieuré fut sans doute plus tardive  car il ne figure pas dans la bulle de Calixte II (1115) confirmant à l’ordre de Fontevrault  ses biens en Angoumois .

Pendant la guerre de cent  ans, les Anglais,  profanèrent l ’église,  pillèrent les biens, brûlèrent  les  titres, ce qui fit naître dans l’esprit  des seigneurs voisins  l’envie de s’emparer des domaines du prieuré. C’est pourquoi, en 1476,  Louis XI  pria le sénéchal du Périgord de faire une enquête sur ces usurpations.Pour autant  il fut peu prospère au XVI e siècle. La vie monastique put ainsi reprendre. Jean Martin , évêque de  Périgueux réforma à nouveau le prieuré en 1610.

Atuellement église paroissiale Notre-Dame-de-l’Assomption

Biblio.                                                                                                                                                                                                                      Liste  des prieures in : Dictionnaire d’Histoire et de  géographie  ecclésiastique. Tome 17. 1971 p. 854                                    La dernière étant : N. de Lamberterie ( 1784).

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized