-O- Antoinette d’ORLEANS-LONGUEVILLE (1572-1618), transférée des FEUILLANTINES DE TOULOUSE à L’ABBAYE DE FONTEVRAUD sous peine … d’EXCOMMUNICATION!

Prestigieuse ascendance que celle d’Antoinette  puisque sa mère   est cousine germaine d ‘Eléonore de Bourbon Abbesse de Fontevraud et d’Antoine de Bourbon père  d’Henri IV.  Jeune veuve , et mère  de deux  fils, son  mari ayant été  tué en tentant de prendre d’assaut le Mont Saint Michel. Aprés avoir rmis en ordre  les affaires de son mari, Antoinette entre le 23 octobre 1599  chez les Feuillantines à Toulouse .Le 31 octobre elle reçut  l’ Habit et le nom de Soeur Antoinette de Sainte Scholastique, elle a 27 ans. En 1604 elle est élue Prieure à l unanimité.                                                                                                                                                                                  Hélas ce  bonheur tout  spirituel n’allait pas durer. Aprés les désastres des guerres de religion la situation est grave dans l »Ordre de Fontevraud. L’Abbesse Èléonore de Bourbon, tante du Roi Henri IV  » de rétablir l’observance d’abord en ce qui concerne la vie commune mais déjà  elle sent le besoin d une aide. Elle pense alors à sa nièce toute jeune  prieure  des  Feuillantines de Toulouse qui n’envisage d’ailleurs pas deles quitter.                                                                                                                                                       L’Abbesse  Eléonore de Bourbon sollicite alors  du Pape un Bref qui, sous peine d ‘excommunication, ordonne à Madame d’ Orléans de sortir des Feuillantines pour se rendre à Fontevraud ayant le choix de devenir Grande Vicaire de l’Abbesse ( ce qui se passsa)  pendant un an ou d ‘exercer la charge de coadjutrice tout en gardant l’habit des Feuillantines. Madame d »Orléans arrive à  Fontevraud le 25 octobre 1606 et s’efforcera, mais en vain, son charisme étant autre, et les opoositions à son action étant fortes, de réformer l’Ordre

Après la mort de l’Abbesse Eléonore de Bourbon en 1611, Madame d’Orléans refuse de prendre la succession et se retire au prieuré fontevriste  de Lencloître, où les religieuses sont, elles, favorables à la réforme. Sous l’impulsion de cette femme résolue et avec l’aide du père Joseph, capucin, la communauté de Lencloître s’accroît rapidement pour donner naissance à Poitiers en 1617 à un nouvel ordre monastique : la  Congrégation des  filles du calvaire dite aussi : « les Calvairiennes ».

http://benedictinesmontdesoliviers.org/Madame-Antoinette-d-Orleans.html

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye, Département 86

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s